Magazine Culture

Fameux Recasting

Publié le 15 décembre 2013 par Hunterjones
Fameux Recasting Imaginez que le film que vous avez tant aimé jadis eût été joué par un(e) autre comédien(ne).
L'auriez vous autant aimé?
Le film aurait-il connu le même succès?
La carrière de l'acteur/l'actrice aurait-elle été la même?
L'impact de tout ça aurait-il été semblable?
Vous savez, il y a des milliers de facteurs qui font d'une oeuvre d'art, un succès. Entre autre le malentendu. Il serait donc difficile de savoir si les films mentionnés plus bas auraient eu le même impact dans les mémoires collectives avec le casting originalement prévu. On pourrait aussi refaire le même exercise à l'inverse et trouver des dizaines de mauvais casting qui auraient passé très près d'avoir été d'excellents castings et qui aurait fait d'un film ordinaire, une oeuvre mémorable.
Fameux Recasting
Mais pour aujourd'hui je vous propose un top 10 de castings qui ont été remodelés à la dernière minute et qui ont été des succès pour ceux qui ont pris la décision de remplacer les artisans originaux.
Et peut-être une tache dans le coeur de ceux qui ont été remplacés.
Bon, ça se concentrera principalement sur des films forts populaires et principalement d'Amérique anglophone mais c'est surtout parce que ce type d'infos y est mieux répertoriés.
Mais si vous avez de meilleurs exemples, lancez-vos propres cas.
Fameux Recasting 10. Sylvester Stallone en Axel Foley dans Beverly Hills Cop.
Le rôle avait d'abord été offert à Mickey Rourke, qui avait signé un contrat pour jouer dans la comédie. Toutefois, les révisions du script et les préparations se sont étirées et Rourke, fort en demande au début des années 80, allait être obligé de quitter le projet par obligation pour une autre projet auquel il s'était commis. Sylvester Stallone a alors été engagé mais exige de réviser le scénario. Il en expurge tout l'humour et fait du détective-héros un homme violent, et de la comédie un film d'action. Deux semaines avant le tournage, Stallone est remercié et ses révisions deviendront Cobra. On pense offrir le rôle d'Axel Foley à Richard Pryor, Al Pacino ou James Caan avant d'engager Eddie Murphy. Ce dernier ramène toutes les blagues, réécrit une grande partie de dialogue et fera du film un grand succès et de sa carrière sur grand écran, un tremplin.
Fameux Recasting 9. John Wayne en Henry Callaghan dans Dirty Harry.
Le rôle du brutal policier a d'abord été confié à Frank Sinatra alors que le film s'appelait Dead Right. Mais Sinatra se blesse à la main et ne peut pas faire le film. On l'offre alors à John Wayne, choix logique puisque le scénariste a écrit son personnage avec Wayne en tête et venait tout juste de travailler avec lui sur un film précedemment. Mais Wayne refuse pour trois raisons 1-il n'aime pas ce personnage policier qu'il juge corrompu et vil. 2-Il est trop fier, l'idée d'accepter un rôle rejeté par Sinatra ne lui plait pas du tout, 3-il est occupé sur un autre projet. Il regrettera sa décision, trouvant Dirty Harry finalement assez près des rôles que Wayne a déjà joués au préalable, celui du justicier vivant selon les lois mais qui doit à l'occasion la violer afin d'aider les autres.
Fameux Recasting 8. Sean Young en Vicky Vale dans Batman.
Dans Wall Street, Sean Young devait jouer un rôle beaucoup plus consistant, mais les gens sur le plateau en sont venus à tellement la détester que des techniciens lui avaient collés un papier sur lequel était inscrit Bitch, dans son dos. Oliver Stone en aura aussi assez des caprices de l'actrice et de son manque de professionalisme et coupera son rôle presque complètement. Tim Burton l'engage malgré les mauvais échos pour le tournage de Batman mais Young se blesse au bras en tombant d'un cheval et le rôle sera alors donné à Kim Basinger. Quand le rôle de Catwoman sera disponible dans une suite de Batman, Young se présentera vêtue d'un costume maison de la femme-chat sur le plateau afin de faire changer d'idée les producteurs qui avaient choisis Annette Benning, puis Michelle Pfeiffer quand Benning tombe enceinte. Sans succès.
Fameux Recasting 7. Lance Henriksen en Terminator.
Malade, James Cameron est alité et écoute des épisodes de The Outer Limits ainsi que les films The Driver et The Road Warrior. C'est ce qui l'inspirera à écrire son film. Il écrit le personnage titre avec son ami Lance Henriksen en tête. Il le costume même en Terminator et le fait entrer violemment dans les bureaux des producteurs dans son personnage en défonçant la porte. Le projet est accepté et Henriksen serait le Terminator. Pour le rôle de Kyle Reese, le cyborg gentil, on choisit Arnold Schwarzenneger. Mais comme il est deux fois plus gros qu'Henriksen et qu'il peut avoir une sale gueule lorsque contrarié, il faudrait alors un nouveau Terminator afin de le rendre méchamment crédible. On pense d'abord à O.J. Simpson mais on croit qu'en faire un assassin ne passera pas la rampe auprès du public (HA!) Finalement Henriksen sera relégué au rôle de détective, Micheal Biehn dans le rôle du cyborg protecteur et Schwarzie dans les souliers du méchant cyborg.
Fameux Recasting
   6. Stuart Townsend en Aragorn dans Lord of the Rings.
L'acteur irlandais s'est entrainé pendant deux mois avant de se faire remplacer la veille du premier jour de tournage, Peter Jackson le trouvant soudainement trop jeune à 29 ans (et ne s'entendant pas particulièrement bien avec lui) et offrant le rôle à Viggo Mortensen de 14 ans son ainé.
Fameux Recasting 5. Tom Selleck en Indiana Jones dans Raiders of the Lost Ark.
Tom Selleck avait été choisi pour incarner le rôle d'Indiana Jones. Mais au même moment, il avait aussi été choisi pour incarner le rôle-titre de la série télé Magnum P.I. Ayant signé le contrat pour la télé avant le film de Spielberg/Lucas, il s'est trouvé coincé par une clause d'exclusivité de la part de CBS. Harrison Ford qui avait travaillé avec Lucas entre donc dans les bottes d'Indiana. Le plus triste pour Selleck aura été que le début du tournage de Magnum P.I. a tant tardé que Selleck aurait eu le temps d'à la fois tourner le film de Spielberg/Lucas et les premiers épisodes de la série télé. Et peut-être influencer le reste de sa carrière très favorablement.
Fameux Recasting
4. Bob Hoskins en Al Capone dans The Untouchables.
Brian DePalma avait offert le rôle en premier à Robert DeNiro qui n'avait pas accepté mais qui avait dit donne-moi le temps de finir un projet et de prendre 30 livres, ce qui n'était pas une garantie de faisabilité pour le réalisateur. Pour se protéger et avoir un plan B, il avait rencontré Bob Hoskins et lui avait demandé "si DeNiro ne peut pas, prendrais-tu le rôle de Capone?". Hoskins avait dit oui. Quand DeNiro a finalement pris le rôle, DePalma, a envoyé un chèque d'excuse de 200 000$ à Hoskins qui l'a aussitôt rappelé pour lui demander si il n'y avait pas d'autres films dans lesquels DePalma ne voulait pas qu'il joue...:)
Fameux Recasting 3. Leo Di Caprio en Patrick Bateman dans American Psycho.
Mary Harron est attaché au projet comme réalisatrice et veut en faire une oeuvre indépendante. Quand les producteur imposent Leonardo DiCaprio qui se disait intéressé, Harron se retire trouvant l'idée anti-underground. Oliver Stone est amené à la barre. Des groupes féministes se plaignent des choix de DiCaprio pour un rôle aussi misogyne et du choix de Stone, réalisateur qui ne fait jamais dans la dentelle avec les dames. DiCaprio n'aime pas le scénario et quitte le projet, Stone fait de même peu de temps après. Harron revient à la barre et impose son choix à elle depuis le début: Christian Bale. Tout est bien qui finit bien pour Harron. Mais le film reste tiède.
Fameux Recasting 2. Harvey Keitel en Capt.Benjamin Willard dans Apocalypse Now.
Le film de Coppola a franchement ÉTÉ le Vietnam pour la production. Des décors ont été détruits par des typhons, des hélicoptères promis finalement utilisés dans un conflit militaire interne, Brando coopère peu, ne connait pas son texte et se présente obèse. Il n'aime pas Keitel avec lequel il doit échanger. On lui avait promis Steve McQueen, Robert Redford, Jack Nicholson ou Al Pacino. Après deux semaines de tournage, Coppola n'aime pas ce qu'il voit et le remercie. Il se rappelle de l'audition de Martin Sheen pour le rôle de Michael Corleone dans The Godfather et l'engage. Sheen se claquera un crise cardiaque sur le plateau, tout de suite après une scène gardée au montage final. Il sera absent plusieurs mois supplémentaires. Le tournage qui aurait dû durer 5 mois durera plus d'un an. Keitel mettera du temps à se remettre de cette cicatrice.
Fameux Recasting 1. Eric Stolz en Marty McFly dans Back To The Future.
Le premier choix de Robert Zemeckis avait été Michael J.Fox mais celui-ci était sous contrat à la télé avec Family Ties (et l'adorable Justine...). 5 semaines de film sont tournées avec Eric Stolz quand l'équipe constate que le film, principalement comique et grotesque, est maintenant sans humour et dramatique. J.Fox étant maintenant libre, on retourne toute les scènes de Stolz avec Micheal. Avec une facture de 3 millions supplémentaires. Stoltz ne faisait pas du mauvais travail, mais faisait autre chose. Moins physique, moins Buster Keaton. Stoltz se fait encore trop rare selon moi.  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :