Magazine Culture

Interview avec trésors│«une approche rock de l’electro»

Publié le 09 décembre 2013 par Acrossthedays @AcrossTheDays

On lève enfin le voile sur notre rencontre avec le beau duo Trésors qui a eu lieu il y a à La Route du Rock. Buveurs de Coca et de bonne humeur, Adrien et Adrien (c’est pratique) nous parlent de leur musique, de leur avenir, de leurs méthodes de travail. Rencontre, sous une bâche (on est en Bretagne, ne l’oublions pas).

Trésors INTERVIEW AVEC TRÉSORS│«UNE APPROCHE ROCK DE LELECTRO»

Trésors © Lucie Rox


Across The Days. Coucou Trésors. Vous pouvez vous présenter, vous et votre projet ?
Trésors. On s’appelle tous les deux Adrien, Durand et Kanter. Ca fait trois ans qu’on fait ça, on a sorti un premier EP il y a deux ans, un album l’année dernière, et là on prépare un deuxième album.
ATD. Il sort quand ?
Trésors. On sait pas. On est en plein dedans, on était en train de l’enregistrer là pendant une semaine, avant de venir ici à Saint-Malo. On y retourne après, on fonctionne par sessions : on reste quelques jours comme ça, on écrit et on enregistre en même temps. Et après on les retravaille à Paris. On a un peu de matos, ça tient juste dans une voiture. On était dans une maison à Granville, on enregistrait à la maison, on allait à la plage. Ca permet de se vider la tête, c’est moins stressé qu’en studio. Et on s’en fout si c’est nul, en réécoutant dans deux semaines on se dira « ça c’est nul, c’est bien, c’est nul », on s’en fiche on y va, on y va.

The Adobe Flash Player is required for video playback.
Get the latest Flash Player or Watch this video on YouTube.


ATD. Trésors, Visionnaires, il y a tout un vocabulaire de la pépite, de la valeur, de la recherche… C’est une manière de vous imposer ou c’est des jolis mots ?
Trésors. on voulait un nom en français Oh mes trésors venez là, je vous ai fait des crêpesune musique un peu sombremoins torturé

« Ceux qui nous écoutent sont attachés au format album »

ATD. La Route du Rock ça représente quoi pour vous ?
Trésors. On l’avait déjà fait en tant que spectateurs, en tant que groupe on est contents. On est très fiers de jouer ici. Quand on l’a a appris, on était hyper contents, c’est là maintenant on flippe un peu. C’est vraiment chouette. Notre disque est sorti en novembre, il a une vie assez longue, les gens l’ont écouté sur la longueur. Pas comme beaucoup de disques qui sortent maintenant où les gens écoutent un titre avant de passer à autre chose. Les gens qui se sont intéressés au disque sont probablement les gens qui aiment bien le format album, qui vont écouter tous les morceaux. Là on a réalisé une sorte de court-métrage qui accompagne un des morceaux, on joue à la Route du Rock avant d’enchaîner sur un autre album, ça fait une sorte de vague en quelque sorte. Il y a toujours quelque chose dans le futur proche. On a fait un remix pour PVT, aussi.
ATD. Comment est-ce que vous travaillez le live ?
Trésors. On bosse pas ! (rires) Non, on propose et on apprend et on ré-apprend à jouer les morceaux, on se dit « toi tu fais telle partie, moi telle partie ». On est que tous les deux en live, on a une approche d’un groupe du rock : on a un sampler qui fait basse et batterie, nous on fait tous les leads avec les synthés, on fait les voix. Le live est plus punk et expérimental, on bidouille plein de trucs, là on remet des sonorités plus organiques, des percussions, de la guitare, de la trompette. Pour rendre ça plus intéressant que juste des gars avec des synthés, c’est un peu plus physique. On voulait éviter le côté artiste électro qui regarde juste son contrôleur, ça fait un peu egotrip. Comme on était dans des groupes de rock avant, notre approche est différente.

The Adobe Flash Player is required for video playback.
Get the latest Flash Player or Watch this video on YouTube.


ATD. Vous avez un son très particulier, c’est conscient ?
Trésors. on pourrait pas en faire un chacun de notre côtéTrésors
ATD. Si vous deviez relier votre son à d’autres groupes, ce seraient lesquels ?
Trésors.  Ah tiens, ça fait penser à machinC’est assez plaisantfolk,pop super mainstream
ATD. C’est quoi votre morceau le plus honteux ?
Trésors. tout le monde te regarde d’un air atterréLa Boîte de jazzMove Your Ass
ATD. En studio, quand vous composez, est-ce que vous avez chacun votre instrument fétiche ?
Trésors.  Ah ça c’est un gimmick à la Adrien Durand on essaie toujours de voir ce que l’autre peut faire toi c’est telle partie de synthé, moi celle-ci des synthés qu’on achète cent eurosAh non mais achète pas celui-là, tu vas voir, ça sonne pas du touton les bidouille

« C’est bon signe de provoquer une réaction, même de dégoût »

ATD. Ca pose des contraintes, aussi, c’est intéressant.
Trésors. On est plus habitués à ça, si on se retrouvait en studio avec cinquante synthés on serait un peu perdus. C’est ce que disait Elliott Smith, « sur mes quatre premiers albums j’avais juste une guitare, c’était super, et maintenant je me retrouve submergé, je sais pas quoi faire », ses meilleurs albums c’est ceux où il a une guitare et il est seul dans sa cuisine. On pense qu’on fait mieux quand on a pas beaucoup.
ATD. Vous avez sorti Visionnaires et Missionnaires, vous avez encore un jeu de mot pour le prochain ?
Trésors. On sait pas encore. Enfin si, on sait. Ouais… (rires) Visionnaires c’était le côté un peu second degré pour être un peu arrogants, et Missionnaires c’était une blague par rapport à ça, et la position sexuelle évidemment, c’était marrant.

 INTERVIEW AVEC TRÉSORS│«UNE APPROCHE ROCK DE LELECTRO»

ATD. Le prochain il sera arrogant, premier, second degré ou sexuel… ?
Trésors. Troisième degré ! Mes potes ils trouvent ça dégueulasse.
ATD. Ah bon, pourquoi ? C’est quoi ?
Trésors. Oh non, je sais pas (rires). Mais c’est bon signe, que ça provoque une réaction, même de dégoût.
ATD. Puisque vous êtes visionnaires, il ressemble à quoi le futur ?
Trésors. Y aura plus de jack, tout sera en wi-fi.
ATD. Vous avez fait plein de remixes, lequel est-ce que vous préférez ?
Trésors. J’aime beaucoup celui qu’on a fait pour Holy Strays. Après pour nous les remixes c’est des exercices, où on teste des trucs à chaque fois. Généralement on sélectionne deux petits bouts du morceau original et on fait notre truc autour. Surtout on écoute plus du tout le morceau original. Et encore moins les autres remixes. On prend des petits bouts et on les utilise pour construire un autre morceau. On est pas des producteurs techno, on bricole nos remixes. On vient pas du tout de cette culture électro, techno. Souvent nos remixes sont des échanges, Holy Strays c’est un copain à nous, on a la même culture musicale ; on va sûrement faire des collaborations ensemble. Quand on faisait des concerts, on faisait des impros live qui marchaient bien, donc on va essayer d’enregistrer un truc dans cet esprit-là. Après parfois c’est Chris notre manager qui nous dit qu’il y a une possibilité de faire un remix pour tel ou tel groupe. Là on va arrêter un peu, parce qu’on va se pencher sur notre disque, et on en a déjà fait sept ou huit ces derniers temps. C’est sympa de faire sa propre musique, aussi !

The Adobe Flash Player is required for video playback.
Get the latest Flash Player or Watch this video on YouTube.

ATD. Quelle est la chose que personne ne sait sur vous ?
Trésors. On a volé un collier de coquillages sur la plage à Granville, il est trop beau ! C’est un trésor.
ATD. Si vous deviez citer une seule influence, ça serait laquelle ?
Trésors. Commune, sûrement Neil Young. Individuellement, Durand déteste Robert Wyatt que j’aime beaucoup. A contrario, Durand aime beaucoup le hip-hop.
ATD. Votre festival préféré ?
Trésors. La Route du Rock (Kanter). │Et moi je travaille pour un festival alors c’est plus dur de répondre objectivement. Mais La Villette Sonique. (Durand)
ATD. Votre salle préférée ?
Trésors. La Maroquinerie, mais on y a encore jamais joué.
ATD. Votre fromage préféré ?
Trésors. La tête de moine, le truc que tu tournes et ça fait une rose. (Kanter)│Le camembert affiné au calvados. (Durand)
ATD. Votre ville préférée ?
Trésors. Marseille (Kanter) │ New York (Durand)
ATD. Votre label préféré ?
Trésors. Sans dire le nôtre, celui sur lequel on aimerait bien être… Thrill Jockey
ATD. Votre alcool préféré ?
Trésors. (ensemble) Le whisky
ATD. Votre drogue préférée ?
Trésors. Le whisky (rires). Merci, c’était cool, à bientôt !

On repart en versant un peu de whisky dans notre coca, certains qu’on recroisera la route de Trésors très bientôt. En tout cas, au vu de leur live, on a hâte. On vous laisse avec le sublime clip pour Pleine Lune réalisé par Samuel Kaperski, produit en partie par des KissKissBankers et en partie par le groupe et leur manager Chris (dont on conseille cet excellent mix qui a introduit le live du groupe).
On sait déjà qu’on retrouvera Trésors en 2014 pour l’album qu’ils sont actuellement en train d’enregistrer et qui sortira chez Desire…on a hâte !

The Adobe Flash Player is required for video playback.
Get the latest Flash Player or Watch this video on YouTube.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Acrossthedays 8489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines