Magazine Culture

Exposition georges autard « black is back » galerie al/ma

Publié le 25 octobre 2013 par Witzmontpellier @WitzMontpellier

EXPOSITION GEORGES AUTARD « BLACK IS BACK » GALERIE AL/MA

On 25 octobre 2013 by AL MA

Vernissage le 8 novembre à partir de 18h – Exposition du 08 novembre au 21 décembre 2013  

Dix ans après sa première exposition à la galerie AL/MA, Georges Autard continue sa traversée des territoires de la peinture avec la même énergie, inépuisable quand il s’agit de prouver que la peinture reste une performance. Avec un geste rapide et nerveux, exact et instinctif, il interroge et bouscule les préjugés en revendiquant une entière liberté.

Né en 1951, à Cannes. Il vit et travaille à Marseille ; et enseigne à l’Ecole des Beaux-Arts de Luminy, Marseille

GALERIE AL/MA, 14 rue Aristide Ollivier 34000 Montpellier – mardi au samedi de 15 h à 19h

Georges Autard,

Georges Autard, « Black is Back » Photo Nicole Autard

Depuis ses Tableaux noirs du début des années 80, quand les démonstrations mathématiques étaient un champ d’expériences plastiques et un hommage à Beuys, il y a eu les Fucking painting, les surfaces travaillées à la hache, les grotesques, l’Orient des moines, les prosternations et les messages tracés sur des palissades de toiles libres ou de papier. Il est impossible de réduire cette œuvre à un seul geste, ni à une seule attitude. Les inspirations sont trop nombreuses, les moyens d’interventions également. Et pourtant, dans cette succession d’instants – car la peinture de Georges Autard est celle de l’instantanéité qui ne souffre ni effort, ni lenteur, celle d’une action rapide qui réconcilie le corps et la pensée – une unité s’impose. La cohérence est là, dans cet univers mobile, perpétuellement agité par la volonté de réunir en un Tout les plus inconciliables extrêmes. Cette exposition réunira des volumes, des dessins et des peintures récentes. Ce sera également l’occasion de découvrir tous ses livres d’artiste : œuvres au noir, livres uniques qui sont autant d’hommages insolents, destructeurs rendus à ses maîtres : Beuys, Ryman, Pollock, Araki, Stuart… et d’autres qui n’ont cessé de hanter sa peinture.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Witzmontpellier 7711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine