Magazine Cinéma

En Solitaire - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

En-Solitaire-Banner-1280px

Une traversée pas si solitaire !

Pour son premier film en tant que réalisateur, Christophe Offenstein a décidé de nous raconter une histoire autour du Vendée Globe, la grande traversée en solitaire.
En-Solitaire-Francois-Cluzet-01Le(s) plus

Le film En Solitaire nous embarque sans perdre un instant dans cette course du Vendée Globe, jusqu'au moment inattendu qui bouscule le tout.
Une très belle réalisation qui n'est malheureusement pas mise en avant avec un scénario qui pêche un peu. Au début, ce déclic est plutôt positif et apporte un challenge humain dans cette aventure sportive, mais plus tard c'est une autre histoire.
Néanmoins il y a de bons passages d'humour et de tendresse entre les deux personnages principaux, Yann Kermadec (François Cluzet) et Mano Ixa (Samy Seghir) qui rehaussent le scénario.

Justement, le casting du film En Solitaire est un des points forts.
D'un côté nous avons Yann Kermadec, un loup solaire superbement interprété par François Cluzet, de l'autre Marie Dervil sa compagne jouée par Virginie Efira qui essaie de gagner le cœur de sa belle-fille et entre les deux, Franck Drevil incarné par Guillaume Canet, le frère de Marie.
François Cluzet tiens dans le film En Solitaire une de ses meilleurs présences à l'écran. Sous ses faux airs d'Olivier de Kersauson - un loup solitaire un peu bourru mais au grand cœur - il est plus que crédible dans la peau de ce navigateur breton.
Dans le rôle de sa compagne, Virginie Efira en brune surprend. Elle sort de cette catégorie femme enfant qu'elle représente souvent, en apportant plus de maturité qu'à son habitude.
A noter également de très bons passages de Jean-Paul Rouve, même s'ils sont peu nombreux.

En Solitaire est une vraie réussite technique pour Christophe Offenstein qui nous plonge au creux de la vague.
Il n'en est pas à sa première expérience cinématographique, directeur de la photographie sur de nombreux films (Les petits mouchoirs, Ne le dis à personne, Blood Ties ...), Christophe Offenstein signe aujourd'hui avec le film En Solitaire, une première réalisation maitrisée.

En-Solitaire-Virginie-Efira-01

Les scènes de tempêtes sont stressantes, on a peur de se retrouver à l'eau à chaque vague. Une superbe mise en scène qui nous embarque à bord du monocoque pendant 1h30.
De plus, certaines images sont encore plus impressionnantes quand on imagine les conditions climatiques. Le tournage n'a pas dû être facile pour l'équipe, mais le fait de nous rendre des images tournées en extérieur, ajoute de la crédibilité au film.

Le(s) moins

Malheureusement, le scénario qui commence très bien, est bousculé à partir du deuxième tiers pour nous ajouter un élément qui s'éloigne de la course en solitaire (même si celui-ci vient contrer le sujet), mais qui s'approche du cliché scénaristique typiquement français, en voulant apporter une morale en plus de l'enjeu sportif. Surtout que l'on a du mal à y croire.
C'est vraiment dommage, le fait de suivre uniquement Yann Kermadec (François Cluzet) dans sa course en solitaire et la relation de sa compagne Marie Dervil (Virginie Efira), suffisait amplement à faire un film d'envergure.
Le film En Solitaire avait le potentiel pour rester un film sportif, avec le challenge de la course en "solitaire".

De plus, le film subit quelques longueurs avec cet écart de scénario. Si l'on ne se laisse pas immerger par cette direction un peu classique que prend l'histoire, l'envie de découvrir la suite peut prendre le large.

Enfin, à noter également que quelques acteurs donnent l'impression de sortir tout droit d'un téléfilm de l'été, tant leur jeu n'est pas terrible. Heureusement ils ne sont pas nombreux et leur rôle très bref.

En-Solitaire-Francois-Cluzet-02
Conclusion

Christophe Offenstein signe avec le film En Solitaire, une première réalisation maîtrisée.
Dommage cependant que l'histoire s'approche d'un cliché scénaristique typiquement français, on préférait voir un film qui reste dans le challenge sportif, tant la mise en scène est belle.
Mais François Cluzet tiens une de ses meilleurs présence à l'écran et incarne à merveille ce navigateur breton.

Ma note: 6/10


En-Solitaire-Affiche-France

En Solitaire

Réalisé par: Christophe Offenstein.
Avec: François Cluzet, Samy Seghir, Virginie Efira, Guillaume Canet et Jean-Paul Rouve.
Genre: Drame.
Nationalité: Français.
Distributeur: Gaumont Distribution.
Durée: 1h36min.
Date de sortie: 6 novembre 2013.


Synopsis :
"Yann Kermadec voit son rêve se réaliser quand il remplace au pied levé, son ami Franck Drevil, au départ du Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire. Habité par une farouche volonté de gagner, alors qu'il est en pleine course, la découverte à son bord d'un jeune passager va tout remettre en cause."

  • Bande annonce

  • Les Anecdotes !


    En Solitaire est le premier film français qui bénéficie de la technologie Dolby Atmos. Ce procédé, utilisé pour la première fois sur le film d'animation Rebelle, permet une nouvelle reproduction du son surround et une gestion panoramique plus précise de la verticalité du son. En clair, chaque haut-parleur des salles équipées par ce système bénéficie de son propre flux de son pour une meilleure immersion du spectateur.

    Par souci de réalisme et volonté d'immersion, l'équipe du film a tourné plusieurs scènes dans des conditions réelles en pleine mer : "Cette course n'est pas une petite épreuve : c'est une odyssée de 80 jours avec les énormes difficultés que cela représente. Pour lui donner l'authenticité et la force indispensables, il fallait que nous la vivions nous aussi", indique le producteur et scénariste du film Jean Cottin. Avant d'opter pour cette solution, Cottin et Offenstein avaient essayé de tourner en intérieur en reconstituant un bateau propulsé à 5 mètres de hauteur par des vérins hydrauliques, sans y trouver leur compte.

    Timing parfait oblige, Christophe Offenstein a profité du départ du Vendée Globe 2012-2013 pour tourner des scènes dans la baie des Sables-d'Olonne. Le réalisateur a pu tourner ses plans quelques heures avant que ne soit donné le départ de la célèbre course au large, en solitaire et sans assistance, que François Gabart remporta.

    L'année 2013 est définitivement celle du sport pour Guillaume Canet. Sept mois après avoir mis le pied à l'étrier dans Jappeloup, il revient avec En solitaire en skipper vaincu par la blessure et contraint de vivre la course de sa vie par procuration.

    Soucieux de rendre justice à cette épreuve mythique que constitue le Vendée Globe, le réalisateur Christophe Offenstein s'est offert le DCNS 1000. Ce monocoque de 60 pieds (18,28 m) a la particularité d'avoir participé à l'édition 2008-2009 du Vendée Globe, remportée par Michel Desjoyeaux. Barré par Marc Thiercelin, le navire n'a toutefois pas vu l'arrivée de cette course en raison d'un démâtage.

    C'est la troisième fois que Guillaume Canet et François Cluzet se retrouvent sur le tournage d'un film. Une association qui a toujours débouché sur un beau succès populaire et critique. En 2006, Ne le dis à personne dont il partage l'affiche, attire 3 millions de curieux. Un très bon chiffre que dépassera allégrement Les Petits MouchoirsCanet dirige Cluzet avec 5,2 millions de spectateurs.

    François Cluzet n'a pas lésiné pour préparer son rôle. Outre une barbe qui rappelle les grands skippers de la course au large, l'acteur d'Intouchables n'a pas hésité à demander des conseils à des navigateurs professionnels. Il ainsi eu la chance de sortir en mer avec le futur 2ème du Vendée Globe, Armel Le Cléac'h. Le matin du tournage aux Sables-d'Olonne, il a également pu converser avec Jean Le Cam, quadruple vainqueur de la Solitaire du Figaro et 5ème du dernier Vendée Globe.

    Pas moins de 18 personnes ont assuré le tournage sur le bâteau dans les scènes de pleine mer. Parmi elles, 3 marins confirmés (1 skippeur et 2 équipiers) étaient chargés d'assurer la bonne tenue du voilier. Lors du Vendée Globe, ces monocoques sont pilotés par un homme seul.

    Le comédien Samy Seghir a eu l'heureuse surprise d'apprendre qu'il avait été retenu pour le rôle de Mano, le jour même de son 18ème anniversaire. Un beau cadeau pour ce jeune acteur, héros de Neuilly sa mère !

    Directeur de la photographie chevronné, Christophe Offenstein réalise avec En Solitaire son premier film. Ce n'est pas un hasard non plus si l'on retrouve Guillaume Canet au casting de ce long-métrage puisque les deux hommes ont déjà travaillé ensemble sur Ne le dis à personne, Les Petits Mouchoirs et Blood Ties. A noter qu'Offenstein a également œuvré sous la direction de Jean-Paul Rouve pour Sans arme, ni haine, ni violence. Un Jean-Paul Rouve que l'on retrouve ici au casting.

    Pas moins de deux ans ont été nécessaires à Christophe Offenstein et Jean Cottin pour écrire le scénario du film. Un travail de longue haleine.

    Christophe Offenstein connaît bien le milieu de la compétition sportive. Avant de tourner son premier film en mer, il aurait participé à plusieurs éditions du Paris-Dakar dans la catégorie moto.

Et vous qu'avez-vous pensé du film En Solitaire ?

Notez le film et donnez-nous votre avis !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines