Magazine Culture

Stoul Peintresse, une artiste « caméléon »

Publié le 22 octobre 2013 par Alexia @AlexiaaaaL

Stoul est une jeune femme talentueuse, certes, mais aussi dotée d’un regard sur la vie très pragmatique. Je l’ai rencontré dans son atelier de poupée à Montrouge où un joli désordre y règne entre féminité et anticonformisme.

Stoul Peintresse, une artiste « caméléon »

©Stoul Peintresse

Stoul fait partie de ces artistes « chanceuses » d’avoir une mère qui l’emmène, très tôt, partout où l’art est légion. Elle passe par la prestigieuse école Boule (section métal) et se familiarise largement avec l’objet et toutes ses possibilités créatives. Très vite elle s’intéresse à la peinture et aux cultures « underground » passant de l’objet à la toile, de la toile aux murs des squats parisiens.  Le support n’a finalement que peu d’importance, l’essentiel étant pour Stoul de se créer un univers bien à elle. Le personnage qu’elle imagine lui ressemble, de chat (discret, sûr de lui, sachant se faire sa place) il devient une jeune fille/femme aux longs cils, habillée de tenues glamour, de couleurs pétillantes proches des héroïnes de mangas.

Stoul Peintresse, une artiste « caméléon »

©Stoul Peintresse


Stoul est à l’aise partout, dans la rue, dans des milieux plus conventionnels, sachant parfaitement gérer sa vie de femme et d’artiste.

Stoul Peintresse, une artiste « caméléon »

©Stoul Peintresse

Dans son atelier cohabitent aussi bien de gros pots de peintures, que des aérosols pour ses fresques murales ou encore des tissus vintages qu’elle va chiner au marché St Pierre. Elle s'intéresse aussi à la récup’, redonne vie à de vieux objets sur lesquels elle peint ses personnages en pochoirs, impressions ou collages. Elle affine ses techniques et touche même au dessin numérique.

Stoul Peintresse, une artiste « caméléon »

©www.unartistealamaison

Stoul crée évidemment pour elle mais assume aussi parfaitement le fait de répondre à des commandes particulières, des partenariats prestigieux ou encore des créations exclusives pour des œuvres caritatives.
---------------------------------------------------- Mon avis : Stoul fait maintenant partie de ces artistes féminines qui comptent dans l’univers de l’art urbain, univers où se faire une place en tant que femme n’est pas toujours facile. Pour moi une grande réussite tout en discrétion.

A propos de l’artiste : Stoul a un site internet très bien fait où vous pourrez retrouver sa biographie, l’historique de son travail, ses œuvres et surtout ses nombreuses collaborations avec d’autres « street artistes ». Quelques dates : Stoul sera présente lors de l’exposition Ciné Paris au cinéma des cinéastes FKDL de novembre 2013 à février 2014.

Elle participe également à une vente aux enchères caritative pour Autisme sans frontière au mois de février.
L’artiste à la maison : Il est facile d’entrer dans l’univers de Stoul puisqu’elle a ouvert son e-shop où elle propose différents objets (bijoux, accessoires) dans un esprit glamour et vintage. Et puis si l’envie vous prend vous pourrez toujours lui passer une commande pour customiser vos vieux objets laissés là dans un coin.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alexia 285 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines