Magazine Culture

UN ETE SANS LES HOMMES, de Siri HUSTVEDT

Par Geybuss

 http://www.editionstheleme.com/images/201/p/201_113028_max.jpgRoman - Editions Thélème - 6h d'écoute - 21 €

Parution d'origine en mai 2011

L'histoire : Mia, quincagénaire, est trompée par son mari. Cela la conduit à séjourner en clinique "spécialisée". A sa sortie, elle décide de s'éloigner pour prendre de la distance face aux événements. Elle quitte New York pour le Minessota où sa mère vit en maison de retraite. Autour de Mia, des octogénaires, de jeunes pré-adolescentes en atelier d'écriture.... Que des femmes, pas un homme ou presque à l'horizon. L'occasion idéale pour réfléchir, faire le point...

Tentation : La blogo

Fournisseur : Sylire, merci !  

-toile2.jpg

  Mon humble avis : Voici un livre qui m'a laissée de glace. Je l'ai écouté, je ne l'ai pas vécu. Il ne m'a pénétrée.

La voix de Mélodie Richard est bien agréable, mais peu adaptée à une lecture à la première personne du singulier d'une femme de 50 ans... Il n'y a pas vraiment d'histoire en fait. C'est un livre "contemplatif",sauf que l'on attend que l'ensemble démarre vraiment. De fait, au milieu du roman, la narratrice remercie ces lecteurs et lectrices d'être encore là alors qu'il ne se passe pour l'instant rien. On se dit :"Ah, dans quelques pages, un événement va subvenir" qui va réorienter le récit loin des digressions de digressions continuelles. La première partie aurait pu être une mise en place des situations et des personnages. Et bien non, il est est à peu près ainsi jusqu'à la fin. Les personnages sont nombreux à être cités, de ce fait, mon attention à leur égard s'est dissipée au fil du temps. Pourtant, les propos sont cohérents et pourraient être intéressants s'ils étaient présentés de façon plus distrayante et moins systématique. En fait, il me semble que ce roman est un prétexte à disserter sur tout ce que peut vivre une femme à tous les âges qui lui font traverser la vie : l'enfance, l'adolescence, l'amour, le désarmour, la vieillesse. L'auteur s'étend très longuement, et à plusieurs reprises, sur les différences entre les XX et les XY, depuis la nuit des temps jusqu'à nos jours. Le tout, à grand renfort de citations plus ou moins philosophiques, de démonstrations, d'études et d'enquêtes scientifiques et psychanalytiques. Bref, tout cela m'a survolée, je n'ai rien retenu tant les propos, malgré l'écriture soignée, me paraissaient devenir des cours magistraux plutôt pesants. En fait, l'auteure aurait aussi bien pu écrire un essai sur ces sujets, le résutat n'en aurait sans doute pas été très éloigné, à mon humble avis. Sans doute que sa jolie plume aurait été moins mise en valeur.

Mais bon, pas de rancune, je n'ai pas perdu mon temps. J'ai écouté ce livre en faisant du sport. Six heures d'écoute, six heures de tapis de marche à une moyenne de 6.2 km/h... J'ai donc effectué 37.2 km pendant ma lecture et j'ai éliminé 2400 calories (ça, ce sont les machines qui le disent !)

UN ETE SANS LES HOMMES, de Siri HUSTVEDT

 

free-road-trip-games-audio-book
 

     Challenge chez Val 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geybuss 1558 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines