Magazine Cinéma

Le Cirque

Publié le 05 octobre 2013 par Olivier Walmacq

le-cirque

genre: comédie
année: 1928
durée: 1h10

l'histoire: Charlot, pris pour un pickpocket, se réfugie dans un cirque et déboule sur la piste en plein spectacle. Son arrivée fait rire le public et le directeur l'engage aussitôt comme clown. Charlot devient amoureux de l'écuyère mais son rival le fait renvoyer.  

La critique d'Alice In Oliver:

Parmi les oeuvres essentielles de Charlie Chaplin, les cinéphiles citent souvent Le Dictateur, Les Lumières de la Ville, Les Temps Modernes, La Ruée vers l'Or ou encore Le Kid. Attention à ne pas oublier Le Cirque, réalisé en 1928 !
Pour l'anecdote, cette comédie a bien failli ne jamais voir le jour. En effet, à l'époque, la seconde épouse de Charlie Chaplin, Lita Grey, recommande à son époux d'engager Merna Kennedy comme actrice principale. Hélas, Lita Grey découvre la liaison qui s'est engagée entre son mari et la belle jeune femme.

Qu'à cela ne tienne, Lita Grey entame une procédure de divorce. Le tournage est interrompu pendant plusieurs mois et l'épouse de Chaplin menace de détruire les bobines déjà réalisées. La réalisation du film Le Cirque survient après le succès phénoménal de La Ruée vers l'Or.
Il semblerait que Chaplin n'ait entretenu qu'une relation d'amitié avec Merna Kennedy, seulement âgée de 18 ans, et qui fait donc figure de débutante. En vérité, Lita Grey a pour objectif de ruiner la carrière de Charlie Chaplin.

146

Pendant le tournage, l'acteur-réalisateur recevra de nombreuses lettres d'insultes et de menaces. La presse publie les accusations de Lita Grey. Charlie Chaplin investit alors toute sa fortune dans le tournage du film. Reste à savoir si le public sera au rendez-vous de cette nouvelle comédie.
Heureusement, Le Cirque connaîtra à nouveau un immense succès dans les salles obscures. Plus que jamais, les numéros de mime, d'acrobate et de funambule éblouissent le public et la presse. Encore une fois, Charlie Chaplin réalise un petit chef d'oeuvre, certes légèrement inférieur à La Ruée vers l'Or et aux autres grands classiques de l'artiste de génie.

En apparence, le scénario est de facture simpliste. Attention, SPOILERS ! Charlot, vagabond, est pris pour un pick-pocket par un policier qui le prend en chasse. Il se réfugie sous le chapiteau d'un cirque en pleine représentation et perturbe tous les numéros pour le plus grand plaisir des spectateurs.
Le directeur du cirque l'embauche en tant qu'homme de piste. Chaque soir, à cause de sa maladresse, il déchaine l'hilarité de l'assistance et devient à son insu la vedette du spectacle. Il tombe amoureux d'une belle écuyère, Merna, fille du directeur, mais celle-ci préfère Rex, le funambule.

cirque-chaplin

Décidemment, Charlie Chaplin aime interpréter des personnages atypiques. Encore une fois, l'acteur-réalisateur et producteur joue un marginal sans le sou. Pourtant, ce dernier va faire le bonheur du cirque et de ses spectateurs à cause de sa maladresse (je renvoie au synopsis).
Sur ce dernier point, le film contient de nombreuses séquences d'anthologie. La plus marquante reste probablement le numéro de funambule. Charlot exécute les pirouettes les plus insensées sur un fil. Pourtant, contre toute attente, l'artiste parvient miraculeusement à ne pas perdre l'équilibre.

Il s'agit d'une séquence symbolique. Malgré les menaces du directeur du cirque, Charlot exécutera son numéro. On en revient également au tournage du film, sans cesse menacé par la presse et l'ex-femme du comédien. Malgré les pressions extérieures, Charlot tiendra debout et poursuivra le tournage. Autre séquence de folie: celle où Charlot se retrouve dans la cage d'un lion.
C'est une scène réalisée sans trucage durant laquelle l'acteur met sa propre vie en danger. Artiste accompli, Charlie Chaplin s'investit totalement dans son film.

Sur-Gulli-la-comedie-humaine-vue-par-Chaplin_article_main

Mieux encore, il signe une nouvelle perle du Septième art. Néanmoins, par la suite, Charlie Chaplin ne mentionnera plus jamais Le Cirque parmi les films qu'il a réalisés. L'artiste mettra des années à s'en remettre. Le Cirque constituera une blessure personnelle pour le cinéaste.
Bien des décennies plus tard, Charlie Chaplin enregistrera une nouvelle bande son pour le film. Le Cirque ressortira à nouveau sur les écrans. Le deuil est fait et l'abcès semble enfin crevé. Pour Charlie Chaplin, Le Cirque reste un film très personnel.
A travers cet univers si particulier, l'artiste nous dit également que la vie ressemble aussi à une pièce de théâtre, chaque individu jouant un rôle particulier. Et c'est ce qu'illustre parfaitement le comédien dans cette "pièce" essentielle du cinéma.

Note: 17/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines