Magazine Culture

The Parisianer, à la Cité Internationale des Arts (Paris 4)

Publié le 24 décembre 2013 par Carnetauxpetiteschoses @O_petiteschoses

annonceLe New Yorker, célèbre magazine américain, est connu pour ses couvertures dessinées, croquant avec justesse et humour l’actualité. Les plus grands s’y sont essayé (parmi lesquels Sempé).
La direction artistique du journal est d’interroger le lecteur par l’image, de trouver l’idée qui dépeint au mieux un fait d’actualité, un état d’esprit, de manière tantôt humoristique ou poétique (nous l’avions évoqué il y a pile un an ici).

Ainsi, donc dans le sillage du New Yorker, l’Association “Lettre P” a lancé le projet d’un journal utopique, qui ne verra jamais le jour, intitulé “The Parisianer”. C’est l’occasion pour 100 illustrateurs de réfléchir et d’imaginer les couvertures de ce journal fictif qu’ils aimeraient trouver en kiosques. En tirant le portrait de la capitale, chacun d’entre eux retranscrit des caractéristiques précises de la ville, des détails, une ambiance, autant que la projection de leur imaginaire, et de leur quotidien.

the-parisianer-lou-rihn
Lou Rihn dit ainsi dans une interview pour l’Express à propos de sa couverture “Je voulais autant que possible éviter les clichés et plutôt illustrer un aspect de la vie parisienne quotidienne. Je prends le métro le matin pour aller au boulot, je vais nager à la piscine le midi, et je traverse la rue au dernier moment tout le temps… Dans ces trois situations, c’est un peu la course, il faut suivre le rythme… C’est ce que j’ai cherché à représenter.

Dans cette courte et intense présentation, le public est invité à échanger avec les artistes, éditeurs, acheteurs… En effet, la galerie ne désemplit et rassemble un grand nombre, sans pour autant que cela nuise à la consultation des œuvres. D’ailleurs l’affiche autant que le livre de l’exposition est en rupture de stock et ne seront disponible qu’au mois de Mars 2014 chez les libraires.
Ouvrage que l’on feuillette en souriant qui reflète un certain amour de la ville, réalisé en tout cas par des amoureux de Paris, il inspire.
La première salle présente douze mois calendaires, avec leurs variations saisonnières propres, et l’on apprécie l’éveil des éléments au printemps, les amours naissantes, les visions poétiques de chacun des dessinateurs qui laissent le public contemplatif.

the-parisianer

La visite continue dans des pièces ouvertes, qui donnent sur la salle principale. Les gens discutent, observent, reconnaissent des lieux, et sourient. Chacun s’inscrit dans l’exposition devenant presque un acteur dans ce lieu propice à dépeindre la vie parisienne.

 

IMG_20131224_141009
IMG_20131224_140859
IMG_20131224_141125
IMG_20131224_142541

Exposition terminée


The Parisianer >> à surveiller pour la publication du livre
à la Cité internationale des arts
18 rue de l’Hôtel de Ville
75004 Paris

Articles en rapport:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carnetauxpetiteschoses 1154 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte