Magazine Cinéma

Au cinéma : «Je fais le mort»

Publié le 23 décembre 2013 par Masemainecinema @WilliamCinephil

En cette fin d’année 2013, le réalisateur de « Belphégor, le fantôme du Louvre » ou de « Arsène Lupin », Jean-Paul Salomé, nous livre son nouveau film : « Je fais le mort ». François Damiens, Géraldine Nakache et Lucien Jean-Baptiste interprètent les rôles principaux du film. En plus de réaliser le film, Jean-Paul Salomé écrit le scénario. « Je fais le mort » sortait dans nos salles le 11 décembre 2013.

Synopsis : À 40 ans, Jean, comédien, est dans le creux de la vague … Il court le cachet sans succès. Au pôle emploi spectacle, sa conseillère lui propose un job un peu particulier : prendre la place d’un mort pour permettre à la justice de reconstituer les scènes du crime.

Le début de « Je fais le mort » pouvait présager le pire. On se retrouve avec l’apparition d’un titre de manière très kitch et un côté assez télévisuel. Puis soudain, une blague fait son apparition et fait rire, puis une deuxième, une troisième … et ainsi, jusqu’à la fin. « Je fais le mort » est un film très, très drôle ! Les dialogues sont très fins dans leur écriture et font mouche à chaque fois. Le fait que l’histoire se déroule lors de reconstitution de crime pour la justice ajoute une vraie originalité au film ! Même si l’enquête, qui a lieu en parallèle, se révèle assez anodine et bien trop compliquée pour ce qu’elle représente, elle ne plombe jamais le film et offre des scènes assez savoureuses. « Je fais le mort » possède un rythme effréné où les gags et rebondissements s’enchaînent, ce qui fait passer les une heure et quarante-cinq minutes du film très vite. Le fait que ces dialogues soient hilarants est également dû aux acteurs qui sont excellents.

Dans le rôle du personnage principal de « Je fais le mort », on retrouve François Damiens. Il est tout bonnement formidable avec son petit accent belge et son air de diva, et devient l’une des qualités les plus fortes du film. De plus, François Damiens a cette faculté de rendre tout ce qu’il dit drôle. Mais il ne fait pas que rire et va s’essayer à un registre plus dramatique quelques fois, qui nous prouve qu’il est un acteur accompli et non juste un rigolo. À ses côtés, Géraldine Nakache est le personnage antipathique du film. Son personnage de juge d’instruction sert surtout à offrir au personnage de François Damiens ses plus belles vannes. Si l’actrice n’est pas exceptionnelle dans le rôle, elle fait le boulot et correctement. Lucien Jean-Baptiste, Anne Le Ny, ou encore Nanou Garcia interprètent des rôles assez touchants et sont tous bons dans leurs rôles. On peut aisément dire que le casting de « Je fais le mort » n’y est pas pour rien dans la réussite qu’est ce film.

Si dans le fond, « Je fais le mort » se veut drôle et sympathique, sans aucune prétention, la forme du film est à l’opposée. On se croirait dans un vrai polar. Jean-Pau Salomé s’amuse avec les clichés et codes du genre. Il va énormément user des ombres et des hors-champs, afin de construire cette ambiance de non-sécurité propre au polar. On pourrait croire que le rire démonterait cette atmosphère que Jean-Paul Salomé s’efforce de construire mais cela n’arrive jamais. La photographie de Pascal Ridao dans les tons des gris et des bleus pâles, caractéristique des décor montagneux où se déroule le film, créée un petit charme au film. De même, « Je fais le mort » a un petit côté télévisuel, mais qui, aussi surprenant soit-il, n’est jamais dérangeant et alimente ce charme qu’il possède. « Je fais le mort » est une comédie atypique où le rire côtoie le polar, sans que cela ne sonne faux et qui donne un résultat dès plus étonnant !

« Je fais le mort » possède un fond très humoristique et une forme aussi froide qu’un polar, pour obtenir un résultat étonnamment plaisant ! François Damiens s’amuse et nous amuse avec son humour de joyeux déprimé. Une très bonne surprise.

Je fais le mort - Affiche

Je fais le mort. De Jean-Paul Salomé. Avec François Damiens, Géraldine Nakache, Lucien Jean-Baptiste, Anne Le Ny, Nanou Garcia, …

Sortie le 11 décembre 2013.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La servante du Seigneur, Jean-Louis Fournier

    servante Seigneur, Jean-Louis Fournier

    Auteur: Jean-Louis Fournier Titre Original: La servante du Seigneur Date de Parution : 21 août 2013 Éditeur : Stock Nombre de pages : 160 Rentrée Littéraire 201... Lire la suite

    Par  Bouquinovore
    CULTURE, LIVRES
  • Un jour je m'en irai sans avoir tout dit, Jean d'Ormesson

    jour m'en irai sans avoir tout dit, Jean d'Ormesson

    Auteur: Jean d’Ormesson Titre Original: Un jour je m’en irai sans avoir tout dit Date de Parution : 22 août 2013 Éditeur : RobertLaffont Nombre de pages : 264... Lire la suite

    Par  Bouquinovore
    CULTURE, LIVRES
  • Jean-Marie Barre : « Entrée en matière »

    Jean-Marie Barre Entrée matière

    Pendant de nombreuses années, Jean-Marie Barre a été le peintre d’un réel transfiguré,  le peintre des atmosphères colorées par le silence, le peintre des... Lire la suite

    Par  Pantalaskas
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Le divan de Staline, Jean-Daniel Baltassat

    divan Staline, Jean-Daniel Baltassat

    Auteur: Jean-Daniel Baltassat Titre Original: Le divan de Staline Date de Parution : 22 août 2013 Éditeur : Seuil Nombre de pages : 312 Rentrée Littéraire 2013... Lire la suite

    Par  Bouquinovore
    CULTURE, LIVRES
  • Jean Malrieu – Vivre vite

    Jean Malrieu Vivre vite

    Et tu te hâteras d’admirer.Crains la nuit. Elle vient vite.Prends parti.N’aime pas. Adore.Au moins, tu vivras au sommet du bond.Cherche l’amplitude.Exige.... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    CULTURE, POÉSIE, TALENTS
  • Jean Lurçat

    Jean Lurçat

    samedi 13 juillet 2013Jean Lurçat « — Pourquoi peignez-vous ? « — Pour tenter de devenir un homme, Monsieur. » Un texte de Roger Garaudy sur Jean Lurçat à lire Lire la suite

    Par  Alaindependant
    CULTURE, HUMEUR, LIVRES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ, SPIRITUALITÉ
  • Robert Mitchum ne revient pas, Jean Hatzfeld

    Robert Mitchum revient pas, Jean Hatzfeld

    Auteur: Jean Hatzfeld Titre Original: Robert Mitchum ne revient pas Date de Parution : 29 août 2013 Éditeur : Gallimard Nombre de pages : 240 Rentrée... Lire la suite

    Par  Bouquinovore
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines