Magazine Cinéma

[Avis] The Food Guide to Love de Dominic Harari et Teresa de Pelegri

Par 3moopydelfy @3Moopydelfy

The Food Guide to Love permet de suivre les aventures d’Oliver. Nous le découvrons jeune irlandais, suivant son père supporter de football à travers des voyages. Nous le voyons découvrant les prémisses de ce qui sera l’un de ses vrais amours: la gastronomie. Les échanges de cours de récréatio et la scène de repas familiale prêtent à sourire surtout avec ses doses d’humour et ses répliques. Que ce soit entre le jeune garçon et ses parents face au plat traditionnel de la famille: le codle. (j’ai pas eu du tout envie de goûter). Le père force son fils à l’avaler, une tension se ressent dans leur relation. Ou entre Oliver et ses camarades de classe. L’enfance ne semble pas être des plus agréables. Là où certains garçons planquent des playboys, notre gourmet cache des magasines culinaires. Dès le début, le décalage, séduit. Du moins, pour ma part, j’ai aimé le décalage. Et au fil des aventures, le sentiment s’amplifie.

Adulte, Oliver est devenu une sommité dans le domaine de la cuisine. Il ne passe pas le cap des 6 mois dans chacune de ses relations. A chaque fois, il trouve une raison de quitter ses petites amies.

Synopsis:

Lorsqu’un critique gastronomique à succès, éternel célibataire, rencontre une Espagnole écolo bio végétarienne, c’est la promesse d’une union bien épicée !

The Food Guide to Love - Affiche

La rencontre entre Bibiana pétillante espagnole et Oliver est originale. Elle ne manque pas de piments. Lui se retrouve plaqué et mis à la porte nu. Pendant que la jeune femme ramasse ses vêtements pour les donner aux bonnes oeuvres. Le héros décide de la séduire immédiatement, il cède son coeur sur un premier échange particulièrement détonnant. La comédie romantique se sert de la nourriture pour se développer. Les deux personnages sont des forts caractères. La vie les pousse dans des directions précises, ils se heurtent sur des idées, ils se découvrent, se jugent, ils vivent…

Bibiana et Oliver sont deux tempéraments forts. Ils ont chacun leur qualité et leur défaut. Oliver semble toujours tout en retenu. Bibiana est une pépite de vie, loufoque, le coeur sur la main. Le duo opère, il charme. Je ne m’attendais à la fin. J’ai apprécié cette pointe qui « chaque chose arrive à un moment propice ». Les amours ne sont pas aisés, parfois, l’impression du mauvais timing, du mauvais jour, du mauvais mot, tout peut changer avec le temps. Je me suis prise d’affection pour Bibiana et Oliver. Deux caractères opposés, deux visions de l’amour, deux mondes qui m’ont touché.

The Food Guide to Love - Photo Leonor Watling, Richard Coyle

En résumé: L’histoire change des comédies habituelles. L’amour prend des voyages bien étonnants. Le ton, l’humour, les personnages sont attachants. Les situations sont parfois drôles, parfois émouvantes, elles sont de délicieux plats. L’amour comparé à des recettes, certaines marchent, d’autres ne captivent pas les papilles. The Food Guide to Love est pareil, il possède un petit grain décalé attendrissant qui peut séduire ou rebuter selon l’humeur. Pour ma part, entre le récit et les deux acteurs principaux Leonor Watling et Richard Coyle captivants, j’ai passé un agréable moment. La vie se croque avec les dents comme l’histoire de Bibiana et Oliver.

Note: 

8/10

Informations:

Sortie: 18 décembre 2013 / Distributeur: Haut et Court / Genre: Comédie, Romance

Casting: Richard Coyle, Leonor Watling, Bronagh Gallagher


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • [Avis] Crazy Joe (Hummingbird) de Steven Knight

    [Avis] Crazy (Hummingbird) Steven Knight

    Synopsis: Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs  Ex-soldat des forces spéciales britanniques,... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    BD, CINÉMA, CULTURE, INTERNET, MÉDIAS
  • [Avis] Lettre à Momo de Hiroyuki Okiura

    [Avis] Lettre Momo Hiroyuki Okiura

    Synopsis: A la mort de son père, Momo, une fillette de onze ans, quitte la ville pour s’installer avec sa mère sur une petite île où le temps semble s’être... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    BD, CINÉMA, CULTURE, INTERNET, MÉDIAS
  • [Avis] Oggy et les cafards le film

    [Avis] Oggy cafards film

    Synopsis: Depuis la nuit des temps, deux forces s’affrontent en un combat perpétuel, total et sans pitié. Un combat dont nous ne soupçonnions pas... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    CINÉMA, CULTURE
  • [Avis] Les Schtroumpfs 2 (The Smurfs 2)

    [Avis] Schtroumpfs (The Smurfs

    Synopsis: Cherchant désespérément à s’emparer de la puissance de l’essence magique des Schtroumpfs, Gargamel a inventé les Canailles, de minuscules créatures. Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    CINÉMA, CULTURE
  • [Avis] Elysium de Neill Blomkamp

    [Avis] Elysium Neill Blomkamp

    Synopsis: En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, e... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    BD, CINÉMA, CULTURE, INTERNET, MÉDIAS
  • [Avis] Drôles D’oiseaux (Zambezia 3D)

    [Avis] Drôles D’oiseaux (Zambezia

    Synopsis: Au cœur de l’Afrique, au bord des majestueuses chutes Victoria, se dresse l’étonnante Cité des Oiseaux, Zambezia, perchée sur un baobab géant. Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    BD, CINÉMA, CULTURE, INTERNET, MÉDIAS
  • [Avis] Rush de Ron Howard

    [Avis] Rush Howard

    La bande annonce avait retenu notre attention. Après l’avoir vu, nos petits yeux sont restés émerveillés. Avec Rush, Ron Howard réussit à donner... Lire la suite

    Par  3moopydelfy
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


3moopydelfy 2879 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines