Magazine Humeur

Vivement Besancenot !

Publié le 09 mai 2008 par Richard Kirsch
Le leader d'extrême gauche sera l'invité, dimanche, de Michel Drucker. Pour mémoire rappelons que l'employé des Postes est aussi le chef de file de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR). Personnellement , je n'aimerais pas être son chef de service. Cette participation à cette émission phare de l'empire capitaliste peut s'avérer contre-nature. 2001948351.jpgÀ ses détracteurs de la «gauche modèle» qui, à l'instar de Christian Picquet, chef de file de la tendance minoritaire de la LCR, lui reprochent d'avoir accepté de participer «à une émission de divertissement» au risque «d'appauvrir, voire de dépolitiser le débat public», Olivier Besancenot répond en haussant les épaules. «Je ne suis pas né en me disant qu'un jour je passerais à la télé. Si je suis là, aujourd'hui, c'est pour parler d'un certain nombre d'engagements, de causes, devant des millions de gens», a-t-il expliqué mercredi lors de l'enregistrement de l'émission, au Studio Gabriel, situé à deux pas de… l'Élysée. Rencontre surréaliste , petit après-midi entre ami s révolutionnaires , le spectateur dominical est appelé à voire Rouge. Drucker n'a pas osé l'inviter pendant les élections , dommage !
Coommuniste et révolutionnaire en même temps, Olivier Besancenot ne lâche rien et c'est ce qui me plait . Entre les mous du genou à gauche et les durs de l'oreille à droite , Besancenot s'ouvre un boulevard pour crier tout le désarroi du populo français . Vivement Besancenot , le dimanche et sept jours sur sept.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par chosiron
posté le 10 mai à 21:37
Signaler un abus

Le dimanche est le jour de repos pour tout le monde. Repos de l'âme, repos du corps, repos de l'action politique. Je vois mal ce que vient faire là le chef de la lutte trotskiste complètement antinomique avec le sens de ce qui fait l'esprit chrétien : c'est à dire la transformation de la société de l'intérieur, par soi-même pour révolutionner la société. Et non pas la lutte entre les classes, entre les gens pour détruire, pour casser (L'un de ses intelectuels n'a t il pas écrit ; "du passé faisons table rase". Le dimanche n'est décidément pas le jour du seigneur trotskiste !

A propos de l’auteur


Richard Kirsch 334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte