Magazine Autres sports

Le tailgate party de la semaine # 16

Publié le 22 décembre 2013 par Sixverges
Le tailgate party de la semaine # 16Cette semaine, regard sur les Ravens, analyse de quelques scénarios loufoques en vue des séries et distribution des vœux de Noël.
L’équipe de la destinée?
Les passagers sur le « bandwagon » des Ravens augmentent plus rapidement que les files d’attentes dans les magasins ces jours-ci. Remarquez que l’engouement s’explique facilement. Les champions du Super Bowl viennent d’en aligner 4 de suite et contrôlent désormais leur destinée. Leur poussée actuelle rappelle leur irrésistible virée en séries l’an dernier. Leur calendrier restant n’est pas de tout repos, mais cette équipe a souvent prouvé dans le passé sa capacité de remporter les parties importantes. Dans une conférence où aucun meneur n’apparaît intouchable, il n’en faut pas plus pour attirer l’attention.
Défensivement, la formation qui avait été humiliée à Denver lors du match inaugural n’est qu’un lointain cauchemar. L’unité défensive ne compte plus sur les gros noms de jadis, mais elle est probablement meilleure que celle qui a remportée le Super Bowl l’hiver dernier. Faiblesse dans le passé, la pression sur le quart adverse est beaucoup plus constante et les Ravens sont au milieu du peloton dans les sacks et dans les meneurs pour les passes rabattues. Baltimore est particulièrement avare au sol, ne concédant que 3.8 verges par course, bon pour le 4e rang de la ligue. Tout ceci fait en sorte qu’ils pointent au 7e rang pour les points concédés à l’adversaire. Les meneurs sur le front-7 sont connus (Ngata, Suggs, Dumervil), mais la jeune tertiaire, particulièrement le CB Justin Smith et le safety recrue Matt Elam a élevé son niveau de jeu dernièrement. Ce dernier s’est mis la tête sur le billot au sein même de son équipe avec ses commentaires sur Mégatron la semaine dernière, mais il a répondu d’admirable façon avec une performance dominante sur le gridiron lundi soir.
Du côté de l’attaque, Joe Flacco continue d’être lui-même, pour le meilleur et pour le pire. Parfois, les partisans voudraient l’étriper, mais lorsque vient le temps de décocher une passe décisive, Joe Cool répond toujours présent. Le retour de Dennis Pitta et l’émergence de la grande recrue Marlon Brown l’aident, tandis que si la ligne offensive demeure suspecte, elle a tout de même effectué un ouvrage plus que correct face au redoutable front défensif des Lions lundi. Toutefois, le jeu de course est encore aux abonnés absents.
Toutefois, malgré l’accumulation de victoires, on ne peut pas dire que la manière est impressionnante. A Détroit, l’attaque n’a pas inscrit de majeur et a profité d’un rare mauvais match de Calvin Johnson. Malgré tout, il a fallu un placement miraculeux  de l’excellent botteur Justin Tucker pour écarter les Lions. Il ne s’agissait que de la 2e victoire des Corbeaux hors de leur nid cette saison, et ils n’ont pas paru à l’aise.  La semaine précédente, l’incroyable fin de match face aux Vikings a relégué sous le tapis les 3 interceptions de Flacco, son incapacité à générer quoi que ce soit pendant 58 minutes et une défensive qui s’effondre non pas une, mais deux fois! On dira que les mauves sont clutch et tout le baratin, mais une équipe ne peut éternellement compter sur des petits miracles pour se maintenir dans le coup. Dans la grande frénésie entourant la résurgence des champions, ces détails sont laissés de côté par la plupart des gens, mais les prochains adversaires des mauves savent que les nouveaux choux-choux des médias ne sont pas sans failles.
Il faudra voir comment tout cela se terminera pour les Ravens. Chose certaine, s’ils battent les Patriots et les Bengals pour accéder aux séries, il faudra reconnaître qu’ils auront pleinement mérité leur billet d’entrée!
Le tailgate party de la semaine # 16
Des séries sans les Bengals et les Pats!?!?
Nous voici en plein dans cette période de l’année footballesque où l’on se confond dans la multitude de scénarios possibles en vue des séries. Good times! Cette saison, on dirait que les Dieux du football se sont passés le mot et plusieurs scénarios loufoques circulent. Je vais brièvement m’attarder sur deux d’entre eux qui sont loin d’être impossibles et qui changeraient drastiquement le visage de la AFC que nous avons connu depuis septembre.
Imaginer des séries éliminatoires sans la présence des Patriots représente une mission impossible pour la plupart des observateurs. Après tout, non seulement la bande à Brady domine l’AFC Est depuis le jour 1, ils sont aussi des habitués de la danse de janvier et font partie des prétendants sérieux pour représenter leur association au Super Bowl. Pourtant, ils ne sont toujours pas qualifiés pour le tournoi de janvier et les blessés importants abondent. Le dernier en lice, Nate Solder, laissera un vide sur la ligne offensive qui affrontera deux bonnes unités défensives capables de déranger Brady d’ici la fin. Pour être exclus de la danse, les Pats devront perdre leurs 2 derniers matchs (à Baltimore, vs Buffalo), combinés à des doubles victoires des Ravens (vs Pats, à Cincinnati) et des Dolphins (à Buffalo, vs NYJ). Si ça se produit, ces 3 équipes, en plus des Bengals, termineront la saison avec des fiches de 10-6 et ce sont les troupiers de Belichick qui seront perdants au jeu de la chaise musicale qui en résultera.
Ça fait beaucoup de « si », mais Miami sera largement favori dans ses 2 matchs, tandis que les Ravens ont une cote favorable à Vegas contre le Boston cette semaine. Ne reste donc qu’aux Bills à causer la surprise à Foxboro le dernier dimanche de la saison. La mission semble impossible, mais il faut se souvenir que les Patriots ont donné des sueurs froides à leurs partisans face à des adversaires de moindre niveau dernièrement (pensez aux Texans et aux Browns) et que ces mêmes Bills ont failli causer la surprise lors du premier affrontement entre ces deux rivaux. Bref, c’est peu probable, mais les Pats ont joué avec le feu dernièrement; il ne faut donc pas exclure qu’ils pourraient finir par se brûler.
Malheureusement pour moi, le scénario excluant les Bengals de la danse est plus réaliste. Il repose aussi sur les hypothèses de doubles victoires des Dolphins et du triomphe des Ravens face à la Nouvelle-Angleterre ce dimanche. Toutefois, contrairement au scénario précédent, dans ce cas-ci, le Boston disposera des Bills lors du dernier match de la saison. Cette combinaison, somme toute réaliste, de probabilités transformerait l’affrontement Ravens – Bengals de dimanche prochain en un match à élimination directe. Une victoire des mauves leur permettrait d’égaler les tigrés, mais ils remporteraient l’AFC Nord grâce à leurs 2 victoires contre Cincinnati. Ceux-ci se retrouveraient alors en lutte avec Miami pour le dernier « wild-card » disponible, mais le safety de Cameron Wake le soir de l’Halloween renverrait les têtes de tigre à la maison. Paradoxalement, une victoire des Bengals face aux Ravens à la semaine # 17 ne ferait pas qu’accorder le titre de section aux hommes de Marvin Lewis, mais aussi le 2erang de la conférence et la semaine de repos qui vient avec. Quel immense quitte ou double ce serait!!!!
Rien n’est réglé dans la NFC non plus, ou les Saints et les Panthers notamment pourraient voir leur saison prendre abruptement fin dimanche prochain, sans parler des luttes dans la NFC Est et dans la NFC Nord. Bref, rien n’est joué à deux semaines de la fin et il ne faudrait pas se surprendre qu’au moins un des ténors qui ont dominés les premiers mois du calendrier débute ses vacances plus tôt que prévu. Les matchs d’aujourd’hui clarifieront le portrait, mais après quelques années sans éclat, la 17e semaine d’activités promet tout un feu d’artifice!
Et vous? Entre les Bengals, les Pats, les Saints, les Panthers et les Niners, lequel excluez-vous des séries?  
Le tailgate party de la semaine # 16
C’est Noël
Comme il s’agit du dernier tailgate avant Noël, je poursuis une tradition de cette chronique en offrant nos cadeaux personnalisés à certains acteurs du monde du football.
- A Tony Romo et Jason Garrett : Je me demande si on ne devrait pas leur souhaiter un nouveau départ ailleurs, mais en attendant, contentons-nous de leur offrir une bonne paire de cache-oreilles pour ne pas qu’ils entendent ce qui se dit sur eux présentement!
- A Bill Belichick :On va continuer de lui souhaiter la même chose qu’à toutes les années jusqu’à temps que ça se réalise; un sourire Bill, juste un!!!
- A Richie Incognito et Jonathan Martin : Un spécial Retrouvailles de Claire Lamarche!
- A Rex Ryan :Un jour, peut être en 2014 s’il est congédié par les Jets, de travailler avec un bon quart-arrière.
- A Eli Manning :Un examen de la vue. Clairement, il ne distingue plus les couleurs des uniformes sur le terrain, car la moitié de ses relais vont vers les adversaires!
- Aux Seahawks de Seattle : De changer la sorte de pilules dans la pharmacie de l’équipe. Manifestement, celles de cette année avaient des effets secondaires non désirées!
- A Von Miller :Un cours privé du magicien Luc Langevin, car il faut se rendre à l’évidence que ses propres techniques de camouflage de tests d’urine sont à revoir!
- A John Elway et l’équipe de direction des Broncos : Un fax qui « sper » au cas où le premier ne fonctionne pas. Pensez-vous qu’un Elvis Dumervil dans l’alignement ferait du bien aux chevaux sauvages présentement?
- Aux partisans des Browns de Cleveland : Du courage … et un quart-arrière!
- Aux partisans des Cowboys de Dallas : Un week-end de ski dans leur station préférée en janvier. De toute façon, ils n’auront pas besoin de regarder les playoffs encore cette année!
- Aux partisans des Redskins de Washington : De la patience. Vous aurez votre cadeau dans une semaine lorsque Mike Shanahan sera congédié!
- A Peyton Manning :Je lui laisse choisir : un Super Bowl ou une flopée de records réécrits. Personnellement, j’opterais pour la bague, mais connaissant Peyton, il va probablement choisir les records!
- Aux lecteurs de 6VB :Du bon temps en famille et avec vos amis au cours des prochains jours, du bon football et beaucoup de bonheur en 2013. Merci de nous lire.
Rapport météo
Trop occupé à cuver mon vin d’après party de bureau, à pelleter et à courir après les derniers cadeaux, je n’ai pas fait le tour des prévisions météo locales dans les villes accueillant un match aujourd’hui.
Ce n’est pas grave, le site web de la NFL l’a fait à maplace et il semble bien que le climat s’invitera encore à la fête pour notre pluie grand plaisir. Pluie, orages, grésil, températures froides, nous devrions avoir droit à un beau cocktail varié qui perturbera des rendez-vous majeurs, notamment à Charlotte et Baltimore.
Comme d’habitude, nous vous résumerons toute l’action de ce dernier dimanche avant Noël, donc revenez nous lire plus tard aujourd’hui.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines