Magazine Culture

Ubu Roi d'Alfred Jarry

Par Kllouche
Ubu Roi d'Alfred Jarry
  • Informations:
Editions le Livre de Poche - collection librettiParu le 21 juin 200696 pages1.55€ 
  • Résumé:
Officier du roi Venceslas, décoré de l'ordre de l'Aigle rouge, Ubu jouit d'une position enviable à la cour de Pologne. Mais sa femme, la Mère Ubu, a bien d'autres ambitions pour lui. En le persuadant de détrôner Venceslas, elle va le précipiter dans de multiples aventures. Ubu sera tour à tour roi, guerrier et fuyard, avant de devenir «maître des Phynances» dans son pays d'origine, la France... En composant à quinze ans cette oeuvre parodique et bouffonne, qui fit scandale lors de sa création en 1896, Alfred Jarry (1873-1907) ne se doutait certes pas qu'il allait marquer de son empreinte tout le théâtre du xxe siècle, de Roger Vitrac à Boris Vian et à Eugène Ionesco. Il y a du Shakespeare et du Rabelais dans cette fantaisie «hénaurme» et truculente, au rythme débridé, à l'invention verbale irrésistible de drôlerie. Tour à tour féroce et couard, vaniteux et inquiet, mélange de Macbeth et de Falstaff, le Père Ubu est plus qu'un personnage : c'est un mythe, incarnation d'une humanité à la fois terrifiante et dérisoire, comique à force de laideur, colossale de sottise et de lâcheté. 
  • Mon avis:
Ubu roi. Le seul mot qui me vient à l’esprit pour décrire cette lecture est « drôle ». Car oui, un classique peut vraiment faire rire. C’est rare, mais ça arrive.La mère Ubu convainc son époux le père Ubu d’assassiner le roi pour prendre sa place. Une fois fait, le père Ubu ne pense à rien d’autre qu’à manger et à s’enrichir. Avide, il finit par devenir un monstre déversant sa cruauté gratuitement. Néanmoins, le fils de l’ancien roi est bien décidé à venger son père. Il parviendra sans mal à retrouver le trône qui lui revient de droit tant le père et la mère Ubu sont devenus imbus de leur personne et se noient sous leur propre stupidité. Détrôné, le couple Ubu s’enfuit en mer.Entre jeux de mots et situations loufoques, Jarry parvient à dédramatiser complètement des personnages qui n’ont pourtant rien de plaisant. On rit de leur ridicule tant ils sont pathétiques. Cette très courte pièce de théâtre est extrêmement simple à lire. Les quelques difficultés que pourrait rencontrer le lecteur sont expliqués en notes de bas-de-page. Et en plus, il est accompagné d'une bonne préface explicative. Il n’y a donc aucune raison de ne pas tenter l’aventure !9/10

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kllouche 721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines