Magazine Culture

Cineaqua vaut-il le coup?

Publié le 04 mai 2008 par Ariane_

poisson joli

A quelques minutes du Trocadéro, Cineaqua, un bâtiment souterrain flambant neuf, à l’architecture sympathique, mélange aquarium et cinémas. Un concept intéressant, dont le prix (15 euros 50 pour le tarif réduit) n’est pas encourageant… Pourtant, l’aquarium en lui-même est formidable : des vitres aux formes arrondies qui donnent une forte impression d'immersion. On se croirait dans l’eau avec les poissons clowns, les raies ou encore les requins.
Chacun des bassins possède son propre décor : rochers, algues, anémones, sable, etc.
Au détour du circuit, vous pouvez avoir la chance de croiser un guide, intéressant et compétent. La découverte des poissons mimétiques, des poissons vénéneux et venimeux, ou encore des explications sur les requins apportent à la visite ce que les quelques panneaux ne pouvaient pas donner.
Saviez-vous que le poisson chirurgien était équipé de deux scalpels ? Que les poissons clowns étaient hermaphrodites (ils naissent mâles et meurent femelles) ? Qu’il existait des crevettes violettes ? Que le poisson grenouille ne sait pas nager et qu’il se déplace en sautant ? Que le poisson vache existe, et qu’il est jaune ? Que le requin nourrice passe le plus clair de son temps au fond de l’eau, sans jamais bouger ?
Bien sûr, le guide parle du film Les Seigneurs de la mer et rappelle que sur les 450 espèces de requins, 5 sont dangereuses pour l’homme.
Les Dents de la mer ont crée un traumatisme général, quand pourtant, ils n’abordent donc que l’une des centaines d’espèces de requins… Difficile de se dire, après avoir vu ce film mythique, et longtemps après, que les requins peuvent aussi être inoffensifs…
Le guide conclut en expliquant que les requins, quand ils s’attaquent aux surfeurs, pensent en réalité s’attaquer à une otarie, du fait de leur mauvaise vue… Généralement, ils recrachent le surfer, la nourriture n’étant pas à leur goût : le requin aime la graisse.
L’aquarium est équipé d’un bassin caresses, avec d’assez gros poissons. Tentez l’aventure : c’est comme caresser de la soie vivante.
Reste qu’il est difficile de comprendre pourquoi les organisateurs ont décidé d’équiper l’aquarium de salles de cinéma complètement ouvertes sur les aquariums, qui passent des films comme Casino Royale ou X Men… Imaginez des enfants de trois ans qui viennent regarder les poissons avec les grands parents, et découvrent au détour d’un aquarium, James Bond en train de se faire torturer… Etrange. Du coup, quand on croise ces salles de cinéma, l’atmosphère mystérieuse et aquatique du lieu s’enfuit. Pourquoi ne pas proposer des documentaires sur les mers ? Les poissons ? Idem pour tous les écrans de la première salle qui montrent encore des films sans aucun rapport avec le monde de la mer. Voilà le genre de choses que je ne comprends pas.

poisson vache

Le poisson vache, un de mes préférés. Il a une jolie tête un peu extraterrestre.
poisson Picasso

Le poisson Picasso, magnifique.
murène

Une des nombreuses murènes, très laide et pas moins impressionnante.
méduses

Les méduses, c'est beau !
un poisson venimeux

Le poisson lion. Sa crête sur le dos est composée d'aiguilles très venimeuses. On l'appelle aussi la rascasse volante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ariane_ 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine