Magazine Culture

“Le collier sacré de Montezuma” - Juliette Benzoni

Par Belledenuit11

“Le collier sacré de Montezuma” - Juliette BenzoniTenochtitlan - Mexico 1521, l'Empire aztèque s'effondre. Le dernier empereur Cuauhtémoc mis à la torture révèle à Cortès, le conquistador, où se cache le fabuleux trésor. C'était le plus précieux trésor de Montezuma, le gage de toutes les félicités, apporté, apporté jadis aux empereurs aztèques par Quetzalcoatl, le Serpent à Plumes, le dieu inconnu venu d'au-delà de l'océan occidental. De sublimes émeraudes disparues dans la nuit des temps… Lorsqu'elles réapparaissent, à Paris et au XXe siècle, c'est à l'occasion du mariage de Gilles Vauxbrun, le grand antiquaire de la Place Vendôme et proche ami d'Aldo Morosini qui doit être son témoin. La fiancée est une jeune Mexicaine de grande famille et d'une rare beauté. Or,  le mariage troune soudain au cauchemard, le fiancé disparaît ainsi que les fameuses émeraudes, contraignant Morosini et son “presque frère” l'égyptologue Vidal-Pellicorne à se lancer dans une aventure d'autant plus inquiétante qu'il est difficile de savoir d'où vient le danger. C'est alors qu'une course contre la montre s'engage pour sauver le grand antiquaire parisien.

Il y a bien des années que je n'avais pas lu du Juliette Benzoni. Après avoir dévoré les sagas “La Florentine” et “Le boîteux de Varsovie”, j'étais enchantée de retrouver Aldo Morosini et son fidèle Vidal-Pellicorne. A tort ! La magie de la lecture benzonienne n'a pas opéré cette fois-ci. Pourquoi ? Peut-être ne suis-je plus autant enthousiasmée à lire ce genre de plume dans le monde aristocratique ! L'écriture est simple, l'histoire n'est pas mal en elle-même, mais je m'attendais à peu près à ce qui allait se produire. Je n'ai pas réussi à entrer véritablement dans l'histoire. D'ailleurs, il m'a fallu près d'une semaine pour le lire alors qu'il en faut beaucoup moins pour ce genre de livre. En bref, je suis déçue de ma lecture. Je pense qu'une fois qu'on a lu “Le Boîteux de Varsovie”, on tourne autour du pot avec les joyaux qui disparaissent et qu'il faut retrouver pour annuler le sortilège. J'ai eu comme un genre de “déjà vu” et pour cause… Je ne le dénigrerai pas au point de dire qu'il ne faut pas le lire. Pour ceux ou celles qui souhaiteraient le faire, je leur réponds : lancez-vous ! Mais pour moi, et en tout cas pour l'instant, Benzoni sera mise de côté. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Belledenuit11 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines