Magazine Cinéma

Cinéma : Zulu

Par Framboise32

Cinéma : Zulu

Film policier français de Jérôme Salle avec Orlando Bloom, Forest Whitaker, Conrad Kemp, Inge Beckmann, Tinarie Van Wyk-Loots, Reghart Van Den Bergh, Randal Majiet, Patrick Lyster, Joëlle Kayembe, Tanya Van Graan, Danny Keogh, Christian Bennett, Iman Isaacs, Nomhle Nkoyeni, Dean Slater, Oscar Pietersen, Khulu M Skenjana…

Synopsis : Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Zulu a clôturé le 66e Festival de Cannes. Zulu est adapté du roman de Caryl Ferey. Le roman Zulu a reçu énormément de récompenses lors de sa parution en 2008, comme le Grand Prix de Littérature Policière ou encore le Grand Prix du Roman Noir Français.  Jérôme Salle a eu l’opportunité de tourner certaines scènes de Zulu dans les ghettos africains. Le très demandé Alexandre Desplats signe la musique.

Zulu raconte l’histoire d’une enquête policière en Afrique du sud en 2013. L’enquête est menée par deux policiers. Ali Sokhela est noir, marqué par un évènement en plein apartheid,  raconté dès l’ouverture du film.  Brian Epkeen est un jeune blanc, une épave addict aux médicaments, à l’alcool et aux filles. Deux personnages caricaturaux, il faut bien le dire. Les deux hommes enquêtent sur la mort d’une jeune femme qui va les entraîner dans le milieu de la drogue. L’histoire semble banale mais le fait que cela se passe en Afrique du Sud quelques années après la fin de l’Apartheid ajoute un intérêt particulier au film. Le pays en garde encore toutes les cicatrices.

Zulu propose de beaux plans larges d’Afrique du Sud et des scènes d’action musclées. Le problème de Zulu c’est la caricature des personnages principaux et secondaires (le black, le blanc "flic épave", le junkie, le pourri, ….) et certaines scènes ridicules (l’annonce du meurtre de la jeune femme, la poursuite dans le désert, … ). D’autres sont inutiles ou juste survolées (le fils du flic, le passé du black…).

Forest Whitaker est excellent comme à son habitude. Orlando Bloom est plus surprenant en flic "épave" aux méthodes discutables.

Un film policier plaisant (et violent..) même si le côté caricatural est agacant.  Zulu ne restera toutefois pas gravé dans les mémoires.

Cinéma : Zulu
4
5

Sortie le 4 décembre 2013 – Distribué par Pathé Distribution


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines