Magazine Culture

Le rire du grand blessé de Cécile Coulon

Par Sylvie

RENTREE LITTERAIRE 2013

Le rire du grand blessé de Cécile Coulon

Editions Viviane Hamy

Cécile Coulon, petit bout de femme de 23 ans au caractère bien trempé, signe déjà son troisième roman aux éditions Viviane Hamy. Je l'avais découverte il y a un an avec le magnifique Le roi n'a pas sommeil. Elle passe d'une biographie tragique américaine à un récit de science fiction avec la même aisance, toujours avec cette écriture sans fioritues, qui va à l'essentiel.

 

Elle imagine une société où les livres sont devenus un spectacle. Un monde où les classiques ont été brûlés et remplacés par des livres frissons, tristesse, haine, tendresse et fous rires. Classés suivant l'émotion unique qu'is procurent. Alors, lors des Grandes Manifestations dans des stades géants, un liseur lit ces histoires sorties de la Maison des mots.

 

L'occasion pour la foule d'extérioriser ses émotions : hurlements, évanouissements, furies diverses et variées. La lecture est devenue une drogue qui anesthésie le peuple pour mieux le soumettre au pouvoir.

 

Pour canaliser cette foule, des gardiens mastodontes analphabètes, sont chargés de canaliser les débordements éventuels. L'agent 1075 est le meilleur d'entre eux.Mais un jour, alors qu'il est blessé, sa vie va basculer en découvrant l'interdit....

 

Je ne vous en dis pas plus de peur de déflorer l'intrigue...

 

Bien sûr, Cécile Coulon rend hommage à des classiques de la science-fiction comme 1984, Fahrenheit 451 ou encore Des fleurs pour Algernon.

 

Géniale idée que ces lectures spectacles prescrites par une psychologue de génie. Mention spéciale au personnage 1075, géant analphabète qui découvre peu à peu la sensibilité, l'émotion.

 

Cécile Coulon nous livre tout cela brutalement. 125 pages, rien de plus, pas le temps de s'appesantir sur tel ou tel détail; Le récit est taillé au cordeau, la structure est ultra simple. Ce qui n'empêche pas les phrases qui font mouche, dont la plus belle : des livres "où les émotions se font l'amour". Un bel hommage à la littérature.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvie 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines