Magazine Culture

Luka en Interview sur Influence

Publié le 06 mai 2008 par Guillaume @influencelesite

Luka en Interview sur Influence


Dandy rebelle, vendeur de fables et souffleurs de mots, Luka impose un univers doux et poétique, enfantin et sarcastique. Le mélodiste subtil qu'il est sort le 13 mai un nouvel album, Un monde à inventer, un opus qui marie avec ingéniosité des harmonies soutenues par un mélange électro acoustique très bien maîtrisé par l'artiste.
Fils du pianiste de la formation Les Frères Jacques, pianiste lui-même, Luka propose de ré-inventer le monde à sa manière. Loin de la manière forte, il propose de la douceur et de la subtilité pour que le monde évolue et change afin d'offrir le meilleur à chacun.

Un Monde à inventer est également l'album de la maturité, un disque sublime qui s'écoute avec plaisir. Une découverte où les ballades mélancoliques côtoient des chansons au son Pop à l'anglaise mais chantées en français.
Luka est en interview sur
Influence

Pour les lecteurs d'Influence qui ne vous connaîtrait pas encore, qui êtes-vous Luka? Quel est votre style musical si on devait vous classer dans une catégorie?

 Je suis un barbu qui fait de la pop music. (NDLR: Et c'est vraiment très bien)

Vous avez la chance de proposer un second album, qu'avez-vous fait sur cet album? Est-il plus abouti que le premier ?

J'ai fait tout ce que je pouvais pour être à la hauteur de cette ambition : Un monde à inventer. . . Cet album est en moi depuis longtemps maintenant, il est temps qu'il sorte! 10 ans de gestation!Est il plus aboutit que le premier . . . J'espère! En tout cas l'intention n'est pas la même. Le premier album a été fait dans l'insouciance. Pour celui là, je me suis posé la question des raisons qui me poussaient à écrire des chansons. . . Pendant longtemps j'ai fait de la musique pour moi, et puis je me suis tourné vers les autres.

 Etre réalisateur de l'album, ça signifie quoi?

Ça signifie choisir les personnes qui ont travaillé avec moi sur cet album, de l'ingénieur du son au réalisateur de la pochette en passant par les musiciens, le mixer, le mastering. . .

Axelle Renoir est omniprésente sur cet album, comment vous êtes-vous rencontré?

J'ai rencontré Axelle pour l'enregistrement de son 3ème album. D'une simple collaboration est née une profonde amitié. Sans Axelle, cet album n'existerait pas.

L’album s'intitule "Un monde à inventer", le titre a une signification pour vous?

Oui, je pense qu'on ne peut pas changer le monde mais en cherchant à comprendre ce qu'on est vraiment, on se rends compte que le monde n'existe qu'à travers nous. Toutes les nuits on invente des mondes dans nos rêves, alors pourquoi pas "consciemment"?

Comment êtes-vous arrivé chez Sony BMG qui est une grosse major et qui va distribuer le disque?

Sony publishing est éditeur de l'album.

Mary Jane est le premier extrait, pensez-vous qu'il est représentatif de l'album? C'est vous qui avez choisi la chanson comme premier extrait ou est-ce la maison de disques?

C'est Axelle, la productrice et auteur du texte, qui a choisit le premier extrait et je la remercie car j'en suis incapable. Pour moi chaque chanson est représentative de l'album, je ne peux pas en extraire une. Et je pense que c'est un bon choix, c'est une chanson légère à l'accent anglais prononcé et puis "Mary Jane" c'est un joli titre non? (NDLR: C'est surtout une très bonne chanson)

Avez-vous déjà eu des échos de la part des médias à propos de votre album?

Ça commence . . . plutôt pas mal!

Souvent, pour un artiste, la scène est plus importante que la promo, que va-t-il se passer pour vous, vous allez faire des émissions? Des concerts prévus?

J'ai déjà fait en Octobre le Sentier des Halles et en Mars le Réservoir. Pour la tournée, on y travaille, je n'ai pas encore de dates précises.

Lorsque vous avez composé cet album, avez-vous pensé à la scène ou pas du tout?

Non, j'avais en tête la personne qui écoutera l'album au casque, les yeux fermés et se laissera emporter. . . C'est le but : se laisser emporter . . .

Comment vous sentez-vous au moment où votre album va sortir et va aller à la rencontre du public?

Impatient, peureux, excité, soulagé, calme, effrayé, content, paniqué, serein, con, fier etc.

Les artistes ont besoin des radios, pensez-vous qu'elles vont jouer le jeu avec vous?

Je ne sais pas, si elles aiment la chanson, pourquoi pas?

Cet album a-t-il ses chances quand on voit la multitude d'albums qui sont commercialisés?

Et si la chance c'était la multitude?

Musicalement, quelles sont vos influences?

Ben justement, c'est la multitude musicale qui m'a nourri! Il y a tellement de musiques qui m'ont influencé qu'une liste de noms n'aurait pas d'intérêt.

Qu'espérez-vous de cet album?

Que quelqu'un l'écoute au casque en fermant les yeux et se laisse emporter . . . et tripe!

Si l'album est un succès, votre monde sera plus facile à inventer? Sera-t-il plus beau?

Si c'est un succès, le monde, sans aucun doute, sera plus beau. Mais il restera un rêve parmi d’autres . . .

Si l'album ne rencontre pas l'adhésion du public, vous savez déjà comment vous allez réagir?

Je ferai de la pop music avec ma barbe et mes cheveux longs!

Le mot de la fin est pour vous Luka sur Influence.

"Il y aura des chevaux, des champs de maïs, des coquelicots. " Merci à Influence.

Luka en Interview sur Influence


Un album distribué par Sony BMG et disponible dès le 13 mai 2008, un album produit par Axelle Renoir

Pour découvrir l'univers musical de Luka, n'hésitez pas à faire un détour par sa page MySpace:
www.myspace.com/myspaceluka  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Guillaume 54300 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine