Magazine Autres sports

Les Dernières Reflexions sur la semaine #6

Publié le 15 octobre 2013 par Sixverges
Les Dernières Reflexions sur la semaine #6 Nick T remplace JR cette semaine et vous résume un étonnant MNF en plus de rendre hommage à Tom Brady. Oui, oui...

-Colts 9, Chargers 19-
-Les Chargers ont le bon goût de porter leurs habits bleus poudre, les plus beaux du sport professionnel. +1, comme disent les jeunes.
-Ce match devait être le retour de Dwight Freeney contre les Colts mais celui-ci est fini pour la saison. on oublie ça.
-Au début de la semaine 6, les Chargers avaient la pire défensive de la NFL au niveau des verges allouées. Ça pourrait dégénérer vite contre Andrew Luck et sa gang.
-La D des Éclairs commence plutôt bien le match, limitant les Colts à un placement sur leur première possession et les forçant à dégager sur les deux suivantes. Le pass rush est étonnant. Malheureusement, l'attaque des Chargers n'en profite pas et c'est 3-0 après le 1e quart. Ça commence tranquille.
-Rivers se réveille au tout début du 2e quart, orchestrant une belle poussée qui mène à un TD de 22 verges à Keenan Allen. Du joli. 7-3 Chargers  avec 12 minutes à faire au 2e quart.
-Encore un autre punt pour les Colts et une mauvaise pénalité au DB Greg Toler prolonge la poussée suivant des Chargers. Ça achoppe dans la zone rouge et San Diego se contente d'un placement. Les deux poussées payantes des Chargers ont duré 6:14 et 7:58, l'attaque des Colts fait des sudokus sur la touche.
-Les Colts reprennent avec 1:40 à faire à la mi-temps mais ils n'ont plus de temps d'arrêt. Luck fait quand même du beau travail et n'eut été d'une longue passe bêtement échappée par Coby Fleener, les Fers à Cheval auraient peut-être créé l'égalité. Adam Vinatieri a finalement botté un long placement pour resserrer le score à 10-6 à la mi-temps.
-Les Chargers remettent ça dès le début du 3e quart. Petites passes, no huddle, du dink and dunk de qualité. Ils écoulent encore un gros 6 minutes mais ne peuvent marquer de touché 13-6 Chargers avec 9 minutes à faire au 3e. Si les hommes de Mike McCoy avaient été un brin plus opportunistes, il se sauveraient déjà avec le match.
-Oh, attention! Trent Richardson fait quelque chose de bon! Il gagne une dizaine de verges sur un 3e et 1. Depuis le début du match, il avait été nul. D'ailleurs Gruden l'a dit: les Colts courent trop. Ils tentent de mettre Richardson en marche, sans trop de succès.
-Encore un punt pour Indy, après que Reggie Wayne ait échappé un catch facile sur un 3e et 3 dans la zone brune adverse. Les passes échappées tuent les Colts. Le 3e quart se termine 13-6 Chargers et ceux-ci dominent 27-17 au domaine du temps de possession.
-Derek Cox (CB) fait de la belle job sur Wayne à date et Corey Liuget brille dans le pass rush. On de dirige vers un ex æquo pour le weedeater...
-Tous les drives des Chargers sont pareils et ils aboutissent tous dans la zone rouge des Colts. En fait, ça rappelle les Pats de 2004 qui convertissaient tous leurs 3e essais et gardaient le ballon tout le match contre Peyton Manning. Les Colts ne sortent pas de gros jeu défensif, comme d'habitude.
-Fait intéressant, on est au 4e quart et il n'y a eu aucun revirement dans le match.
-Le drive dure finalement 9:47!!! 15 jeux!!! Encore un placement!!! 16-6 Chargers avec 9:47 à faire. Gros point positif, le match se déroule à vive allure.
-Les Colts n'ont plus le temps de niaiser avec la course, ça pourrait débloquer. Ça commence avec deux belles passes à Reggie, dont le 1000e catch de sa carrière. Hall of Fame!
-Un sack de Kendall Reyes sur le blitz ralentit les ardeurs de Luck et Vinatieri botte un placement sur 51 v. 16-9.
-Il reste 7:21 au 4e, les Chargers devraient pouvoir écouler ça au complet. Finalement, Kelvin Sheppard sacke Rivers et les Colts auront une chance d'aller créer l'égalité. 
-Ils partent de leur ligne de 9 avec 4:27 et ils ont tous leurs timeouts. Une passe échappée par Richardson et une étrange pénalité les place dans un 2e et 15 avec les fesses dans la zone des buts et ce sera un autre dégagement. La défense devra encore empêcher les Chargers d'écouler le temps, ça semble improbable. 
-J'apprend que Phillip Rivers a 7 enfants! He leads the league in legitimate children!
-Un false start place les Chargers dans un 1e et 15 mais Ryan Matthews court sur 15 v comme un couteau chaud dans le beurre mou. Same old Colts. Matthews sort en touche sur le jeu suivant, arrêtant le temps. Pas fort.

-Delano Howell stoppe Antonio Gates de justesse sur un 3e et 1, Nick Novak tente un placement de 50 v pour mettre la cerise sur le sundae. Réussi! 19-9 Chargers avec 1:55 à faire, c'est pas mal ça qui est ça.

-Une passe de Luck est déviée et interceptée par Cox, game over.


-Chapeau aux Chargers qui ont vraiment bien joué, avec juste un peu plus d'opportunisme ils auraient planté les Colts. Ils montent à 3-3 et poursuivent leur quête de respectabilité. Je ne les vois pas nécessairement comme une équipe de séries mais ils ont un style de jeu robuste axé sur le ball control et ils sont tannants. Ils vont donner du trouble à tout le monde.

-À 4-2, les Colts ne sont pas dans le gros trouble mais ils gaspillent une belle opportunité de distancer les Texans au premier rang de l'AFC Sud. En plus, ils accueillent les Broncos et un certain Peyton Manning la semaine prochaine alors une fiche de 4-3 est plus que probable. Les passes échappées et la mollesse de la défensive sont des tares majeures pour une équipe qui aspire aux séries.

-Dernière réflexions-
Les Dernières Reflexions sur la semaine #6

-Hommage à Tom Brady: mon antipathie pathologique pour les Patriots est bien documentée alors vous comprendrez que je n'écris pas ce segment de gaieté de cœur. Il faut cependant rendre à César ce qui lui revient. Au cours des années, Bill Belichick a récolté sa large part du crédit pour les succès constants des Pats, à juste titre. Le grand vizir a cependant laissé son QB vedette un peu dépourvu en terme de cibles de qualité et Brady l'a bien sorti d'affaires. C'est souvent dans les moments où ses WRs sont de piètre qualité que le beau Tom m'a le plus impressionné. En 2006, Belichick a échangé Deion Branch à Seattle en tout début de saison suite à une dispute contractuelle. Brady était bien mécontent mais il est quand même venu à 4 points de mener les siens au Super Bowl avec Jabar Gaffney et Reche "Gros Yeux" Caldwell comme principaux receveurs de passes. Les Colts avaient battu les Pats 38-34 en finale de l'AFC après une remontée effrénée et Brady était formidable avec des moyens limités. On s'entend que si les Pats avaient réussi à battre Indy, ils auraient torché les Bears de Rex Grossman au SB...Belichick a subséquemment acquis Randy Moss, qui fit de la bien belle musique avec Brady, même si aucun championnat ne s'ensuivit.
Cette saison, Brady est entrain de réussir un exploit semblable. Hernandez est en taule, Welker à Denver, Gronkowski sur le carreau...et les jeunes remplaçant ne sont pas top propects. Aaron Dobson est un 2e choix mais Kenbrell Thompkins n'a même pas été repêché. Le vétéran Danny Amendola est toujours blessé. Malgré tout, Brady a géré la croissance de son nouvel arsenal et suite au match contre les Saints, on voit que la machine commence à être rodée. Aucun TE n'a su s'imposer dans le jeu de passe alors quand Gronk reviendra, tout devrait être au point. Encore une fois, Brady va réussir à faire ce qu'il faut pour amener les Pats près du top. Il sait vraiment rendre ses coéquipiers meilleurs, ce qui est pas mal la définition d'un grand joueur...
-Le Coaching Hot Seat, niveau 2: on parle souvent des coaches qui sont vraiment en danger d'être virés sous peu comme Greg Schiano ou Ron Rivera. Je me suis cependant mis à réfléchir à trois instructeurs-chef qui pourraient être en danger si leurs équipes devaient continuer sur une tangent plus ou moins positive. Coïncidence, les trois gars s'appellent Mike. Hé ben.
1- Mike Smith: Le Blanchon a peu de chances de relancer la saison des Falcons et si on regarde ses résultats passés...Il sait amener son club en séries mais rendu là, c'est moyen. Le club a peiné pour battre les Seahawks l'an dernier et s'est écrasé en fin de match contre les Niners. Smith est entrain de devenir un nouveau Andy Reid et Arthur Blank pourrait perdre patience.
2- Mike McCarthy: Le Pack a une fiche de 3-2, Randall Cobb est blessé pour un bout de temps et la compétition est forte dans la NFC Nord. En regardant les résultats récents que le club a obtenus en séries, il est possible qu'un changement d'air soit nécessaire. En 2011, les Packers ont choké contre les Giants et l'an dernier, ils se sont fait torcher par les 49ers. Est-ce que McCarthy a la recette pour ramener son talentueux club vers les sommets.
3- Mike Tomlin: objectivement, c'est ce Mike-là qui a la pire équipe sous la main. On présume que la famille Rooney sera patiente et conservera Tomlin à bord pour piloter la reconstruction. Le poil dans la crème glacée pourrait toutefois être l'entêtement de Tomlin à garder Todd Haley comme coordonnateur offensif. Rien ne va plus depuis l'arrivée de Haley, Roethlisbgerger l'haït et l'attaque suce. Est-ce que Haley pourrait avoir contaminé l'attaque au point où tout le staff pourrait être remercié? C'est possible.
Je ne prédis pas qu'un de ces trois messieurs va être congédié après la saison mais j'ai un feeling que c'est possible...
-On conclut avec une observation tout à fait gratuite: c'est bien beau supporter la lutte contre le cancer du sein, la manche rose de RGIII combinée à son chandail bourgogne, c'était laid en ostie.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines