Magazine Culture

CASSE TETE CHINOIS, film de Cédric KLAPISCH

Par Geybuss
http://fr.web.img2.acsta.net/pictures/210/182/21018207_2013102210303588.jpgSynopsis : Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes. La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…       Avec Romain Duris, Audrey Tautou, Cécile de France -toile3.jpg   Mon humble avis : Le moment passé est bon, sans aucun doute. Mais c'est du Klapisch,  c'est la suite de l'Auberge Espagnol et des Poupées Russes alors... On en attend un eu plus. Et l'effet nouveauté n'est plus, forcément. Si Casse tête chinois avait été le premier opus ou un "one shot", j'aurais royalement adoré et me serais amusée encore plus je pense. Mais voilà, là où la bande de potes sympatique avait les défauts et l'insoucience fraiche de la jeunesse dans l'auberge espagnole, on aimerait un peu qu'ils grandissent un peu plus tout de même ! Ne vous trompez pas, je ne descends pas le film, car vraiment, les répliques sont aux petits oignons, les personnages attachants (certains plus que d'autres) et la ville de New York est génialement filmée ! Superbe cette immersion dans le vrai New York, on bat le pavé avec Xavier. Et pas l'ombre de la Statue de la Liberté ou de la 5ème avenue. Certes, deux héroïnes vivent dans un appart vue sur l'Empire State Building (depuis Brooklynn) et l'autre sur Central Park, mais on vadrouille pas mal dans des quartiers plus "urban style" ! Nos jeunes de l'Auberge Espagnole ne sont plus si jeunes, enfin, ils approchent la "quadratude" et adopte une "quadratitude". Ils ont eu on vont avoir des enfants, ils ont divorcés ou vont le faire. Et globalement, leur vie ne se simplifie pas. Pour certains, tout parait limpide, pour d'autres, comme pour Xavier, c''est un vrai casse tête chinois. Il semble qu'il n'ait toujours pas trouvé le sens de sa vie, et le sens de la vie....Bref, encore beaucoup de mystères pour lui dans le monde, dans la vie, dans l'autre. En cela, je le trouve assez représentatif de ma génération de quadra solo, où l'on ne comprend pas ce qui nous arrive dans la vie, où plutôt, ce qui ne nous arrive pas. Bref, le vie ne correspond pas forcément à l'idéalisme que nous y avions mis à nos 20 ans. Ce film est donc très actuel, très contemporain, il s'inscrit vraiment dans une époque : celle où la place que l'on trouve et ce crée dans la vie et la société n'est plus jamais définitive. Casse tête chinois comporte pas mal de moments anthologiques, à mourir de rire, notamment lorsqu'Audrey Tautou se retrouve à parler chinois avec grande conviction devant de grands industiels chinois très sérieux. Où encore, le moment où tout le monde, mais alors vraiment tout le monde se retrouve dans l'appart, un vrai casse tête chinois donc Xavier se tire très honorablement. je l'aime bien ce Xavier, qui ne veut jamais vraiment contrarier personne et se retrouve ainsi dans des situations euh... complexes. Il semble le seul à se questionner franchement. Le système narratif (Xavier, qui écrit son roman et raconte l'ensemble en voix off). Maintenant, la fin est un peu facile, pas forcément prévisible, mais le fameux "feu" prononcé par Xavier pas tout à fait limpide et net.... Simplicité scénaristique histoire de boucler la boucle ou pis aller des personnages ??? Réponse dans 10 ans... ou pas ! A noter, un générique de début très sympathique, où l'on voit/revoit les personnages/acteurs dans les 3 films. Tout le monde n'a pas pris le même coup de vieux ! Ce qui est sûr, c'est que l'âge qui avance va très bien aux hommes !  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines