Magazine Poésie

Ô vaccin du bonheur

Par Guimond

"Il faut savoir garder
Garder le bonne humeur
C’est ça c’est ça
Le secret du bonheur"
Fernand Gignac

Ô vaccin du bonheur
Fixe-moi dans le mille
Des adjuvants bioniques
Vite vite qu’on me réveille

En attendant pique pique
Du buzz les manches troussées
Morphine de la journée
Demandez pas commandez

De tes poussées génocidaires
Après tout mère nature
Les psychopathes sont tes favoris
Si on juge par les comptes en banque

De votre cauchemar pas juste financier
Patenté d’abord pour faire krach
Comme un truc pas fait pour durer
Vite vite qu’on meurt

Un stéroïde désarmé
La bite de signes moi et la grande
Mémoire l’accessoire Dieu
Dont l’information est la clef

Ce réseau de pensées
Sur lequel la matière surfe volontaire
Inutile comme une porte à défoncer
Quand on peut passer à travers

Avec un peu d’information objective
Des idées de perlimpimpim
Ainsi qu’au minimum une couille
Figurativement parlant of course

Ce n’est pas comme si
La vie était une maladie
De laquelle un jour on guérit
Yo wake up! Sti!…

Il y a un seul amour
Une unique vérité
Deux personnes ne verront
Jamais la même chose

Suis-je en train
De sombrer pour de bon
Ou je commence à voire
De sacrés bibites

Ô vaccin du bonheur
Shoote-moi dans le mille
Des adjuvants bioniques
Vite vite qu’on en profite.

danleMiel, 21 décembre,
entre deux fix de 2013
avec Montréal en trame
- ensevelie sous la neige – de fond.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Guimond 494 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines