Magazine Autres sports

La saison 2013 en 10 jeux

Publié le 31 décembre 2013 par Sixverges
La saison 2013 en 10 jeuxAvant de défoncer la nouvelle année et de se tourner vers les séries, revenons en arrière jeter un dernier regard sur 10 points marquants de la saison qui vient de se terminer. JR est votre guide.
10 ) Superman est parmi nous :Flashback à la semaine # 5. Cam Newton avait lancé 3 interceptions dans une défaite de 22-6 dans le désert. La Caroline présentait alors une fiche d’une victoire contre 3 revers et le plus tôt Ron Rivera serait congédié, le mieux ce serait… Comme ça semble loin tout cela! Depuis, les félins n’ont échappé qu’un seul rendez-vous, Newton excelle dans les moments clés, et la défensive s’est établie parmi l’élite dans la NFL. Tout cela a culminéen un triomphe à la dernière seconde face aux Saints à la semaine16. Contre toute attente, non seulement la Caroline sera des séries, mais ils y entrent par la grande porte avec un titre de section et une semaine de congé.
9 ) Atroces Lions : Après la semaine # 10, les représentants de la ville de l’automobile montraient une fiche de 6-3 et leurs rivaux de section devaient se débrouiller sans Jay Cutler et Aaron Rodgers. Tous les signes pointaient à un titre de section facile. Depuis, c’est la galère, illustrée par cette feinte de placement incompréhensible à Pittsburgh, par d’innombrables interceptions dans les moments critiques de leur QB étoile et par une série de défaites crève-cœurs.  Une fin en queue de poissons qui soulève de nombreux doutes sur cette équipe pourtant talentueuse.
8 ) Qui avait vu venir Nick Foles? : Que Peyton Manning égalise le record de passes de touché dans un match avec 7 succès ne surprend pas trop. Mais que Nick Foles, alors simple réserviste, ajoute son nom à cette liste, ça personne ne l’attendait. C’est pourtant ce qui est survenu le 3 novembredernier à Oakland.Cette performance a lancé les Aigles sur une série de succès (7 victoires à leurs 8 dernières parties) qui leur a valu une qualification au tournoi éliminatoire. Quant à Foles, il s’est non seulement établi comme partant, mais aussi comme un des bons quarts de la NFL avec une saison de 27 touchés, 2 interceptions et le meilleur coefficient d’efficacité de la ligue.
7 ) Ce fut la débandade pour quelques favoris : Rien ne se passe jamais comme prévu dans la NFL et quelques favoris des parieurs au mois d’août ont mordu la poussière à commencer par les champions du Super Bowl qui ne pourront défendre leur titre. Pour Atlanta, la saison a bien mal débuté et cette défaite dramatique face aux Jets qui leur conférait une fiche de 1-4 et dans laquelle Julio Jones s’estblessé sur ce catchextraordinaire les a placés dans un trou duquel ils ne se sont jamais extirpés. Du côté de New York, cette interception loufoque d’Eli Manning sur le premier jeu de la saison fut prémonitoire de la misère qui allait suivre. Toutefois, aucun effondrement ne fut plus spectaculaire que celui des Texans. Lors de la 4e semaine d’activités, alors avec une fiche positive de 2-1, ils étaient en voie d’obtenir une « victoire-statement » face aux Seahawks lorsque Matt Schaub a décoché cette interception. Le reste appartient à l’histoire…
6 ) Same old Cowboys! :Parfois, on se dit que ça ne se peut pas, qu’éventuellement les Cowboys finiront par être du bon côté de l’histoire. Eh bien…..non!! Au contraire, 2013 fut la saison où America’s Team a repoussée les limites dans l’art d’inventer des manières de perdre. Interception de Romoen fin de match après une meilleure opposition que prévue face à Denver, brillant effort de Stafford qui conclut une remontée de 10 points au dernier quart, effondrement en règle face aux Packers… En un sens, la conclusion péniblede dimanche soir était la seule façon dont cette campagne pouvait se terminer pour les Boys. Pour tous les sarcasmes qui seront dirigés vers Tony Romo et Jason Garrett, n’oubliez pas l’atroce tenue de la défensive étoilée pendant toute la saison.
5 ) Same old Patriots! :Lorsque vous vous appelez Bill Belichick ou Tom Brady, la routine habituelle est une bonne chose. L’on s’inquiétait en début de saison du manque de receveurs à la disposition du pretty Boy, et effectivement, ce ne fut pas toujours joli.  Sauf que les victoires s’empilèrent quand même, parfois de façon dramatique comme ici face aux Saints,  et l’attaque retrouva tranquillement son rythme. A la semaine 12, lorsque le Boston transforma un déficit de 24 points en victoire face aux Broncos, les doutes étaient effacés. Same old Pats : la route vers le Lombardi passera de nouveau par Foxboro cette année!
4 ) Dominants Seahawks :Même si c’est normal de connaître quelques passages à vide dans une longue saison, les Seahawks ont alterné entre les 2 premiers rangs des divers Power Rankings pas mal toute la saison. Leur domination a été encore plus marquée dans leur bruyant domicile là où ils disputeront tous leurs matchs éliminatoires. Dès la 2esemaine d’activités, ils ont y ont massacré les 49ers avec une facilité déconcertante avant de refaire le coup aux Saints un lundi de décembre. Est-ce que quelqu’un peut se rendre dans le Nord-Ouest et vaincre les Hawks en séries? Je ne gagerais pas là-dessus…
3 ) Année difficile pour les zébrés : Chialer après les arbitres fait partie du sport. Souvent, il est injustifié et permet plus aux fans de se défouler qu’autre chose. Sauf qu’il faut reconnaître que 2013 fut pénible pour les chandails rayés. Déjà pas un des plus compétents, Jeff Triplette l’a échappé deux semaines en ligne, à Washingtonet à Cincinnati. Aucune équipe n’a cependant été plus affectée que la Nouvelle-Angleterre qui a vu trois de ces matchs (face aux Jets, aux Panthers et aux Browns) affectés par des décisions des zébrés. Tout ce qu’on peut souhaiter, c’est que de mauvaises décisions n’entravent pas le déroulement des séries, mais si le passé est garant de l’avenir, on peut en douter…
2 ) Peyton recordman : Nous avons été habitués à l’excellence de Peyton Manning dans le passé, mais le QB a repoussé d’une coche ses impressionnantes limites en 2013. Il a débuté en force, passant 7 passes de touchéau visage des champions du Super Bowl en ouverture. Il n’a jamais ralenti par la suite, pulvérisant tant le record dunombre de passes de TDque celui des verges accumuléesen une saison. Tout cela est bien, mais à Denver, les attentes sont élevées et cette saison sera jugée sur le mois qui s’en vient. Manning a souvent déçu en séries et il devra élever son jeu de quelques crans pour mener les siens à la terre promise, car on ne peut pas dire que la défensive des chevaux sauvages impressionne.
1 ) La saga Incognito / Martin :Quel dommage que dans une année exceptionnelle comme celle que nous venons de vivre, la saga qui a fait couler le plus d’encre ne se soit pas déroulée sur le terrain. N’empêche qu’on ne peut passer à côté de ce cas d’intimidation, de racisme et de plusieurs autres choses pas agréables qui n’est d’ailleurs toujours pas réglé. Sur le terrain, les Dolphins s’en sont initialement bien tirés et ils semblaient en voie de faire les séries, mais ils n’ont inscrit qu’un total de 7 points à leurs deux derniers matchs contre des adversaires éliminés et ils ont coulé eux aussi. Désappointant. Quels impacts aura ce scandale sur les façons de faire dans la NFL, sur la sécurité d’emploi du personnel football des Dolphins et sur les carrières d’Incognito et Martin? Nous ne connaissons aucune de ces réponses pour l’instant.
Et vous, que retenez-vous de cette saison 2013?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines