Magazine Culture

Les Amants de Madère de June Francis

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Les Amants de Madere de June Francis

Poche: 320 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1 décembre 2013
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10 : 228028555X
ISBN-13: 978-2280285551
Prix : 6,75€
Disponible en liseuse : oui

Son résumé :

Ile de Madère, XVIe siècle
Alors qu’elle parcourt les mers à la recherche de son père, disparu après s’être associé avec un inquiétant capitaine surnommé Harry le Noir, Bridget McDonald se retrouve embarquée de force sur un bateau de trafiquants d’esclaves. Prête à tout pour échapper à son sort, la jeune femme saute par-dessus bord au large de l’île de Madère. N’a-t-elle pas la chance de savoir nager ? La côte, cependant, se révèle plus éloignée que prévu, et c’est à demi-morte que Bridget est retrouvée sur la plage par un certain Harry le Marin qui la recueille chez lui. Une fois rétablie, elle lui raconte son histoire et, contre toute attente, Harry lui propose de l’aider. A une condition : elle devra d’abord l’épouser. Pour sa sécurité, explique-t-il. Réticente, mais secrètement séduite, Bridget accepte, sans se douter que l’homme auquel elle vient de confier son destin n’est autre que celui qu’elle soupçonne du pire.

Mon avis :

 Le résumé m’avait mis l’eau à la bouche. Je ne pouvais en effet m’empêcher de faire le lien entre Bridget partie à la recherche de son père disparu et Angélique (de la saga cinématographique du même nom) à la recherche, elle, de son époux et plus particulièrement d’une scène où elle est repêchée en mer par un bateau pirate pour être ensuite revendue comme esclave. Eh bien, je me suis bien plantée! En effet, on ne saura rien du séjour de Bridget sur le bateau du négrier car l’aventure imaginée par June Francis débute au moment où elle saute de ce navire et où elle est retrouvée et soignée par le capitaine Harry.

Quelques invraisemblances !

Soyons clair ! J’ai trouvé légèrement tiré par les cheveux le fait que Bridget, qui a déjà croisé Harry le Noir lorsque ce dernier s’est associé à son père, ne le reconnaisse pas du fait que Harry s’est laissé pousser la barbe ! Il s’appelle Harry, il est capitaine d’un navire mais elle ne fait pas le rapprochement tout de suite ?!!! Bon OK, je vous accorde qu’elle est malade au début et pas au meilleur de sa forme pour penser de façon cohérente mais quand même! On notera aussi que cette 1ère partie du roman avait quelques longueurs qui auraient pu être évitées je pense.
Autre point qui m’a laissée dubitative : les raisons de la demande en mariage. Qui accepterait d’épouser un homme uniquement pour voyager en sécurité? Bon, soit, sans doute l’auteure avait-elle besoin d’une raison pour qu’ils partagent le même lit pendant leur périple de retour en mer.

Un coup dur pour l’héroïne !

Point positif qui a quand même retenu mon attention et qui n’est pas légion dans les romances, c’est le fait que Bridget va subir une épreuve douleureuse et que pour une fois, cela finit mal pour elle. Sans trop vous en dire, on a l’habitude dans ce genre de récit que tout malheur qui s’abat sur les héros soit balayé d’un revers de main in extremis. Et bien là pas du tout ! Donc là je dois dire "chapeau!".

En conclusion :
Ce seul point malheureusement n’aura pas suffi à changer mon sentiment envers ce livre. Dommage ! L’idée de départ était excellente et dépaysante. Entre Madère, le Portugal puis un retour en Angleterre, je ne me suis toutefois pas laissée convaincre par l’histoire d’amour entre les deux protagonistes.

Moyen

Acheter ce livre sur Amazon / Acheter ce livre sur Decitre

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines