Magazine Culture

Dans les coulisses de la Nouvelle Star avec… Cynthia Tolleron

Publié le 09 décembre 2013 par Swann

images

Après Julien et Maeva, au tour de la douce Cynthia de nous raconter son épopée !

Nouvelle star est le seul télé-crochet de chant qui m’emballait ! J’ai toujours aimé regarder l’émission. Le concept est vraiment cool et on est sur un programme beaucoup plus axé sur "l’humain", on laisse place dès le départ à la liberté artistique de chacun. Pour ma part, je m’étais inscrite au mois de mars pour les castings de Marseille, les inscriptions débutant peu de temps après la fin de la précédente saison.

C’est quelques mois plus tard que j’ai reçu les dates de pré-casting par mail. En l’ouvrant, je me suis dit " ah oui merde c’est vrai" j’avais un peu zappé. En y lisant les dates, je me suis dit que ça serait cuit pour moi d’y participer, étant donné que ça se déroulait fin août et que je devais préparer mon aménagement à Paris ! La veille encore du casting, je n’étais pas sûre de m’y rendre, surtout que j’avais un problème de transport (19 ans et pas le permis!) mais mon père s’est dévoué !  On a donc pris la route pour la cité phocéenne, rendez vous au Silo. Une fois arrivés, on a droit à de longues heures d’attente dans la file sous la chaleur, à essayer de grappiller le moindre coin d’ombre, ( en vue aérienne ça devait être pas mal à voir…) ça chante et répète beaucoup, ça stress pas mal !

J’étais plutôt détendue jusqu’à ce que ça se concrétise pour moi en entrant dans la bâtisse et que l’on m’attribue un numéro. C’est avec un big smile que rejoins mon père un peu plus tard pour lui annoncer que je suis pré-sélectionnée ! je retourne donc le lendemain à Marseille pour les auditions devant le jury. C’est une salle d’attente agréable où on y fait de belles rencontres, musicalement et humainement parlant ! Malgré tout, l’appréhension est bien présente … On ne connait pas notre ordre de passage et c’est assez stressant… Arrive le moment fatidique. J’étais la dernière à passer de la journée, j’ai donc laissé une salle bien vide en partant, c’était assez frustrant. Le trac est en place, la fatigue au rendez-vous, le mal de crâne avec et toutes les sensations se mélangent en un minimum de temps. BOUM, on est devant le fameux jury,  sur ce plateau que l’on voit d’habitude au travers de notre petite télé, fesses posées dans le canapé, à mille lieues d’imaginer ce que le candidat présent devant nos yeux a pu endurer.  On le voit fraîchement débarquer et on attend de lui le meilleur (ou le pire parfois). Alors quand on y est pour de bon, on essaye de faire abstraction et de transmettre un maximum d’énergie, d’émotions et d’authenticité. C’est au moment où je vois ce pass pour le  théâtre tendu par Sinclair que je me dis " oh bordel, ça c’est une belle récompense " et que je décompresse et savoure l’instant de flottement.

Pour l’étape du théâtre, on est 100 candidats à arriver dans un  hôtel à Paris. 100 personnalités, 100 voix qui donnent tout son sens à cette aventure. Au départ on est perdus, on ne sait pas où donner de la tête, on veut parler et découvrir un maximum de personnes d’un coup. Une grande famille se forme petit à petit, les affinités se créer en un temps record, tout est accéléré. J’ai rencontré des gens qui font bel et bien partie de ma vie à présent, et c’est mon plus beau cadeau. Je suis partie aux lignes, j’aurais adoré voir ce que ça pouvait procurer d’être sur un prime, mais j’aurais surtout désirer continuer de partager les étapes du théâtre avec les autres, histoire de prolonger ces instants tous ensemble,  de musique, de rire et bon faut le dire… de stress aussi (à tenter de canaliser au mieux).

Aujourd’hui, je suis toujours en formation au métier d’acteur à l’école des cours Florent, mon autre passion !  Point de vue musical, suite à la diffusion des épisodes, j’ai été contacté par certaines personnes, ce qui m’encourage à être encore plus investie. Advienne que pourra pour la suite. Les choses se mettent sur les rails étape par étape, alors place au travail allié au plaisir  ! Je vois également fréquemment quelques candidats qui habitent dans les environs. On chante, on sort, on profite ! Tout en sachant qu’avec la plupart des autres on reste en contact via Facebook. D’ailleurs prochaine date de rendez vous : au prime jeudi 12 décembre, on  sera une belle brochette à soutenir les cocos sélectionnés qui vont assurer un méga show !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte