Magazine Conso

Analyse de l’impact des applications dédiées au tourisme

Publié le 23 décembre 2013 par Guidevoyage
Article rédigé par Pierre, Matthieu, Anna et Hélène - étudiants à ISEG Toulouse
Nous sommes un groupe d’étudiants motivés qui avons un projet dans le cadre de nos études en digital marketing : la rédaction d’articles. Chacun possède sa spécialité : Pierre et Hélène les diggers, Matthieu et Anna à la rédac. Un équilibre bien trouvé qui porte ses fruits et qui les motive pour gagner la course ! 10 groupes de 4 étudiants lâchés sur la toile pour publier un maximum d’articles (de qualité !) en collaboration avec des super blogueurs.

Parmi tous les domaines bouleversés par internet, le secteur du tourisme figure en bonne position, au point que l’on parle aujourd’hui d’e-tourisme. Selon l’étude Info e-tourisme, publiée par Telecom Review, 58% des gens qui sont partis en vacances en 2012 ont préparé leur voyage en ligne et, parmi eux, 73% ont réservé en ligne. Or, étant donné que 60% des touristes sont équipés d’un smartphone ou d’une tablette dernière génération le rôle des applications ne peut pas être négligé. Là encore, un nouveau terme a été créé : le M-Tourisme désigne le tourisme mobile. Il est ainsi intéressant de voir dans quelle mesure ces applis, comme les sites internet avant elles, bouleversent les habitudes des voyageurs, et ce aussi bien avant les voyages, que pendant puis après.

Avant le voyage :

Aujourd’hui, toutes les destinations touristiques ont leur site internet afin de faire rêver, et donc se promouvoir, aussi bien que d’informer : il s’agit aussi bien d’attirer que de donner toutes les informations pratiques permettant, immédiatement, l’organisation du séjour ou de la visite. A ce titre, certaines applications proposées sont seulement des versions optimisées des contenus créés pour le web : ces derniers doivent être lisibles, et attractifs, quel que soit le support sur lequel on les consultes. Bien choisir son app est important fiez-vous aux notes consommateurs. Le site internet du Château de Versailles peut être cité à titre d’exemple : son application gratuite reprend le principe du site et propose une très belle visite virtuelle, en plus de contenir toutes les infos sur les horaires, les tarifs, etc. Plus qu’une invitation à se rendre sur place, cette app a également une portée éducative : elle permet de mieux préparer sa visite, de mieux apprécier et comprendre ce qui est proposé une fois sur place. Une étude réalisée en 2010 a montré qu’un tel travail portait ses fruits puisque le nombre de visiteurs avait augmenté depuis son lancement.

Pendant le voyage :

Analyse de l'impact des applications dédiées au tourisme
Mobilité et connectivité étant les principaux atouts des smartphones et autres tablettes, les applications proposées doivent permettre aux touristes de s’organiser en temps réel tout en les rassurant. Les applications prennent maintenant en compte le fait que les connexions aux réseaux étrangers  ne sont pas possible par les voyageurs à part de tripler sa facture téléphone. Du coup des professionnels comme M-trip proposent des solutions 100% off line bien pratiques !

Selon une étude réalisée par le Cabinet Raffour, 42% des touristes voyagent de manière plus sereine grâce à ces applications. Cela explique que de nombreux guides de voyages passent du support papier au support numérique (à commencer par les célèbres Guide du Routard et Lonely Planet) mais aussi que se développent les applications/plans, permettant de ne pas se perdre sans avoir recours à un plan papier. L’application Métro Paris 3.0 a ainsi été téléchargée 1,2 millions de fois, ce qui la place en troisième position sur l’AppStore français. Elle vous localise et vous amène a la direction souhaité sans stress avec le trajet le plus court. Après un tel succès, les concepteurs (l’agence Presselite) ont adapté leur contenu à 18 autres villes européennes. Le système de géolocalisation intégrée qu’elle contient est un parfait exemple de la manière dont les nouvelles technologies peuvent révolutionner les pratiques touristiques. L’évolution de la géolocalisation est la réalité augmentée qui est un système qui permet d’insérer des objets virtuels dans le monde réel sur un écran. À partir de là tout est possible des itinéraires de visites basés sur les préférences des utilisateurs, la popularité des points d’intérêt, les heures d’ouverture, la localisation, etc…

Les mises à jour fréquentes rendent ce mode de voyage beaucoup plus pertinent, on gagne du temps et on économise de l’argent. La connectivité, le fait de pouvoir s’organiser en temps réel incite aujourd’hui de plus en plus de touristes à s’organiser au dernier moment (50% toujours selon le Cabinet Raffour) en fonction de leurs envies mais aussi des offres disponibles. L’application VeryLastRoom illustre bien ce concept puisqu’elle propose de réserver des chambres d’hôtels à la dernière minute, avec des prix qui baissent en temps réel, minute par minute, pour des voyages organisés au dernier moment cette app peut s’avérer très utile une fois sur les lieux.  Les secteurs hôtelier et du voyage devront s’adapter à cette demande et revoir leurs politiques tarifaires en adéquation avec cette possibilité qu’offrent les nouvelles technologies.

Après le voyage :

Le web 2.0, grâce auquel les utilisateurs participent activement au contenu, a lui aussi changé profondément la donne car le voyageur n’est pas un simple consommateur : il vit une expérience, et souhaite la faire partager. Une étude réalisée pour le secteur du e-tourisme a ainsi montré que 56% des clients d’un hôtel consultent les commentaires des utilisateurs précédents avant de réserver. Le site Tripadvisor, puis son application, reprennent ce principe pour l’étendre à tous les aspects du voyage. De nombreux sites de réservation, du français Expedia à l’international Bookings, utilisent également cet aspect en permettant à leurs utilisateurs de témoigner : en misant sur la satisfaction-client, cet aspect social assure leur promotion et permet de convaincre de nouveaux utilisateurs. Les applications permettent même de partager ce que vous avez vécu durant votre voyage  en créant des reportages à faire soit même incluant des photos, les check-in et les différentes destinations visitées ! Le rôle des réseaux sociaux a contribué à cette évolution de l’application de tourisme et les consommateurs ne peuvent pas s’en plaindre.

En conclusion :

Pour reprendre le rapport Prospective du m-tourisme, publié par le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, l’impact des applications dans les pratiques touristiques est réel, et ses conséquences économiques non négligeables, et pas uniquement au niveau des applis elles-mêmes, très rentables, mais bien pour tous les acteurs du tourisme dans leur ensemble. Grace au m-tourisme on peut ainsi trouver les meilleures adresses au meilleur prix. Comme quoi la surinformation a aussi des cotés positifs.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guidevoyage 263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte