Magazine Cinéma

"Wonderful town" : L'Etranger

Par Vierasouto
Une ville de bord de mer après le Tsunami, les maisons délabrées, détruites, les chantiers partout, un architecte s'installe dans un hôtel modeste et se rapproche de la jeune femme responsable de l'hôtel. Deux solitudes, deux vies laborieuses le nez sur le guidon, il dirige un chantier de reconstruction sur la plage, elle fait le ménage non stop à l'hôtel, elle étend du linge, elle fait les lits, elle a adopté son neveu, dont le père, son frère, est un voyou, il vit en ville avec sa soeur à Bangkok. Un film zen comme on en a vu beaucoup, reposant comme un cd de relaxation. Vers la fin du film, comme si on se souvenait qu'il fallait y mettre autre chose que cette longue ligne bleue, soudain, on pimente, on casse l'histoire, c'est un peu tard... Car c'est un film bleu, bleu et blanc, un film virginal, le monde est bleu : les murs, les enseignes, les chemises brodées de Na et même son noeud dans les cheveux , les serviettes de toilettes, le t.shirt de Ton (plus foncé le bleu pour l'homme...) , les montants de fenêtres autour des murs vert d'eau pâle, etc... Un premier film très sage qui tente in extremis de l'être moins, relaxant... 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines