Magazine Culture

Shah d'Iran et Chiens d'Amérique

Publié le 27 octobre 2013 par Hunterjones
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique Il y a un mois, jour pour jour, Barack Obama appelait le président Hassan Rouhani, un contact en hautes instances qui était le tout premier depuis les trente dernières années entre les deux pays.
Les contacts sont trop secrets pour savoir encore si on prendra du café nucléaire ensemble un jour mais une chose est claire, il s'agissait d'un moment historique.
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique Voici 7 autres moments charnières des relations entre les États-Unis et l'Iran depuis la révolution iranienne de 1979.
1979.
Ben...la révolution iranienne justement. Le Shah d'Iran, guidé par les États-Unis, est forcé de quitter le pays suite à des manifestations qui deviennent un putsch qui installe l'Ayatollah Khomeini, ouvertement anti-occidental. Ce dernier fait expulser tous les étrangers en Iran.
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique
1979
En automne presqu'en hiver, de jeunes Iraniens investissent l'ambassade des États-Unis et prennent 63 otages avec l'appui de l'Ayatollah. Le siège durera 444 jours et Jimmy Carter en paiera de sa présidence.
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique
1986
Les États-Unis de Ronald Reagan vendent illégalement des armes à l'Iran pour financer secrètement les Contras, un mouvement contre-révolutionnaire nicaraguayen de lutte armée regroupant les opposants au gouvernement sandiniste de Daniel Ortega. Cette rare association des États-Unis avec l'Iran est conclue en échange de libération d'otages Étatsuniens au Liban.
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique 1987
L'implication des États-Unis dans le conflit Iran/Irak est d'abord justifiée par un désir de protéger les voies de navigation dans les exportations de pétrole, mais devient vite un conflit armé d'une brutalité féroce au sol. Ne prenant d'abord pas position, les États-Unis finissent par se trouver plus d'affinités avec l'Irak de Saddam qui mènera vite à une impasse. Les États-Unis, qui reprocheront à Saddam son utilisation d'armes chimiques contre son propre peuple, ferment les yeux quand il l'utilise contre l'Iran. Les États-Unis attaquent une plateforme pétrolière iranienne quand un de leur bateau est coulé par une mine et abattent un avion rempli de passagers iraniens, ce qui est officiellement classifié comme "un accident".
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique 2003
Créée en 2002, l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique n'offre aucun rapport sur l'Iran avant 2004. Toute l'année 2003, on étudie le pays afin de sanctionner davantage le régime en place par la suite, découvrant un programme nucléaire développé et à l'encontre des ententes internationales sur le sujet. Mais vous savez, les ententes internationales les États-Unis...ils s'en moquent pas mal eux-mêmes...
Shah d'Iran et Chiens d'Amérique
2013
Le président Iranien, un homme bien de son temps, tweet le 27 septembre dernier, qu'il a parlé à son homologue des États-Unis au téléphone. Une discussion de 15 minutes ayant eu lieue à New York alors que le président Rouhani quittait son hôtel. Les deux hommes se seraient tweeté par la suite. La dernière conversation entre les deux hommes les plus puissants de leurs pays respectifs remontaient à 1979, entre Jimmy Carter et le Shah Mohammed Reza Pahlavi, tout juste avant qu'il ne sauve du pays.
Save a prayer for the morning after.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines