Magazine Beaux Arts

La Vision de Nelson A. Rockfeller au Metropolitan Museum of Art

Publié le 03 novembre 2013 par Detoursdesmondes
Metrop-afrique

Les collections d'art extra-occidental présentées au Metropolitan Museum of Art de New York comptent plus de onze mille œuvres d'Arts d'Afrique, d'Océanie et des Amériques.
La plupart de ces oeuvres sont devenues des références, et cette richesse des collections est essentiellement due à la volonté de Nelson Aldrich Rockefeller.
Ainsi, le Metropolitan Museum lui rend-il honneur cet automne avec l'exposition : The Nelson A. Rockefeller Vision. In Pursuit of the Best in the Arts of Africa, Oceania, and the Americas.
Cameroun320

"I'm interested in the strength, the vitality of it, the fact that you can touch it" déclarait N. A. Rockefeller et c'est cette force et vitalité que nous retrouvons dans les nombreuses sculptures qui habitent ces collections.
Rockefeller a rassemblé autour de lui les conseillers qu'il jugeait être des plus compétents.
Parmi eux, on trouve à la première heure René d'Harnoncourt, qui fut directeur du MOMA de 1949 à 1967. Entre 1949 et 1956 ce dernier aida Nelson A. Rockfeller à acquérir des pièces d'art "premier" avec une méthode systématique et minutieuse, cernant ce qu'il considérait être des chefs d'oeuvre de chaque style, et ce dans les publications disponibles de l'époque et les expositions qui s'étaient tenues de par le monde.
Dharnoncourt

Voici par exemple deux pages du cahier de "Desiderata" pour la collection Rockfeller qu'il tenait :
Une cartographie avec des numéros. À chaque numéro, correspond un dessin et des commentaires d'une oeuvre qui lui semblait être une pièce phare du style correspondant :
Cartographie500
Kuba320

Automne 1956, Robert Goldwater, connu principalement pour son travail sur l'art africain et l'art moderne, devint le directeur du Museum of Primitive Art créé autour de la donation de Nelson A. Rockfeller. C'est lui qui fut en première ligne dans la politique d'acquisition du musée.
En 1969, Nelson A. Rockefeller annonça qu'il faisait don de toute sa collection au Metropolitan Museum of Art. Ainsi, le Museum of Primitive Art ferma-t-il ses portes en 1976 et il fallu attendre 1982 pour qu'une nouvelle aile du Metropolitan soit créée afin de fournir un écrin aux collections extra-occidentales.
Elle fut baptisée du nom du fils Rockefeller, Michael, qui avait disparu en 1961 lors d'une expédition en territoire Asmat.
Après ce bref résumé de contexte, on pourra visionner une interview de sa fille :


Photos 1 et 2 : de l'auteure au Metropolitan Museum, 2012
Photo 3 : René d'Harnoncourt, 1959, © Eve Arnold/Magnum Photos
Photos 4 et 5 : © The Museum of Primitive Art Records, The Department of the Arts of Africa, Oceania, and the Americas, The Metropolitan Museum of Art, New York.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines