Magazine Santé

PSYCHO: Attente, patience et meilleure perception de soi – The Journal of Organizational Behavior and Human Decision Processes

Publié le 12 octobre 2013 par Santelog @santelog

En attendant, on devient plus patient, car on est forcément plus patient vis-à-vis de ce qui a de la valeur à nos yeux et justement nous accordons plus de valeur à ce que nous attendons. La patience, est un processus qui permet de mieux évaluer ce qui est réellement important pour nous, et peu à peu d’avoir une meilleure perception de soi. Cette expérience, de l’université de Chicago, montre que dans une culture de l’instantané, l’attente peut nous permettre de prendre de meilleures décisions. Bref, un éloge de la patience.

PSYCHO: Attente, patience et meilleure perception de soi – The Journal of Organizational Behavior and Human Decision Processes
Ayelet Fishbach, professeur de sciences du comportement et du marketing à l’Université de Chicago Booth School of Business explique que finalement, dans une société «  de la gratification immédiate  », l’attente peut-être aussi un gain pour les consommateurs qui prendront ainsi de meilleures décisions. Ce concept de la patience a déjà été abordé dans d’autres études, en proposant, à des participants, soit une petite récompense très vite, soit une plus importante, plus tard. Mais si on donne le choix entre 10 $ maintenant ou 15 $ plus tard, la majorité des participants vont choisir les 10 $ maintenant.

Cependant, ici, les auteurs ont fait l’hypothèse que l’attente (contrainte) pouvait améliorer la décision et ont mené une série d’expériences aux Etats-Unis, en Chine et à Hong Kong. Les participants invités à s’inscrire comme volontaires pour répondre à des études en ligne, pouvaient, en échange de leur inscription, participer à une des 2 loteries proposées, avec des lots respectifs de 50 $ plus tôt, et de 55 $ plus tard. Les participants ont été répartis en 3 groupes, chaque groupe ayant un temps d’attente différent avant de gagner son lot.

·   Le 1er groupe pouvait gagner 50 $ en 3 jours ou 55 $ en 23 jours,

·   le second 50 $ en 30 jours ou 55 $ en 50 jours,

·   et le 3è groupe, également 50 $ en 30 jours ou 55 $ en 50 jours, mais ce groupe devait attendre d’être contacté pour prendre sa décision entre les 2 loteries.

Les chercheurs ont contacté les participants, quelques jours avant la première échéance pour savoir s’ils souhaitaient recevoir le lot plus faible de la première échéance ou attendre le délai de la seconde échéance pour gagner une somme plus importante.

·   Dans le 1er groupe, seuls 31% des participants ont choisi d’attendre la plus grande récompense.

·   Dans le second groupe, 56% ont fait ce choix.

·   Dans le 3è groupe, qui avait déjà attendu plusieurs semaines pour faire son choix, 86% ont choisi d’attendre la plus grande récompense.

Attendre contribue à une meilleure perception de soi : L’attente a conféré une plus grande valeur à la récompense et cette valeur élevée a rendu les participants plus patients, explique l’auteur. Une valeur liée à l’attente qui contribue aussi à une meilleure perception de soi. Attendre nous permet de comprendre ce que nous voulons réellement en évaluant notre propre comportement.

Source: The Journal of Organizational Behavior and Human Decision Processes doi.org/10.1016/j.obhdp.2013.01.007 When waiting to choose increases patience (Visuel© olly – Fotolia.com)

PSYCHO: Attente, patience et meilleure perception de soi – The Journal of Organizational Behavior and Human Decision Processes
Accéder aux dernières actualités en Psycho


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine