Magazine Basketball

La Conférence Est est-elle si nulle que ça ?

Publié le 03 décembre 2013 par Insidebasket @insidebasket

La Conférence Est possède certes 15 franchises, mais seulement deux sont au-delà des 50% et une seule est à l'équilibre. Du côté de l'Ouest, les choses sont bien différentes avec 10 équipes au-dessus des 50%, et deux équipes qui ont un bilan à l'équilibre. Du coup est-ce que la Conférence Est est si nulle que ça ?

C'est cette question qui interroge le New York Times. Le fossé est gigantesque avec des Pacers et un Heat qui dominent largement cette conférence avec respectivement un bilan de 16-2 et 14-3. Plus surprenant on retrouve les Wizards de Washington avec un bilan à l'équilibre avec 9 victoires pour autant de revers. Puis c'est la descente aux enfers avec Toronto quatrième et un bilan de 6-10 qui les placent à 9 longueurs d'Indiana.

La dernière fois où seulement deux équipes de conférence étaient au-dessus des 50%, c'était le 30 novembre 1972. La faute de cette déchéance à l'Est est principalement dû aux très mauvaises performances des outsiders comme les Knicks qui sont à 3-13 et neuf défaites de rang (série en cours), ou encore les All-Stars de Brooklyn qui n'ont gagné que 5 matchs sur les 17 rencontres joués. Chicago limite la casse malgré la perte de Derrick Rose avec un bilan de 7-9, mais les Bulls étaient attendus au plus sommet de l'Est.

Steve Kerr sur TNT déplore ce bilan global de l'Est :

"Quand vous avez des équipes de All-Stars, nous avons toujours vu que celles-ci ont toujours eu du mal au départ. Lors de la première année du Big Three du Heat ils étaient à 9-8, ou encore les Lakers l'année dernière n'ont jamais joué ensemble. Brooklyn est une déception, mais je pense que nous devons leur donner plus de temps."

Avery Johnson, ancien coach des Nets et aujourd'hui analyste sur ESPN, est un peu plus pessimiste sur l'avenir de deux franchises de New York :

"Ils n'ont aucune identité. Il n'y pas de bonnes rotations, ils vont avoir des problèmes de blessures. Quand toutes ces choses s'accumulent, il est bien difficile de trouver une alchimie. Je reste tout de même persuadé que Brooklyn peut remporter sa division, et s'ils ne le font pas ce serait très choquant."

Le New York Times rappelle également que la dernière équipe a avoir remporté une division avec un bilan négatif était les Bucks lors de la saison 1975-1976 et un très vilain 38-44. Depuis la création de six divisions, le pire record pour un champion de division est de 44-38. Bref l'Est ne donne pas envie, et la pluart du temps, les équipes de l'Est prennent de sévère correction contre les équipes de l'Ouest comme le prouve ce 95-114 entre les Nets et les Rockets, 121-105 entre les Pelicans et les 76ers et bien sûr le 121-82 infligé par les Clippers sur les pauvres Bulls. Il reste en moyenne 65 matchs pour que la Conférence Est relève le niveau.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67819 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines