Magazine Entreprise

Journée de présentation des actions de mise à niveau dans le secteur Mécanique : Les entreprises au scanner

Publié le 17 décembre 2013 par Ouadayazid1

«Toutes les entreprises doivent élaborer un diagnostic stratégique afin d’éviter la déperdition», a déclaré, hier à Alger, le président de la Bourse algérienne, de la sous-traitance et du partenariat, Kemal Agsous, en marge d’une journée de présentation des actions de mise à niveau dans le secteur mécanique. M. Agsous a expliqué que «la perte des entreprises peut dépasser 20% des chiffres d’affaire des entreprises».


De son côté, le Team Leader ATA PME II, Paolo Castrataro, a déclaré que «dans le cadre du programme de renforcement de l’évaluation de la conformité, le PME II a accompagné l’unité des recherches appliquées en Sidérurgie/Métallurgie (Urasm) à l’accréditation ISO 17025». Et d’ajouter : «La mise en place du programme de développement de la sous-traitance automobile, un expert national a été mobilisé par le PME II et mis à la disposition de l’ANDPME, qui a été chargée d’élaborer un programme spécifique d’appui à cette filière.»

Selon lui, le secteur de la mécanique en Algérie étant caractérisé par une polarisation entre des grosses entreprises industrielles publiques qui contribuent à la plupart des valeurs ajoutées du secteur et dont la production est encore assez intégrée, d’une part, et des petites, voire très petites entreprises privées, d’autre part, la structuration et l’essor de l’industrie privée passe nécessairement par les programmes de l’État visant à développer la sous-traitance et de nouvelles filières productives, à savoir des composants automobiles dans le cadre du programme d’investissement SNVI-FNI-Renault. Il s’agit également de voit comment favoriser le partenariat international en vue de favoriser le transfert technologique et la consolidation de centres techniques et des formations professionnelles.

«La mise en place de ces importants programmes d’investissement aura un impact certain sur le niveau de production et d’intégration nationale, avec des effets bénéfiques sur la facture d’importation et l’emploi dans le secteur», a expliqué M. Castrataro, avant d’ajouter : «Au cours de la période 2011-2013, le PME II a accompagné 30 entreprises de ce secteur dans l’élaboration d’un diagnostic et d’un plan de mise à niveau, et 12 d’entre elles ont gagné un véritable processus de mise à niveau, bénéficiant d’une ou plusieurs actions d’appui.»

M. Castrataro a souligné qu’il espère, à travers les actions réalisées par le PME II et de celles qui le seront à travers le PNMAN, «avoir apporté une contribution aux efforts de la BASTP Centre et des entreprises qui se sont engagées dans cette démarche de progrès qui permettra de voir, au cours des prochaines années, à l’instar d’autres secteurs productifs, l’essor d’une industrie mécanique privée compétitive, tant sur le marché national qu’international». D’autre part, l’expert principal de la filière mécanique PME II, François Venel, a estimé que «les entreprises doivent élaborer un cahier des charges afin de garantir des pièces de rechange». Et d’ajouter : «Le but est de répondre au marché national et à la compétitivité.»

Dans ce sens, l’expert a souligné la nécessité de la mise en place d’un centre technique afin d’assurer la formation dans le domaine de la mécanique. «Il faut élaborer des action dans les domaines de système d’information, organisation de production, la formation en commande numérique, la logistique et la gestion des ressources humaines», a-t-il expliqué.    


Wassila Benhamed

http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/51287


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines