Magazine Cinéma

Cinéma : Camille Claudel, 1915

Par Framboise32

Cinéma : Camille Claudel, 1915

Drame français de  Bruno Dumont avec Juliette Binoche, Jean-Luc Vincent, Robert Leroy, Emmanuel Kauffman, Marion Keller, Armelle Leroy-Rolland, Myriam Allain, Régine Gayte, Nicole Faurite, Eric Jacoulet,  Florence Philippe, Christelle Petit, Sandra Rivera,  Claire Peyrade, Alexandra Lucas….

Synopsis : Hiver 1915. Internée par sa famille dans un asile du sud de la France – là où elle ne sculptera plus – chronique de la vie recluse de Camille Claudel, dans l’attente d’une visite de son frère, Paul Claudel.

Le film est sorti l’année du 70e anniversaire de la mort de Camille Claudel. Le réalisateur a tourné son film dans un hôpital psychiatrique. Les religieuses qui veillent sur les malades sont interprétées par les vraies infirmières de cet hôpital. Avec l’accord des autorités médicales, les malades sont aussi les véritables résidents. Le réalisateur filme la "mise au tombeau"de Camille Claudel  (l’expression est du biographe de Camille Claudel, Jean-Paul Morel). Internée à partir de 1913, Camille Claudel est décédée à l’hôpital psychiatrique trente ans plus tard, à 78 ans, le 19 octobre 1943.

Bruno Dumont propose un film intime. Il s’est s’inspiré librement des œuvres et de la correspondance de Paul Claudel, de celle de Camille Claudel et des archives médicales. Le film se concentre sur 3 jours de la vie de l’artiste. 1915, Camille Claudel est résidente de l’hôpital psychiatrique de Montdevergues, près d’Avignon, quand le médecin-chef lui annonce que son frère lui a écrit, et qu’il viendra lui rendre visite dans 3 jours.

La première partie du film présente Camille Claudel, son sentiment de persécution, sa solitude, l’hôpital,  le silence assourdissant de l’asile, les malades, la souffrance, les cris. Cette  première partie a quelques longueurs, peut être est-ce du à l’impatience, que l’on ressent, de l’artiste à revoir son frère. Puis le frère arrive, attendu comme le Messie par sa soeur ainée. Toute "l’action" est concentrée  sur cette attente. Puis la rencontre se passe, 10 minutes, un vain tête à tête déchirant.

L’actrice Juliette Binoche est Camille Claudel. Elle est somptueuse. Elle apparait sans maquillage, le visage torturé. La détresse se lit sur son visage, on est touché. Jean-Luc Vincent, Paul Claudel,  est lui aussi impressionnant.

Camille Claudel,1915 est un film brut et "fort" avec l’impressionnante Juliette Binoche, un des meilleurs rôles de l’actrice. Touchant

Cinéma : Camille Claudel, 1915
1
3
5
6
20444260.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie en salles le 13 mars 2013 – distribué par ARP Sélection 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines