Magazine Culture

The mortal instruments (1/?) La cité des ténèbres - Cassandra Clare

Par Jake @JakeVecc
The mortal instruments 1- La cité des ténèbres - Cassandra Clare

Caractéristiques :

Genre : Fantastique

Grand format : 571 pages / 18,15 €

Résumé :

Clary et son meilleur ami Simon sortent en boite… Et la jeune femme assiste à un meurtre mystique de ses yeux, alors que personne ne semble capable de voir la scène… C’est ainsi que Clary finit par rencontrer Jace, un chasseur d’ombre. Un être – non Terrestre, comme le commun des mortel – dont le rôle est de défendre la planète contre ses maux, venus d’autres dimensions, contre les démons, certains vampires et loups-garous… Mais lorsqu’elle rentre chez elle, Clary découvre que sa mère a été kidnappée et la jeune femme se retrouve face à face avec un démon qu’elle doit combattre seule… Bientôt, c’est tout son univers qui vole en éclat lorsqu’on lui conte la vérité sur ce qu’elle est, ainsi que sur ses origines… Car bien qu’elle ait toujours vécue comme une Terrestre, Clary est en réalité une Chasseuse d’ombre, et elle est prête à tout pour sauver sa mère !

Avis par Jake :

Un livre à la mythologie florissante. En effet, les espèces non « Terrestres » pour reprendre le terme du roman, sont nombreuses et donnent un certain attrait à l’œuvre. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Simon, le meilleur ami normal (un personnage si souvent éloigné de la trame centrale dans ce type de bouquins !). Dans les points positifs, il y a également les anti-romances… Et c’est le cas de le dire, car rien ne se passe précisément comme on l’imaginait, notamment entre Clary et Jace, mais cela inclut également (et surtout) Alec, le « frère d’arme » de Jace. Malheureusement, si l’écriture du roman est correcte, j’ai trouvé la cohérence un peu tirée par les cheveux : Clary se fait en l’espace de 5 minutes à une vie extraordinairement complexe et fantasque… La crédibilité prend forcément un coup, et on se demande si cette écriture n’est pas seulement proposée pour un public très jeune… Sinon, le livre se termine un peu en queue de poisson (normal, les suites foisonnent), ce qui conduit à un sentiment d’inachevé… notamment pour les romances ! J’avais été attiré par la sortie cinéma de cet ouvrage, mais je ne sais pas si je me plongerai dans ses suites… Dommage, il y avait un très bon potentiel…

Lien direct : Editions PKJ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jake 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines