Magazine Cinéma

Disparition de Patrice Chéreau

Par Nicolas Bourry @nicolasjarsky
 © Flickr

© Flickr

Le monde du théâtre, du cinéma et de l’opéra perd un metteur en scène exceptionnel. Patrice Chéreau nous a quitté hier soir.

Il est surtout connu pour avoir réalisé La Reine Margot avec Isabelle Adjani, film qui lui a valu notamment le prix du jury à Cannes, remis des mains de Clint Eastwood. François Hollande salue "l’un des plus grands artistes français".

Nous rendons hommage ici au metteur en scène et en particulier à l’opéra. Patrice Chéreau était l’homme de l’élégance. Ces mises en scène ont toujours été d’une esthétique parfaite. D’aucuns dénonçaient une certaine distance, une certaine froideur mais nous étions très sensibles à son goût pour la perfection et la beauté. Il avait déclenché un scandale au Festival de Bayreuth dans sa mise en scène du Ring, trop moderne, trop visionnaire.

Si nous devions ne garder qu’une mise en scène lyrique ce serait celle de Cosi fan tutte au Festival d’Aix-en-Provence en 2005. L’esprit de l’opéra et au-delà, l’esprit de Mozart, a été parfaitement servi dans cette mise en scène simple, pertinente et toujours avec cette grâce propre à Patrice Chéreau.

De Wagner à Mozart en passant par Berg et Strauss, Patrice Chéreau a tout aimé. Véritable homme de culture, avec un regard indémodable, il était un exemple, un gage de qualité et l’assurance du respect d’une oeuvre.

Patrice Chéreau a formé toute une génération d’acteurs et de metteurs en scène. Il manquera aux scènes du monde entier. Il nous manquera.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Bourry 5373 partages Voir son profil
Voir son blog