Magazine Concerts & Festivals

Lee & the Lovedaddies au Kafka, Bruxelles, le 14 octobre 2013

Publié le 14 octobre 2013 par Concerts-Review

Le premier Stoemp date déjà du 18 mai 2009 ( Roland et Douglas Firs au Monk),  la saison automnale 2013 est sur les rails depuis le 16 septembre, elle prendra fin le 20 novembre.

En ce lundi détrempé, c'est rue des Poissonniers qu'il faut se rendre, le Kafka programme

  Lee & the Lovedaddies, des Gantois portant  haut la bannière d'un rock farouche, bien ancré dans une tradition partant du rockabilly, croisant le Velvet Underground, la surf music, le garage et le danceable  new-wave/punk rock d'humeur Blondie, voire Pretenders.

Tu affectionnes  les New York Dolls, Lou Reed, les Flamin Groovies,  les Barracudas, mais aussi les Scabs, Shoking Blue, ou plus près de nous,  Sallie Ford et sa clique, Thao with The Get Down Stay Down, Jenny Lewis, The Drums ...tu vois, l'éventail est large, tu vas adorer Lee & the Lovedaddies.

081.JPG

Kurt De Waele: Drums /Luc Waegeman: Bass /Zaman (Frank ”Zaman” Haelman) : Guitars/Nathalie 'Lee' Van Laecke: Vocals ont tous un passé: Zaman chez Ze Noiz ( 'His Master 's Noiz' traîne encore dans ta discothèque), Mellow ( de Paul Despieghelaere), Golden Green que t'as croisé au Rock Ternat il y a des lustres,  et avec Miss Lee chez The Slowclub plays Elvis, un tribute band du King - on a retrouvé la trace de Kurt chez Await the Return, Mellow et The Mudgang e.a. - Luc est une figure connue à Gand puisqu'il bosse pour le Kinky  Star, il a tenu la basse chez Needle and the Pain Reaction ou Starfighter, notamment!

Cette fine équipe a sorti une plaque ' 'Lee and the Lovedaddies' et Zaman n'est pas peu fier de nous conter que le groupe a joué dans le Cavern Club à Liverpool.

022.JPG

'Every Man' le timbre énergique de l'effervescente Lee parade sur fond de  guitare métallique et de  rythmique destriers au galop.

Du countrybilly  frénétique qui précède le tout aussi véhément ' Walking around'...I saw you walking around with your eyes on the ground...d'étonnantes intonations Mariska Veres et un uptempo soutenu.

Tes pieds battent la mesure, en te retournant, tu constates que  la clientèle a quitté le comptoir pour se rapprocher de la scène improvisée.

005.JPG

030-copie-1.JPG

Le poppy et  sucré 'Sugar Baby',  sorti en single, te rappelle au bon souvenir d'un des premiers all female rock bands ayant cartonné, les Runaways!

Toujours aussi carré et musclé, ' Now I know'.

051.JPG
Pas besoin de se casser la tête, le truc déménage, la petite pète le feu et les lovedaddies t'assènent un vintage rock soigné aux petits oignons.

Notre nouveau single, ' One Horse Town'.

Nathalie et Debbie, même combat...bang, bang... ça va cogner!

Nouvelle accélération, ' Not me'.

Zaman, tu nous quittes?

Le Frank joue au Roméo et vient faire l'aubade à une petite pas débile, avant d'aller gratter son instrument,victime de chatouilles irritantes, contre le dossier d'un siège vétuste.

Bien remise de ses démangeaisons, la bête balance de vicieux riffs métalliques, tandis que les potes confectionnent un soubassement style rondo râblé.

' Set me on fire', pas besoin de dessin, un produit hautement explosif. 

Dedju, tu te dis...je connais...  c'est 'Superstar' des Carpenters, repris plus tard par Sonic Youth, indique Zaman!

Oui, oui, mais t'es certain d'avoir entendu d'autres versions!

Google?

"Superstar" is a 1969 song written by Bonnie Bramlett and Leon Russell, enregistrée sur 'Mad Dogs and Englishmen' de Joe Cocker, avec Rita Coolidge aux vocals.

En fouillant dans tes Cd's, tu retrouves une version d'Elkie Brooks, il doit  exister  25 autres variantes de cette romance.

059.JPG

Le renversant 'Upside down' est suivi de ' Denis, Denis', Lee nous rappelle que l'original  de Randy & the Rainbows ( Denise), un doo wop,  date de 1963.

Un petit garage?

Bien visqueux, alors: ' Talk about it'. 

Phil Spector, t'es où? 

On se calme, Bruxelles, voici, un slow aux saveurs Ronettes, ' Telephone conversation', avec mise en pratique de la  première leçon  'comment séduire le bassiste?'.

Bref passage silencieux avant d'embrayer sur le speedé ' Cocaine' dédié à Charline Van Snick.

Hallucinant!

Merci, Bruxelles, on a des CD's ou vinyles à vendre, ' Looking for love' ( bang bang bang) sera la dernière !

085.JPG

Solide concert, avec Lee & the Lovedaddies la Belgique possède un nouveau produit exportable!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte