Magazine Autres musiques

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

Publié le 03 novembre 2013 par Turp

2 novembre 2013
(No 2013-43)

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec
Opéra d’Erevan

J’ai pu vivre une nouvelle expérience lyrique dans la capitale de l’Arménie et assister à une représentation d’Il Trovatore de Giuseppe Verdi à l’Opéra d’Erevan. Situé sur la Place de l’Opéra, l’amphithéâtre lyrique qui porte le nom du compositeur arménien A Spendiarian est le siège d’une compagnie qui emploie plus de 700 artistes, dont 60 solistes, et offre plus de 40 différentes productions et concerts lyriques à chaque année. S’y ajoutent également autant de productions de ballets puisque la compagnie s’exprime aussi par la danse.

S’inscrivant dans la célébration du bicentenaire de la naissance de Giuseppe Verdi, la soirée lyrique à la quelle j’ai pu assister le jeudi 31 octobre m’a permis de voir une version de concert dIl Trovatore. Accompagnée par l’Orchestre et le Chœur de l’opéra sous la direction du chef Harutyun Arzumanyan, la distribution choisie pour ce concert a révélé de très belles voix. Enrichie par une forte présence dramatique, la prestation de mezzo-soprano Kristine Sahakan dans le rôle d’Azuchena a été caractérisée par la richesse, la justesse et la puissance de la voix. Incarnant le conte di Luna, le baryton Arnold Kocharyan a fait preuve d’une réelle musicalité et habilement traduire les multiples états d’âme personnage complexe créé par le librettiste Francesco Maria Piave. Si sa voix n’était pas placée au premier acte, la performance du ténor Hovhannes Ayvakzyan s’est nettement améliorée aux deuxième et troisième acte et il a notamment très bien rendu l’air « Ah si ben mio….Di quella ». La soprano Magda Mkrtchyan a traduit avec émotion la détresse de Leonora, mais des signes de fatigue vocale ne sont pas passés inaperçus dans le dernier acte de l’opéra. Devant se jucher sur des estrades dont on peut douter de la réelle utilité, les membres du Chœur ont offert une prestation inégale qui n’a certainement pas dû satisfaire les attentes du chef du chœur Hrachava Borvan

Après la représentation, j’ai eu le plaisir de rencontrer Karen Durgaryanqui assume la direction artistique et est le chef principal de la compagnie lyrique. Celui-ci m’a parlé de la vie de la compagnie lyrique, de ses projets d’avenir et des co-productions qu’il envisage avec d’autres maisons d’opéra, et notamment avec leThéâtre Marinsky de Saint-Pétersbourgque dirige Valery Ghergiev. Il m’a aussi indiqué que la programmation de la compagnie continuerait de puiser dans les grandes œuvres du répertoire lyrique traditionnel ainsi que dans les œuvres arméniennes, comme celles du grand compositeur national Khatchaturian. Bien qu’il dit ne pas en avoir encore les moyens, le directeur et chef Durgaryan espère pouvoir enrichir sa programmation en jouant des œuvres aux compositeurs et compositeurs des générations montantes d’Arménie.

J’ai repéré par ailleurs un article fort intéressant sur la naissance de l’opéra dans la culture arménienne publié par le professeur Khatchatur I. Pilikian le 15 août 2013. Vous pouvez en faire la lecture en cliquant ici

Un récital de Jean-Michel Richer par la Société vocale internationale Josef Traxel

La Société Vocale Internationale Josef Traxel dont la présidence est assumée par le Dr Gérard Mohr, présente son neuvième concert le samedi 2 novembre 2013  à 20 h  à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Sous la Présidence d’Honneur du directeur artistique de la Chapelle historique Guy Soucie, le concert mettre en présence Jean-Michel Richer sélectionné comme « Jeune artiste parrainé 2013 ». Accompagné par le pianiste Martin Dubé, le premier ténor invité depuis la création de la société ténor donnera son  « récital de début » interprétera des mélodies de Vaughan-Williams et Gounod en première partie et des airs d’opéra en seconde partie. L’entrée est libre mais les donations volontaires seront les bienvenues. Les laisser-passer sont disponibles en téléphonant au 514-872 5338 ou en écrivant à l’adresse chapelle@ville.montreal.qc.ca. Un vin d’honneur sera offert après le concert.


Jean-Michel Richer

Je vous rappelle que la Société Vocale Internationale Josef Traxel est un organisme philanthropique créée en 2004 à l’occasion du 30e  anniversaire de la disparition du grand ténor allemand Josef Traxel. Elle s`est donnée pour missions d’encourager les débuts internationaux de jeunes artistes lyriques âgés de moins de 33 ans, de faciliter la santé vocale chez les professionnels du chant, ainsi que de promouvoir l`art vocal comme moyen de thérapie musicale et comme vecteur de communication pacifique entre êtres humains et nations . Elle se consacre également à la recherche de documents d’archives inédits afin de préserver le patrimoine artistique et pédagogique de Josef Traxel pour les générations futures.

Un récital du ténor Yuri Gorodetski à la Société d’art vocal de Montréal

Coup de coeur du public de la 10e édition du Concours Musical International de Montréal (CMIM) et de Johanne Goyette, présidente d’ATMA Classique, le ténor Yuri Gorodetski s‘est mérité la production d’un enregistrement commercial qui est paru le 29 octobre 2013. Enregistré au Domaine Forget en avril dernier, le disque-compact réunit des mélodies de Sergei Vassilievitch Rachmaninov et de Peter Ilich Tchaikovsky accompagnées au piano par sa compatriote biélorusse, Tatiana Loisha. C’est ce programme que la Société d’art vocal de Montréal propose d’entendre à la salle de concert du Conservatoire de musique de Montréal le dimanche 3 novembre 2013 à 15 h.

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

Yuri Gorodetski

L’opéra du désert par la mezzo-soprano Fairouz Oudjida

Dans le cadre de l’événement Tribales du Festival du monde arabe de Montréal, la mezzo-soprano Fairouz Oudjida proposera un spectacle intitulé L’opéra du désert. L’événement aura lieu au Studio-Théâtre de la Place des Arts le mardi 5 novembre à 20 h. Pour connaître cette artiste lyrique, je vous suggère de lire l’article paru dans Le Temps d’Algérie le 8 octobre 2013 et et intitulé « Faïrouz Oudjida, chanteuse lyrique algérienne : entre le classique et le traditionnell» en cliquant ici.

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

Fairouz Oudjida

Verdi bouffe avec l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal

Les stagiaires de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal participeront du lundi 4 au mercredi 6 novembre 2013 à l’activité Verdi bouffe dans le cadre de l’événement Montréal à table. Pour plus d’informations sur cette activité, vous pouvez cliquer ici.

L’Étoile d’Emmanuel Chabrier à l’Opéra bouffe du Québec

L’Opéra bouffe du Québec (OBQ) présente L’Étoile d’Emmanuel Chabrier du 8 au 17 novembre 2013 à la Maison des Arts de Laval dans une mise en scène de Normand Chouinard. Le directeur artistique de la compagnie Simon Fournier dirigera l’Orchestre et le Choeur de l’OBQ comprenant respectivement 17 instrumentistes et 34 choristes. La distribution comprend le sopranistes Étienne Cousineau (Lazuli) ainsi qu’Éric Thériault (Roi Ouf), Anick Pelletier (Laoula), Steeve Vérayie (Siroco), Jacinthe Thibault (Aloës), Pierre-Étienne Bergeron (Hérisson) et Isabeau Proulx-Lemire (Tapioca). Pour connaître les dates et heures précises des six représentations et vous procurer des billets, vous pouvez téléphoner au 450-667-2040 ou 514-903-1980 ou vous rendre sur le site de la compagnie à l’adresse www.operabouffe.org.

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

À l’émission L’opéra…. le dimanche aussi ! et en prévision de la prochaine production de Falstaff par l’Opéra de Montréal, mon co-animateur Justin Bernard a choisi de faire entendre le dimanche 3 novembre de 13 h à 15 h de larges extraits de l’opéra Die lustigen Weiber von Windsor (Les Joyeuses commères de Windsor) d’Otto Nicolai. Il s’agit d’un opéra dont le livret est inspiré, comme celui de Falstaff, de la pièce de William Shakespeare. Il fera appel à l’enregistrement d’EMI Classics de 1993, réédité en 2013. Pourront être entendus le ténor Fritz Wunderlich let basse Gottlob Frick. L’Orchestre et le chœur du Bayerische Staatsoper seront sous le direction de Robert Heger. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser cette émission en « ondes radio » à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM)?et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut également être écoutée en direct sur le site électronique de Radio Ville-Marie à l’adresse http://www.radiovm.com.

À Place à l’opéra 2.0, l’animatrice Sylvia L’Écuyer présente aujourd’hui en direct du 62e Festival de Wexford en République d’Irlande les opéras Thérèse et La Navarraise de Jules Massenet. La mezzo-soprano québécoise, d’origine arménienne, Nora Sourouzian y tient les rôles les principaux de Thérèse dans le premier opéra, et d’Anita, dans le second. Les distributions des deux opéras comprennent également Philippe Do, ténor (Armand et Araquil), Damian Pass, baryton (Morel et Remigio, père d’Araquil) et  Brian Mulligan, basse (André Thorel et Garrido). Le choeur et l’orchestre de Wexford sous la direction de David Agler. L’animatrice présentera des entrevues avec Nora Sourouzian et Philippe Do ainsi qu’avec le metteur en scène des deux opéras Renaud Doucet.  Pour plus d’informations sur l’émission, vous pouvez cliquer ici. Je vous rappelle que l’émission n’est diffusée que sur l’internet (www.espace.mu) le samedi de 13 h à 17 h et qu’elle est rediffusée sur Espace musique le dimanche de 19 h à 23 h.

À son émission Saturday Afternoon at the Opera diffusée sur CBC-Radio 2, l’animateur Ben Heppner présente aujourd’hui Luisa Miller de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Malmö en Suède. La distribution comprend Vladislav Sulimskiy, baryton (Miller), Olesya Golovneva, soprano (Luisa Miller), Taras Shtonda, basse (Comte Walter), Luc Robert, ténor (Rodolfo), Emma Lyrén, mezzo-soprano (Laura), Ivonne Fuchs, mezzo-soprano (Federica, duchesse d’Osthein), Lars Arvidson, baryton-basse (Wurm) et Eric Lavoipierre, ténor (un payson). L’Orchestre et le chœur de l’opéra de Malmö Opera Chorus and Orchestra est dirigé par Michael Güttler). L’émission est diffusée en « ondes radio » de 13 h à 17 h.

S’agissant des projections d’opéra, le Café d’art vocal présente Eugène Onéguine de Piotr Ilyich Tchaikosky dans une production de l’Opéra national de Paris de 2008. La distribution comprend Mariusz Kwiecien, Tatiana Monogarova et Andrei Dunaev. La direction musicale est d’Alexander Vedernnikov et la mise en scène de Dmitri Tcherniakov. Deux projections sont prévues le samedi 2 novembre 2013 à 12 h 30 et le jeudi 7 novembre 2013 à 18 h 30. Dans le cadre de la série Opéramania, et en prévision de la première de Falstaff qui prendra l’affiche à l’Opéra de Montréal le lendemain, une soirée spéciale est prévue et présentera « Quelques grands interprètes de Falstaff ». Le musicologue Michel Veilleux commentera des extraits vidéo mettant en vedette quelques-uns des plus grands interprètes du chef-d’oeuvre ultime de Giupeppe Verdi, parmi lesquels Gabriel Bacquier, Fedora Barbieri, Renato Bruson, Otto Edelmann, Juan Diego Flórez, Barbara Frittoli, Rolando Panerai, Ruggero Raimondi, Richard Stilwell, Giuseppe Taddei, Bryn Terfel et José Van Dam. La projection aura lieu le vendredi 8 novembre 2013 à Salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal à compter de 19 h 30.

Les opéraphiles auront droit à une sixième diffusion d’opéra sur les ondes de TFO le dimanche 3 novembre. Ainsi, l’opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi pourra être visionné dans un distribution comprenant Placido Domingo (Rigoletto), Julia Novikova (Gilda), Vittorio Grigolo (Duc de Mantoue) et Caterina di Tonno (Giovanna). La  mise en scène est de Marco Bellocchio. L’Orchestre et le Chœur sont sous la direction de Zuben Mehta.

D’ailleurs, l’Opéra de Montréal devient pour cette présentation ainsi que celles des autres dimanches du mois de novembre 2103 le partenaire du groupe média TFO. Le directeur des communications Pierre Vachon animera les quatre soirées. Le musicologue de la compagnie lyrique montréalaise présentera d’autres opéras de Giuseppe Verdi, soit Il Trovatore (10 novembre) ainsi que La Traviata et Falstaff (17 novembre) de même que Billy Budd de Benjamin Britten (24 novembre ).

Une visite à l’Opéra d’Erevan en Arménie, des récitals de Jean-Michel Richer et Yuri Gorodetski et L’Étoile de Chabrier par l’Opéra bouffe du Québec

Pierre Vachon

Bonne semaine lyrique…qui sera l’occasion pour moi d’aller entendre deux productions d’opéras de Richard Wagner à Genève, Die Flegender Hollander (Le Vaisseau fantôme) au Bâtiment des forces motrices le mardi 5 novembre et Das Rheingold (L’Or du Rhin) au Grand Théâtre de Genève le jeudi 7 novembre dont je vous ferai le compte dans la prochaine édition du présent blogue !


Retour à La Une de Logo Paperblog