Magazine Cinéma

La Nuit des Loosers Vivants

Publié le 21 décembre 2013 par Olivier Walmacq

la-nuit-des-loosers-vivants-dvd

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2004
durée: 1h30

l'histoire: Afin d'augmenter leur potentiel de séduction, trois amis tentent un rituel vaudou dans un cimetière qui ne marche apparemment pas. Mais sur le chemin du retour, leur voiture a un accident. A leur réveil, ils sont devenus des zombies et ils s'aperçoivent qu'ils peuvent tirer avantage de leurs nouveaux corps.  

La critique d'Alice In Oliver:

L'air de rien, l'Allemagne est un pays plutôt généreux en terme de productions horrifiques. Il n'est donc pas étonnant de retrouver un certain Matthias Dinter à la réalisation de La Nuit des Loosers Vivants, sorti en 2004. Pourtant, en France, ce nanar horrifique ne sortira qu'en 2007 et bénéficiera d'un direct-to-dvd. Que les choses soient claires: ce film ne mérite pas beaucoup mieux.
Les influences de Matthias Dinter sont nombreuses: le titre fait évidemment référence à La nuit des morts vivants (la version de George Romero).

Mais au niveau de la tonalité, La Nuit des Loosers Vivants fait davantage penser à un mixe entre Le Retour des Morts Vivants et Shaun of the Dead. Hélas, la comparaison s'arrête bien là. Dans les années 2000, le film d'Edgar Wright (donc Shaun of the Dead) crée la sensation chez les fans de zombies affamés de chair humaine, puisque le long-métrage mélange habilement horreur et comédie. La Nuit des Loosers Vivants joue donc la carte de la parodie potache, à tel point que le film n'est pas sans rappeler la saga American Pie. Attention, SPOILERS !

loosers_vivants_02

Philip et ses deux acolytes Wurst et Konrad sont ce que l’on appelle des loosers au lycée : ils ne sont pas «hype» question fringue, sont nuls en sport, et surtout ne pensent qu’à tremper le biscuit malgré le manque d’ouverture ! Comment se sortir de cette situation terrible que l’on appelle communément l’adolescence ? Et bien en faisant une séance de magie noire avec les gothiques du bahut pour que leurs attributs de nouveaux mâles puissent enfin faire effet sur la gent féminine.
Malheureusement, les trois compères ont un accident de voitures sur le chemin du retour.

En se réveillant dans une morgue, ils prennent conscience qu’en lieu et place de Dom Juan, ils sont devenus des zombies. Vous l'avez donc compris: le scénario n'est pas le gros point fort de La Nuit des Loosers Vivants. Plus qu'un film d'horreur, La Nuit des Loosers Vivants fait davantage penser à un teen-movie plus bête que méchant.
En résumé, la plupart des sketches tournent presque exclusivement autour de la ceinture. Ensuite, le scénario se concentre sur les aventures peu passionnantes de trois lycéens, en proie à leurs pulsions sexuelles.

loosers_vivants_03

Tout comme American Pie, La Nuit des Loosers Vivants multiplie les séquences et les rebondissements les plus insensés: une prof charmante et aux formes généreuses, des étudiants gothiques ultra caricaturaux et une fête qui tourne à la parodie sexuelle font partie du menu fretin.
Inutile alors d'attendre un film d'horreur dans la pure tradition du genre. Les effets gores sont étrangement absents de cette petite comédie horrifique sans saveur. Les héros de cette histoire abracadabrante sur fond de magie vaudou ne présentent aucun intérêt.
Enfin, l'interprétation laisse sacrément à désirer. Au risque de me répéter, on se croirait devant un mauvais épisode d'American Pie (pléonasme), mais avec des zombies moisis.

Note: 01/20
Note nanardeuse: 14/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines