Magazine Bd

Iron man : the secret origin of tony stark

Publié le 21 décembre 2013 par Universcomics @Josemaniette

IRON MAN : THE SECRET ORIGIN OF TONY STARK Avec presque un demi-siècle d'aventures au compteur, nous pensions tout savoir des origines de Tony Stark, de son enfance à sa famille. Sauf que lorsque Kieron Gillen reprend en main le titre mensuel consacré à Iron Man, dans le cadre de l'opération Marvel Now, son second arc narratif revêt le titre évocateur de The secret origin of Tony Stark. Bien entendu, il sera question des parents dans ce récit, plutôt désespérés quand ils apprennent la triste nouvelle : la grossesse de Maria Stark risque fort de ne pas aller à son terme, et représente une énigme insoluble pour la science. Le salut va venir d'un enregistreur Kree, le dénommé 451 de matricule, à l'époque captif sur notre planète, après être tombé entre les mains d'un clan mafieux extra-terrestre, qui gère un casino à Las Vegas. Le papa Stark met sur pieds une expédition de sauvetage plutôt hardie, avec un groupe de guest stars triés sur le volet (qui comprend entre autres Dum Dum Dugan, un des vieux de la vieille du Shield) pour rendre au robot spatial sa liberté. Ce dernier a les capacités et la volonté d'aider le bébé à venir au monde sain et sauf, mais il avertit ses généreux libérateurs : la Terre est en train d'éveiller l'intérêt de races aliens, en raison de son rapide développement technologique, et pourrait bien être détruite à titre préventif dans un futur proche. A moins qu'un individu brillant, en avance sur son époque, ne fasse faire un bond si décisif aux siens que cela puisse donner à nos défenses les moyens de repousser toutes menaces éventuelles, venues de l'espace. Bref, le portrait robot du jeune Tony, encore en gestation.
IRON MAN : THE SECRET ORIGIN OF TONY STARK En gros, Gillen voudrait nous faire croire que l'enregistreur 451 est un peu l'oncle de Tony Stark, que sans lui il n'aurait pas pu survivre à sa naissance, et qu'il lui doit (ainsi qu'à la science Kree) une grande partie de son génie et de ses intuitions remarquables. Un génie génétiquement modifié, un athlète pré programmé à remporter toutes les compétitions, ne serait-ce pas un peu de la triche? Ces révélations interviennent alors que Stark vient d'échapper à un procès qui lui était intenté, dans le cosmos, accusé qu'il était d'avoir commis un déicide (avoir assassiné la force Phénix). Secouru puis trahi par Death's Head, il est désormais tombé entre les mains de 451 qui lui expose ses plans et lui confie ces révélations surprenantes, avec vidéos à l'appui pour étayer ses dires. Les dessins sont de Dale Eaglesham, qui donnent aux corps des positions statuaires et une anatomie robuste, et produit des planches claires et fort agréables. Reste que ces "origines secrètes" sont un poil forcées et pas toujours du meilleur goût. Voir le père de Stark en James Bond industriel, risquer le tout pour le tout pour sauver l'avenir de son fils, cela ne colle pas trop avec les images du paternel alcolique et si froid qui a élevé son enfant dans la plus grande des rigueurs sentimentales, si souvent représenté. Tony Stark en héritier terrestre de la science kree, programmé dès le sein maternel à être notre sauveur à tous? Bluff, ou vérité vraie? Je vous laisse découvrir cette saga, et le fin mot de l'histoire, dans les pages de Iron Man, chaque mois chez Panini.   IRON MAN : THE SECRET ORIGIN OF TONY STARK

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Universcomics 14636 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines