Magazine Bd

Marvel deluxe : the avengers l'age des heros

Publié le 23 décembre 2013 par Universcomics @Josemaniette

MARVEL DELUXE : THE AVENGERS L'AGE DES HEROS Prenez la série des Avengers, tiens. Redémarrage au numéro 1, nouvelle formation, lutte contre Ultron... Vous allez croire que je vous parle de l'opération Marvel Now, mais il n'en est rien. Tout ceci s'est déjà passé de la sorte en 2010, avec l'arrivée d'une nouvelle ère, qui fut brève, The Heroic Age. Les Vengeurs sortaient d'une période assez sombre, et les membres principaux de l'équipe avaient tous subis, les années précédentes, de rudes épreuves qui avaient modifié le roster des plus grands défenseurs de la Terre. Thor était mort, puis revenu. Stark presque mort, le cerveau vidé comme une disquette, puis il avait récupéré ses données. Steve Rogers présumé mort, en fait perdu dans le temps. Les revoir tous ensemble, ce fut un soulagement, et un plaisir. A n'en pas douter, Brian Bendis attendait ce moment, pour rendre aux Avengers ce souffle épique, ce sens du merveilleux, qui petit à petit s'était transformé en un récit relevant plus du soap-opera. Certes, avec des codes narratifs et de langage modernes, propre au divin scénariste chauve, mais sans la folie de la démesure qui devrait marquer de son sceau ce genre de série bigger than life. The Heroic Age commence donc avec une histoire de déchirure temporelle, une guerre qui se joue dans un lointain futur, entre Kang le Conquérant et le robot Ultron, et qui a pour enjeu la destruction de notre planète, certes, mais aussi la destruction du temps. Parmi les autres joueurs, les enfants des Vengeurs, chaperonnés par un Stark vieillissant, et une version future de Hulk, qui n'est pas sans rappeler le Maestro, ce dictateur impitoyable qu'il pourrait devenir.
MARVEL DELUXE : THE AVENGERS L'AGE DES HEROS C'est Kang qui vient d'ailleurs à notre époque, pour solliciter l'aide des Avengers. Avec les années, cet archi vilain a fini par devenir plus sage, au point de comprendre ... qu'il souffre d'un gros problème de personnalité, et qu'il ne pourrait jamais se convaincre lui même de ne pas livrer bataille à Ultron, au sommet de sa puissance, dans le futur. Pour tout résultat de cette lutte au sommet, le temps a été déchiré comme un vieux linge, et New-York est par exemple la proie d'incursions de dinosaures, d'incongruités cosmiques (Galactus vient nous dévorer) et autres personnages hors de leur ère. Pendant qu'une partie de nos héros tentent de mettre de l'ordre et d'apporter un peu d'aide bienvenue, les autres, les gros calibres, partent dans ce futur bien sombre pour empêcher l'inévitable, ce qui implique d'aller rencontrer Ultron face to face, pour entamer de bien étranges négociations, seules mesures capables de mettre un terme à toute cette folie. Ensuite, pas de répos pour les braves. Parker Robbins, l'ancien caïd du crime connu sous le nom de The Hood, dans le milieu, est parvenu à s'évader de prison, et il s'est mis en tête de réunir les six gemmes de l'infini, qui confèrent à leur possesseur un statut divin. N'est pas Thanos qui le veut, mais qui le peut. Ce second récit est beaucoup moins saillant que le premier, plus banal, sans grands temps forts, si ce n'est la révélation de l'existence du groupe des Illuminati pour Steve Rogers, qui finit par s'en accommoder, et l'intégrer. Romita Jr est le dessinateur de ce Marvel Deluxe à destiner au fans du plus grand groupe de héros du monde, tel que vu au cinéma. Curieusement, il semble s'appliquer et revenir presque à ses meilleurs jours, dans le premier arc narratif, avec des scènes chocs et de belles planches ultra dynamiques quand il le faut (certes, il ne faut pas être allergique à son style parfois minimaliste, voire caricatural). Toutefois, au fil des pages, on le voit bâcler de plus en plus son travail, et les derniers épisodes sont très loin des premiers, et donnent une impression brouillonne assez moche. Que cela ne vous empêche pas de vous procurer ce Deluxe, qui reste globalement d'un niveau fort acceptable, et constitue les prémices de ce qui allait venir ensuite, toujours avec Ultron. MARVEL DELUXE : THE AVENGERS L'AGE DES HEROS

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Universcomics 14848 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines