Magazine Cuisine

Nostalgie à Belfort...

Par Ottoki

Un p'tit billet nostalgique pour vous parler d'un de mes commerces préférés à Belfort....qui n'est plus.

L'épicerie du Lion à Belfort, située dans la vieille ville, 4 rue Porte de France, a fermé ses portes le 30 avril 2008, il y a 4 jours de cela.

Je suis triste car j'allais souvent là-bas faire mes achats de produits fins ou de produits en vrac comme le thé, des épices, des huiles aux parfums divers ou des produits introuvables dans les environs, pour offrir à ma famille ou mes amis.

Voici sa devanture :

*****

h_20_1187730_1209561789

Source de la photo : site de l'office du Tourisme de Belfort

*****

Cette épicerie a ouvert ses portes pour la première fois il y a 173 ans ! Oui, vous avez bien lu ! C'était au XIXe siècle...à l'époque des charrettes tirées par les chevaux.

Elle date de 1825 et est inscrite à l'inventaire des monuments historiques. La famille Perello en était l'heureuse propriétaire...Les parents de Mr Perello l'avait acheté en 1938, juste avant la guerre et lui, avait repris la succession en 1970 jusqu'à mercredi dernier.

Mr Perello, propriétaire de ce commerce, aujourd'hui âgé de 69 ans, a pris sa retraite. Il a tout tenté pour qu'une bonne âme puisse reprendre SON épicerie, mais sans succès. Pour quelle raison ? Elle est simple : il y a un problème de stationnement pour les clients sur la place et donc, les clients préfèrent faire leur course en supermarché, là où ils trouvent un beau parking.....C'est vraiment dommage !

Personnellement, je suis vraiment peinée de tout ça... car cette épicerie, moi, je l'aimais beaucoup....et c'est une partie du patrimoine qui s'en va.

A l'extérieur : des fruits et légumes. A l'intérieur, des tableaux en ardoise suspendus à une balustrade d'époque, où l'on pouvait voir inscrit le stock disponible, écrit à la craie, comme au bon vieux temps...Et, installées sur les murs, toutes ces petites niches en bois où étaient rangés diverses paquets de pâtes provenant d'Italie, des boîtes de conserve de produits fins et d'autres produits en tout genre importés de tous les coins du globe, de la charcuterie, du vin, des liqueurs...sans compter tous ces sacs de farines, de semoule, de céréales posés sur le sol...

Pour moi, c'était un de mes p'tits bonheurs...Je suis heureuse d'avoir pu y emmener mes enfants....ma grande fille est triste aussi car on y allait souvent toutes les deux pour faire nos achats "spéciaux"...c'était notre caverne d'Ali-Baba...et tout était bien rangé, bien organisé...avec des commerçants fort sympathiques, toujours souriants.

Petite consolation tout d'même : Les murs de ce commerce ne seront pas "perdus" car le fils de Mr Perello va les reprendre pour y installer un salon de thé et dans la partie la plus ancienne, il y aura un bouchon lyonnais. Par contre, l'épicerie sera belle et bien disparue, elle....

Avec le temps va, tout s'en va......

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ottoki 841 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines