Magazine Sport

Le top 10 des retours ratés en sport

Publié le 10 décembre 2013 par Histoiredusport @Histoire_sport

La ferveur des stades, l’adrénaline d’une course, la pression des grands rendez-vous est comme une drogue pour tous les grands champions. Certains ont souhaité rompre avec leur retraite pour revenir sur les terrains en découdre. Tous n’ont pas forcément réussi leur retour. Classement des 10 retours de sportifs ratés.

10. Justine Henin


justine henin tennis retraite

Un retour « relativement » raté pour la Belge. En 2008, elle annonce à la surprise générale sa volonté de mettre un terme à sa carrière, à seulement 26 ans. Justine Henin a alors presque tout gagné : 1 Open d’Australie, 4 Roland Garros, 2 Us Open, 1 Fed cup et une médaille d’or Olympique. Un an après sa retraite, elle annonce son retour à la compétition. Une finale à Brisbane, 1 Finale à Wimbledon, deux victoire à Bois-le-duc et Stuttgart. Une belle année, mais qu’elle termine en prenant une nouvelle retraite, cette fois ci définitive alors qu’elle se trouve à la 12 ème place au classement ATP.

9. Lance Armstrong


lance armstrong retour retraite 2009

Après 7 victoires consécutives dans le Tour de France, Lance Armstrong revient à la compétition après 3 ans d’absence. Un retour risqué surtout à plus de 35 ans. Dans un premier temps, ce retour est plutôt couronné de succès, Armstrong terminant tout de même sur le podium, distancé par Contador et Schleck. Il termine la deuxième année 29 éme du Tour de France. Après avoir été déchu de ses 7 titres de vainqueur du Tour, il déclara ne pas s’être dopé durant ces deux tours.

8. Martina Hingis


martina hingis retour retraite cocaine

Victorieuse à 16 ans de son premier grand chelem en professionnel, Hingis connait un début de carrière tonitruant. Or après 2000, tout cela se corse et elle décide de prendre sa retraite en 2003. 3 ans plus tard, elle annonce son retour à la compétition. Un retour pas forcément mauvais, mais qui se termine par un contrôle positif à la cocaïne à Wimbledon en 2007. Elle a dernièrement été entendue après avoir été accusée de violences conjugales par son époux. Mauvais Karma.

7. Mark Spitz


Mark Sptiz natation


L’Américain a longtemps été détenteur du record du nombre de médailles gagnées en une olympiade avec ses 7 médailles remportées à Munich en 1972. Il cumule 11 médailles olympiques. A lendemain de son exploit à Munich, il annonce qu’il prend sa retraite. Il tente un come back 20 ans plus tard en 1990, mais se rend rapidement compte qu’il est à des années lumières des temps des meilleurs nageurs mondiaux.

6. Mike Tyson


mike tyson mord oreille

Champion incontesté durant les années 1980 en boxe, Tyson est condamné à une peine de 6 ans de prison pour viol sur mineur. Lors de son retour sur le ring, il combat face à Evabder Holyfield, à qui il arrache une oreille avec les dents ! Il est suspendu une année et revient par la suite une seconde fois sans jamais réussir à récupérer le titre mondial des lourds. Il se déclare en faillite en 2002 et annonce sa retraite en 2005 sur une nouvelle défaite.

5. Michael Schumacher


michael schumacher devant sa Ferrari


Schumacher détient le plus beau palmarès de la Formule 1 : 7 titres de champion du monde, 91 grands-prix remportés, 155 podiums et 68 pôles position. Deux ans après sa retraite annoncée en 2006, il décide de revenir au volant d’une Mercedes. Trois saisons où il ne peut lutter face à la jeune génération. Il termine sa première saison 9 ème avec 72 points (soit 70 de moins que son coéquipier Nico Rosberg), puis la deuxième à la 8 ème place avec 76 points. Il termine sa carrière sur une décevante 13 ème place lors de sa dernière saison avec 49 points. Un seul podium et aucune victoire en 3 ans, un bilan qui n’est pas digne d’un champion de sa trempe.

4. Laure Manaudou


Laure Manaudou jeux Olympiques


Elle avait marqué les esprits lors des Jeux Olympiques d’Athènes en remportant 3 médailles dont une en or. A 22 ans, après 3 médailles de Championne du monde et 18 en grand et petit bassin, elle vit un cauchemar aux JO de Pekin et prend sa retraite peu après. En 2011, elle revient à ses premiers amours, se qualifie brillamment pour les Jeux Olympiques de Londres où elle ne parvient pas à faire mieux qu’une 7 ème place toutes distances confondues.

3. Fabien Barthez


fabien barthez marseille

Champion du monde 1998, Champion d’Europe 2000, vainqueur de la ligue des champions en 1993, double champion de France et d’Angleterre, le divin chauve n’avait rien à prouver après sa retraite prise en 2006. Pourtant, quelques mois après son départ de Marseille et sa décision de prendre sa retraite, il revient pour aider le FC Nantes dans son plan sauvetage pour rester en ligue 1. Quelques matchs réussis mais aussi beaucoup de rencontres décevantes, les supporters le prennent à parti. Il annonce 4 mois après son arrivée qu’il quitte un club dans lequel il ne se « sent pas en sécurité ».

2. Ian Thorpe


jan thorpe jeux olympiques

En 2006, pour des raisons de “baisse de motivation” le nageur australien décide à seulement 24 ans, 5 titres de Champion Olympique et 13 titres de Champion du Monde de prendre sa retraite sportive. En 2011, il sort de sa retraite avec pour ambition de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Londres, objectif qu’il ne parvient pas à atteindre. Il annonçait néanmoins vouloir continuer à se battre pour revenir lors des Championnats du Monde de Barcelone auxquels il ne participe finalement pas.

1. Bjorn Borg


bjorn borg retour

A 26 ans, avec 5 Wimbledon et 6 Roland Garros dans la poche, il décide de prendre sa retraite à la surprise générale. De retour sur le circuit ATP en 1991, 8 ans après sa retraite, il tient à garder “sa” raquette en bois. Ce matériel ne pouvait guère lui permettre de réaliser des exploits, et il n’en a pas fait. Il termine sa carrière dans l’anonymat après 11 défaites au premier retour. La palme d’or du retour raté.

Bonus : Guy Roux


Guy Roux entraîneur à Lens

Entraîneur emblématique de l’AJ Auxerre durant 1980 et 2007, où il remporte notamment le championnat de France et la coupe de France, il prend une retraite méritée en 2005. Il revient pourtant deux ans plus tard à la tête du Racing Club de Lens où il reste à peine 3 mois avant de quitter le club. Jean Pierre Papin lui succèdera avec une réussite tout aussi probante.

Crédits photos:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Bonus


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Histoiredusport 809 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine