Magazine Cinéma

Disparition du compositeur de la musique des films Le Pianiste et Two Lovers

Par Mickabenda @judaicine
Wojciech+Kilar

Le compositeur polonais, qui a signé de nombreuses bandes originales, notamment pour Andrzeij Wajda, Roman Polanski, Francis Ford Coppola ou encore James Gray, est décédé ce dimanche 29 décembre.

Né en juillet 1932 à Lviv, alors en Pologne (la ville est passée en Ukraine après 1945), Wojciech Kilar avait étudié à l’Académie de musique de Katowice avant de s’aventurer à Paris pour suivre les enseignements de Nadia Boulanger. Reconnu pour des compositions contemporaines pour orchestre, comme la très remarquée Krzesany, il va surtout connaître la gloire et la reconnaissance avec ses compositions de bandes originales pour le cinéma.

Il débute dans cet exercice dès la fin des années 1950 avec la musique du documentaire polonais Narciaze de Natalia Brzozowska et va enchaîner avec plusieurs dizaines de compositions pour le cinéma polonais dans les années 1960, notamment plusieurs films de Kazimierz Kutz (Nikt nie wola, Milczenie, Sol Ziemi czarnej) et de Pawel Komorowski (Czerwone berety, Stajnia na Salwatorze, Przystan).

Sa renommée s’étend à l’international dans les années 1970 et 1980 avec l’essor du cinéma polonais de l’époque. On le retrouvera crédité au générique de La terre de la grande promesse (1975), dont la valse sera reconnue comme un canon du genre, et Smuga cienia (1976) d’Andrzej Wajda, ou encore Illumination (1973) et Bilan trimestriel (1975) de Kryztof Zanussi, avec qui il collaborera près d’une cinquantaine de fois jusqu’à Persona non grata  en 2005. En 1980, il signe la musique du Roi et l’oiseau de Paul Grimault, qu’il retrouve en 1988 avec La table tournante, coréalisé par Jacques Demy. En 1992, il est récompensé par l’Ascap, la société américaine des compositeurs, auteurs et éditeurs pour la bande originale du Dracula de Francis Ford Coppola. Il collaborera notamment avec Josée Dayan et Serge Elissalde (Le retour en 1990), Gérard Oury (Fantôme avec chauffeur en 1996), Philippe Lioret (Welcome en 2009) et James Gray (La nuit nous appartient en 2007 et Two Lovers en 2008), mais aussi par trois fois avec Roman PolanskiLa jeune fille et la mort en 1994, La neuvième porte en 1999 et Le pianiste en 2002, qui lui valut un César de la meilleure musique de film.

Wojciech Kilar s’est éteint ce dimanche à Katowice, dans le sud de la Pologne. Il avait 81 ans.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mickabenda 17549 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines