Magazine Animaux

Arrestations et scandale dans la filière des chevaux dans le sud de la france

Par Ladygalga @ladygalga

 

cheval.jpg

Des chevaux  sortant de laboratoires de recherches médicales

se retrouvent dans vos assiettes (un véritable problème sanitaire).

Encore la filière alimentaire des chevaux entaché par un nouveau scandale.

Un réseau de trafic de viande de cheval, en cours d'être démantelé

dans le sud de la France et l'Espagne.


Une enquête mené par le parquet de Narbonne depuis 2012 est en cours,

Ce matin lundi 16/12/2013 une opération, réalisée dans le cadre d'une information

judiciaire conduite à Marseille , mobilise une centaine de militaires, a précisé

la gendarmerie.

Ils se sont déployés sur 11 département français.

Elle a déjà permis l'arrestation d'un boucher de Narbonne suivie d'une vingtaine d'interpellations et de perquisitions..

Selon la chaine de télévison M6, un maquignon pas très regardant à

(Saint-Jean-de-Maruéjols dans le Gard) aurait revendu à (la Narbonnaise des viandes)

 des chevaux rachetés à des laboratoires de recherches médicales et à l'entreprise pharmaceutique ( Sanofi Pasteur..) pour la somme symbolique de 10€ par tête

une fois les recherches terminés et revendus 300€ par bête à Narbonne...

Lorsque l'on sait toujours selon M6 que les labos de recherches paient 250 €

par tête de bétail pour les envoyer à l'équarissage les tests terminés,

cette dernière solution étaient pour eux également rentable.

Mais ils ne sont en aucun cas responsables de la suite donnée une fois

les animaux rachetés...

D' ailleurs les papiers accompagnant la sortie des chevaux précisés bien selon

une loi en vigueur, interdisant la mise sur le marché alimentaire de la viande

issue d'animaux ayant servis de cobayes. "abattage interdit pour la

consommation humaine".

Pour faire bon poids bonne mesure la Narbonnaise des viandes aurait remit

ces chevaux dans le circuit alimentaire de la  viande de boucherie, après avoir naturellement falsifié les documents de traçabilités de ces chevaux.

Cette viande aurait été distribuée  dans le sud de la France, de l'Espagne et de l'Italie.

On ne parle pas de quelques cas isolés mais bien de 200 chevaux environ

ayant bel et bien étaient utilisés comme cobayes, ce trafic s'étendant durant

2 ans, de 2010 /2012.

En mai 2013, une information judiciaire est ouverte pour faux et usage de faux

et tromperie sur la qualité  de la viande.

Serait complices, des vétérinaires, du personnel d' abattoir, d' autres maquignons,

un faussaire en papiers...

article Lady Galga


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladygalga 141080 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog