Magazine Bd

Chronique Stars Of The Stars T1 (Joann Sfar et Pénélope Bagieu) - Gallimard

Par Bande Dessinée Info

Auditionner, recruter, former les élites du monde de la danse, telle est la mission de la célèbre école Stars Of The Stars, la meilleure dans son domaine. Une mission bien plus cruciale qu’il n’y parait, puisque l’objectif final est d’évacuer les meilleurs représentants de cet art si poétique, dont seuls les terriens semblent capables, avant que la planète ne soit détruite pour de sombres histoires de trajets commerciaux et de création d’autoroutes intergalactiques (c’est décidément une habitude).
Cependant, quand les manigances d’un entrepreneur alien peu scrupuleux précipitent l’atomisation de la planète, la direction de l’école n’a d’autre choix que de s’enfuir dans l’espace, en embarquant les recrues qu’elle a sous la main, à savoir un échantillon hétéroclite des différentes ethnies et techniques de danse peuplant la planète. C’est ainsi que, dernières représentantes de l’humanité, le groupe de danseuses, mêlant juive dépressive, black française colérique, poupée autrichienne hyper-sensible, on en passe et des meilleures, se retrouve coincé à bord d’un vaisseau en partance pour l’autre bout de l’univers et une destination inconnue.

Stars Of The Stars est le fruit de la collaboration à priori improbable entre deux noms bien connus de la bande dessinée française, à savoir Johan Sfar au scénario et Pénélope Bagieu au dessin. Au premier l’on doit une part impressionnante des titres qui ont peuplés les étagères des librairies ces dernières années, de Petit Vampire au Chat du Rabbin, en passant par le fantaisiste Donjon, dont on retrouve quelques échos ici. On a par ailleurs déjà pu admirer les dessins de Pénélope Bagieu dans Joséphine ou le fameux la Page Blanche. Le fruit de leur association est un ovni totalement allumé, bordélique et hilarant. Johan Sfar nous offre comme à son habitude un univers complètement barré, remplis de personnages plus étranges les uns que les autres, extrêmement bien servi par le trait de Pénélope Bagieu qui se surpasse en la circonstance : elle nous livre ici une version plus colorée, plus détaillée et plus fouillée de son style habituel, tentative qui aurait pu tourner à l’expérimentation dangereuse mais qui se révèle impeccablement adaptée à l’univers foisonnant et étrange développé dans la BD.

Quand à l’histoire elle-même, que dire sinon qu’il faut bien prendre soin de se débarrasser de toute attente en matière de logique, normalité et politiquement correct avant d’ouvrir la BD ? Le coté "école de danse" et "girly" auquel l’on pourrait s’attendre à la lecture du synopsis ne rend que plus délicieux le contraste avec la réalité : héros névrosés, aux caractères épouvantables, on ne sait plus vraiment si les auteurs se moquent de leurs personnages et de ce qu’ils caricaturent, s’ils nous livrent une vraie satire des problèmes de notre société, du culte de la réussite à l’angoisse de la pression familiale en passant par les travers de la course au profit, ou s’ils se font simplement plaisir avec une histoire et des personnages complètement déjantés.

Une chose est sure : la seule règle que les auteurs se sont fixée est de n’avoir aucune limite et grâce à cela, ce premier tome de Stars Of The Stars est un album hilarant et un vrai plaisir à dévorer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bande Dessinée Info 11755 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines