Magazine Cuisine

Nouvelle Star Vs St Jean: où il est question de gloire...

Par Tellou

04 mai 2008

Nouvelle Star Vs St Jean: où il est question de gloire...

Dalida_Tombe_Cimetiere_Montmartre_Paris

L’autre soir je regardais la Nouvelle Star et outre le fait que quand même, ya pas photo, ils chantent mieux que ceux recrutés par La Star’Ac cette année (ça faisait pitié), nous avons eu droit à la grande Cindy Sander. Que veut Cindy Sander depuis qu’elle a 9 ans ? Chanter. Pourquoi ? Parce qu’elle aime ça, et puis elle veut être reconnue, elle veut avoir des fans , être une star et connaître la gloire. En attendant elle se trémousse sur « Papillon de lumière ». La gloire sur les ailes d’un papillon, je l’espère pour elle.

Nous sommes tous un peu comme des Dalida non ? La gloire, mourir sur scène devant les projecteurs « le cœur ouvert tout en couleur », être éclairés jusqu’au bout.

Sauf que des fois, les spots et les projos de la vie ne sont pas forcément au RV. En tout cas, pas ceux de l’Olympia.

Par contre, il existe un autre projecteur, qui se voit moins certes que ceux du Pavillon Baltard en prime time, mais qui est susceptible d’éclairer pas mal aussi. Ca s’appelle la Gloire de Dieu. Que ceux qui s’imaginent en haut de l’affiche (en 10 fois plus grand que n’importe qui, leur nom s’étalait), remballent leur micro et lisent St Jean ce dimanche (St Jn 17 1-11). La Gloire de Dieu ce n’est pas le super projecteur qui nous fait briller devant tout le monde, parce qu’à la limite ça ne se voit pas…Enfin, si. Vous ne vous êtes jamais dit en voyant une personnalité particulière style Abbé Pierre, Sœur Emmanuelle ou votre voisine : « ya un truc, elle dégage quelque chose…ya quelque chose qui l’anime »? Et si c’était ça, la Gloire de Dieu? Non pas d’être éclairé, sous les projecteurs de Dieu, mais de refléter cette force et cette lumière, cette amour qu’Il donne ? Et si la gloire de Dieu, comme le dit Jésus, c’était non pas d’être seul sur une scène à faire son show, mais de porter avec soi, en soi, tout ce qu’on a sur le cœur et ce que les autres aussi ont sur le cœur ?

 
Et si la Gloire ce n’était pas être sous la lumière, mais entrer dans une dynamique où la lumière que l’on reçoit de Dieu, hop on la renvoit aussitôt pour éclairer ceux qui nous entourent ? Et si la Gloire c’était de porter en soi, dans son spectacle son et lumière intérieur, tous ceux qui nous entourent ? Et d’avoir la force, l’amour, la foi, de tout redistribuer pour que tout s’adoucice autour de soi ? Utopique ? Peut-être…. Mais à la différence de la Nouvelle Star qui « élit » le prochain candidat à la gloire, moi je reste convaincue que tout le monde reflète cette gloire de Dieu, parce que chacun a son petit projecteur intérieur.

Posté par tellou à 11:00 - Petite catéchèse impertinente - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tellou 4355 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines