Magazine Culture

Le premier qui pleure a perdu - Sherman Alexie

Par Jake @JakeVecc

Image hébergée par servimg.com

Caractéristiques :

Genre : Roman

Grand format : 281 pages / 14,50 €

Résumé :

Junior est un indien Spokane miraculé. Il a survécu à une grave affection du cerveau qui n’aurait pas du le laisser s’en tirer… Il vit avec sa mère, son père alcoolique et sa sœur au sein d’une réserve. Il est condamné à y subir le même sort que ses pairs : alcoolisme, pauvreté, manque d’éducation… et mort. Mais contrairement aux autres, Junior refuse son sort. Il va changer de lycée, et intégrer un établissement juste à l’extérieur de la réserve. Un lycée de blancs. En devenant l’étranger, il tourne également le dos à son peuple qui le rejette, et seul le soutien de sa famille lui permettra de tenir, au départ… Puis bientôt, Junior réalisera qu’il s’est ouvert une porte, et que la vie n’est pas en blanc et en noir…


Avis par Jake :

Cela fait plusieurs romans que je lis et qui porte la mention « plein d’espoir »… Plusieurs romans où malheureusement je ne vois pas l’espoir caché derrière les malencontreuses aventures des personnages… Et bien voilà enfin un livre qui tient parole ! « Le premier qui pleure a perdu » est une perle ! Cet ouvrage est vraiment magnifique ! Comment ne pas être touché par les tribulations de son personnage principal courageux face à l’adversité ? Si effectivement, des tragédies frappent le héros, cela ne l’empêche pas de persévérer et d’être bourré d’humour. D’ailleurs, c’est tout le roman qui est hilarant ! Junior s’adresse au lecteur comme à un complice, sans pudeur ni censure. C’est incroyablement rafraîchissant et tellement plus réaliste ! La trame en elle-même prône l’espoir et la persévérance. Chaque relation est unique, et les révélations que se fait Junior sont celles que l’on peut avoir à n’importe quel moment de nos vies. L’écriture et la narration sont intimistes, parfois, j’avais l’impression de voir des passages de « Forrest Gump », d’autres, c’était la beauté des œuvres de Patrick Cauvin que je retrouvais dans des morceaux plein de candeur. Vous l’aurez compris, c’est un coup de cœur pour ce livre qui s’adresse aux plus jeunes, comme aux autres. Simplement pour se faire du bien. MAGNIFIQUE !

Lien direct : Wiz Albin Michel

Le premier qui pleure a perduSherman Alexiewizalbin michelromanaviscritiqueresumelivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jake 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines