Magazine Concerts & Festivals

Nouvelle Vague au Vrijheids festival des Libertés, KVS, Bruxelles, le 18 octobre 2013

Publié le 18 octobre 2013 par Concerts-Review

Le billet de JPROCK :
1385130_461254793991124_30030420_n.jpg
Quel concert messieurs-dames, quel concert !
Il est 22h30 le KVS est debout et ovationne le collectif Nouvelle Vague qui vient de livrer une prestation bourrée d'énergie absolument for-mi-dable !
Récit d'une soirée placée sous le signe de la new-wave et de la sensualité.
1395939_461253940657876_616731966_n.jpg
1379881_461253637324573_1869552916_n.jpgC'est dans le cadre du festival des Libertés que le combo de Marc Collin et Olivier Libaux se produit ce soir dans la très belle salle du KVS.
Le projet a déjà vu défiler une longue liste de chanteuses (Camille, Phoebe Killdeer, Nadeah, Marina Celeste, Karina Zeviani, Mareva Galanter, Mélanie Pain etc...), mais ce soir pour moi c'est un peu particulier car Elodie Frégé fait partie du line-up. 

Cette jeune femme, bourrée de talent, qui évolue aujourd'hui à mille lieues du crochet télévisuel qui l'a révélée il y a déjà dix ans, a toujours exercé sur moi une certaine fascination. 

Par sa beauté bien sûr et une sensualité à fleur de peau fascinante, mais aussi par sa voix et cette apparente fragilité qui se mêle à un côté femme fatale que l'on retrouve dans ses compos et sur ses albums dont le dernier excellent "Amuses Bouches".
Et il faut bien le reconnaître ce soir elle a porté sur ses jolies épaules une grande partie du show.

1377400_461253690657901_1000332499_n.jpg

C'est un retour au source pour Nouvelle Vague qui nous propose une setlist orientée British new wave/post-punk absolument irrésistible.
1379945_461253857324551_1080880008_n.jpg
D'emblée le groupe attaque avec "Lullaby"(The Cure), "Master and Servant"(Depeche Mode) et Ever Fallen in Love (The Buzzcocks).
Phoebe Killdeer et Elodie Frégé, toutes deux impeccables vocalement, marquent immédiatement leur territoire d'une touche sensuelle et érotique. 

Toujours classes, jamais vulgaires, la marque des grandes chanteuses.

 Bossas novas graciles et rythmes rock sont désormais le label de Nouvelle Vague et derrière les demoiselles le band est d'une efficacité redoutable. 

"Dancing with myself ", Nigel, "A forest"(The Cure),"Blue Monday ( New Order) "Putain Putain"(Arno), "Blister in the Sun", "Just can't get enough", "Killing Moon"(Echo and the Bunnymen), "Sur ma mob"(Lili Drop), Guns of Brixton (The Clash), Dance with me (Lords of the New Church) et Marian (Sisters of Mercy) se succèdent avec bonheur, témoignages d'une époque et d'un style qui traverse le temps.

1385568_461253087324628_117789047_n.jpg

1395847_461256663990937_1842492893_n.jpg

 Les deux jeunes femmes entament un sombre ballet durant "Bela Lugosi's Dead"(Bauhaus), chanté par Phoebe devant une Elodie à genoux et en prière avant de reprendre le dansant "Heart of Glass" de Blondie.
Elodie attire tous les regards, elle brille littéralement sur scène. 

Et lorsqu' avec Phoebe chacune une bouteille d'alcool en main elles s'envoient l'une un shot de tequila et l'autre de whisky avant de nous proposer "to share a drink", je tends la main, saisit le flacon et avale une grosse gorgée avant de lui rendre la bouteille.
"Too drunk to fuck " clôture cet intermède alcoolisé et le set avec une énergie peu commune.
 

1378819_461252497324687_416794026_n.jpg

Rappel.

 Le public hurle et applaudit à tout rompre jusqu'à ce que le collectif revienne sur scène.
Place à "Escape Myself " de The Sounds puis à l'hymne de toute une génération "Love will tear us apart" de Joy Division qu' Elodie transcende dans une version reprise en choeur par la foule.

 Vers la fin du titre, elle s'approche des premiers rangs et devinez à qui elle tend le micro..?

1377038_461252297324707_299985197_n.jpg
Ma voix grave résonne dans les enceintes : "Love will tear us apart agaaaaaain ! "
Et à mon grand étonnement j'ai droit à une ovation du public doublée d'un grand sourire de la belle qui part présenter le micro à deux autres spectateurs à gauche de la scène. 

Là je suis vraiment sous le charme...
Fin du set et énorme ovation pour tout le groupe qui salue son public.
Elodie Frégé revient seule accompagnée de son guitariste pour un dernier "A manner of speaking" de Tuxedo Moon.
Magique !
Les lumières se rallument et je suis sur un petit nuage.
Nouvelle Vague a littéralement enflammé le KVS et en ce qui me concerne je ne regrette pas le voyage.
Même si j'ai eu l'occasion d'assister à des milliers de concerts depuis les 70's, à presque cinquante- cinq balais je reste toujours perméable à ces moments magiques qui me prouvent que je suis encore loin d'être blasé.
Courrez voir Nouvelle Vague en live, vous assisterez à une formidable prestation d'un groupe inventif et festif qui affiche aujourd'hui un de ses meilleurs line-up.
Quoi ? 

Qu'est ce qu'il y a ?

 J'en entend déjà qui murmurent...Comment ça j'ai beaucoup parlé d'Elodie et moins des autres musiciens ? 

Bien sûr que Phoebe Kildeer est aussi formidable!
Amoureux, moi ? Meuhnon.... De qui..?
Bon, j'avoue, chacun ses faiblesses non..?

1385118_461253387324598_1333163989_n.jpg

Texte et photos : JPROCK.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte