Magazine Cinéma

Violette de Martin PROVOST

Par Jellybelly

violette

Avec Emmanuelle DEVOS, Sandrine KIBERLAIN, Olivier GOURMET…

Synopsis :

Violette Leduc, née bâtarde au début du siècle dernier, rencontre Simone de Beauvoir dans les années d’après-guerre à St-Germain-des-Prés. Commence une relation intense entre les deux femmes qui va durer toute leur vie, relation basée sur la quête de la liberté par l’écriture pour Violette et la conviction pour Simone d’avoir entre les mains le destin d’un écrivain hors norme.

Mon avis :

Une nouvelle fois, Martin PROVOST consacre un film à une Femme, Artiste et restée dans l’ombre de son vivant. Vous vous souvenez de « Séraphine » ? C’était lui ! Rien de tel pour qu’une écrivaine trouve enfin une place sur les présentoirs de toutes les librairies de France et de Navarre ! Ses œuvres sont effectivement rééditées pour l’occasion.

Il faut dire qu’il s’agissait d’une femme de caractère ! Toute jeune, elle entretient des relations homosexuelles (une occasion de voir le chemin parcouru par notre société !). Elle avorte en 1939. Elle se fait une place sur le marché noir pendant la seconde guerre mondiale. Mais les épreuves de la vie et la censure de Simone DE BEAUVOIR dont elle est amoureuse auront raison d’elle, elle est internée pendant quelques mois en 1956.

Marquée par sa naissance, Violette LEDUC entretient des relations avec des hommes qui ont vécu le même sort, tel parfumeur Jacques GUERIN qui joue un rôle capital dans la vie de l’Artiste et assure sa survie dans l’attente d’un improbable succès littéraire.

Et pour relever le défi de restaurer l’image de cette femme disparue (elle est décédée en 1972), Martin PROVOST a recours à deux grandes comédiennes, Emmanuelle DEVOS pour interpréter Violette LEDUC et Sandrine KIBERLAIN pour Simone DE BEAUVOIR, très beau casting s’il en est un pour un hommage tout particulier.

C’est un beau film qui a le mérite de mettre en valeur des écrivaines, de quoi ravir l’équipe de l’Antre des Mots particulièrement sensible au pouvoir de séduction de la littérature ! D’ailleurs, peut-être que certain(e)s d’entre vous ont lu ses écrits, « Asphyxie », « L’Affamée », « Ravages » ou bien encore « La Bâtarde »… Si vous en avez lu, n’hésitez pas à publier un commentaire !

Annie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jellybelly 132 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines