Magazine Côté Femmes

La maman hélicoptère

Publié le 16 décembre 2013 par Fashionmama @lafashionmama

Image

Bonjour, je m’appelle Salma, je suis une maman hélicoptère. Je fais tout à la place de mes enfants, je préfère ranger derrière eux plutôt que de m’égosiller 27 fois pour finalement le faire moi-même. Je suis donc pragmatique. Ce phénomène doit être du à mon manque notoire d’autorité : j’ai beau prendre la parole devant des dizaines de chefs d’entreprise, faire plier les clients les plus récalcitrants, lorsqu’il s’agit de prendre le bain, j’ai autant d’autorité qu’un escargot en rut. Voire moins (si, c’est possible).

Mes filles ne savent pas se tartiner une tranche de pain sans m’appeler et je me fais toujours avoir par le « Maman, mais tu le fais si bien!! ». Et oui, comme une bleue et ce, à chaque fois. et ça n’a rien à voir avec le fait que j’en profite toujours pour humer l’odeur de leur cheveux ou les embrasser derrière l’oreille.

Lorsque je profère des menaces, je suis autant prise au sérieux que si Karl Lagerfeld proposait de réaliser ses créations à partir de tissus synthétiques. Et si je pousse l’audace jusqu’à les punir, mes sanctions sont aussi efficaces que celles appliquées par l’ONU à l’Iran. Mais ouais, cause toujours, clament leurs grands yeux innocents, même s’il me semble toujours y apercevoir une légère lueur diabolique. Je suis Maman et Papa à la fois, je suis partout et nulle part à la fois. J’éduque, j’aime, je punis, je gronde, je câline, je choie, je gâte, je prive, je gueule, je regrette, je mets des limites, je les enlève.

Je suis passée maîtresse dans l’art de répéter plusieurs fois la même chose sans être entendue une seule fois, d’habiller encore et toujours des tigresses qui ne sont même plus considérées par la CAF comme des enfants en bas âge. J’hésite d’ailleurs à demander une allocation spéciale « enfants assistés »?

Malgré tout, à force d’être partout, il m’arrive d’être nulle part. Je zappe des détails essentiels, comme lire les cahiers d’avis, découvrir le matin même le vide intersidéral de certains placards alors que d’autres dégueulent littéralement de nourriture, ou laisser les clés de la voiture à l’intérieur …de la voiture. Récemment, ma babysitter super dégourdie a été forcée de bidouiller avec la ficelle d’un tampon et un stylo pour attraper les clés au fond de ma boite aux lettres car son étourdie d’employeuse s’est trompée de jeu de clés. True Story. (non vous n’aurez pas son numéro, she’s mine :-)))

Je me console en disant que ça rend mes filles aventurières, dégourdies ou adaptables à des situations abracadabrantes. on pourrait même dire que ça les rendrait fortiches, sauf qu’à l’évidence, elles ne saisissent toujours pas la différence entre le sol de leur chambre et la poubelle.

Soyons indulgentes, on fait comme on peut. Right?



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fashionmama 2207 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog