Magazine Cinéma

Flashback : «Dragons»

Publié le 05 janvier 2014 par Masemainecinema @WilliamCinephil

En 2010, les studios DreamWorks, à qui l’on doit les franchises « Shrek » ou encore « Madagascar », nous livraient un nouveau film d’animation : « Dragons ». Ce sont les réalisateurs Chris Sanders et Dean DeBlois qui s’occupent de la réalisation. Ils avaient déjà réalisé ensemble « Lilo & Stitch » chez les studios Disney. Jay Baruchel et Gerard Butler, entre autres, prêtent leurs voix aux personnages. « Dragons » sortait dans nos salles françaises le 30 mars 2010.

Synopsis : Harold est un jeune viking peu à son aise dans sa tribu où combattre les dragons est le sport national. Sa vie va être bouleversée par sa rencontre avec un dragon qui va peu à peu amener Harold et les siens à voir le monde d’un point de vue totalement différent.

« Dragons » est un film bien à part dans la filmographie des studios DreamWorks. On se retrouve avec un film d’animation qui hérite d’une certaine tradition de ses prédécesseurs, et mais aussi qui apporte, avec lui, un vent de renouveau. L’histoire en elle-même est intelligemment amenée, puisque durant les trois premiers quarts du film il n’y a nul méchant. Ainsi, le film se concentre massivement sur la complexité des personnages et leurs sentiments. Ce n’est que dans le dernier quart que l’on découvre un méchant de taille, qui offre un final où l’action et les frissons trouvent une place évidente. Le scénario, écrit par les réalisateurs du film, découpe son histoire judicieusement dans ces une heure et trente-trois minutes. Il laisse assez de place à chaque élément du film qu’il soit émotionnel ou purement spectaculaire. « Dragons » possède suffisamment de niveau de lecture pour satisfaire aussi bien les petits que les grands. Un film d’animation à déguster en famille.

Avec « Dragons », les studios DreamWorks oublient le temps d’un film leur humour un peu graveleux pour mieux se concentrer sur les sentiments. C’est de cela qu’il est question avec ce nouveau film d’animation : de sentiment amical, amoureux et parental. Le personnage d’Harold est au centre de toutes ces relations, tout d’abord avec le dragon Krokmou. Les deux personnages sont unis par leur solitude. Ils vont alors établir une très jolie relation où les mots n’ont pas de place, mais où tout passe par les ressentis. Si les sentiments d’amour ne sont que secondaires, ce sont bien les liens entre père et fils qui sont au cœur du film. « Dragons » parle de liens brisés, qu’Harold va devoir rétablir, et de la naissance de nouveaux liens entre des personnages dont le destin était de se haïr. La lutte des préjugés étant aussi un thème fort du film. « Dragons » possède cette qualité indéniable de porter de belles valeurs grâce à ses personnages ingénieux.

Si les personnages sont très travaillés par le biais de leurs émotions et ressentis, leurs visuels le sont tout autant. Les humains trouvent un aspect réaliste, mais aussi un poil cartoon, qui va si bien aux productions des studios Dreamworks. Les dragons se trouvent être plus originaux les uns que les autres, avec des couleurs et caractéristiques très différentes, et sont aussi effrayants qu’attachants. La réalisation, de Chris Sanders et Dean DeBlois, s’avère extrêmement efficace dans les scènes d’actions, où les plans s’enchaînent avec une belle fluidité et un sens du rythme sans faille. Il n’en n’oublie pas pour autant les scènes plus intimes où l’image est plus forte que les mots, tout comme la relation qu’entretiennent Harold et Krokmou. Au fond, c’est un film d’animation à la fois très juste, humain et aux thèmes puissants. Sans prétention technique, « Dragons » privilégie ses qualités émotionnelles pour mieux toucher le spectateur en plein cœur.

« Dragons » est la petite merveille des studios DreamWorks, celle qui surprend et arrive de nul part. Grâce à son émotion et ses personnages, le film d’animation possède une force incroyable, tandis que ses qualités techniques nous émerveillent les yeux. Petit bijou d’animation.

DRG_REG_120x160_FLY_3D.indd

Dragons. De Chris Sanders et Dean DeBlois. Avec les voix originales de Jay Baruchel, Gerard Butler, America Ferrera, Jonah Hill, Christopher Mintz-Plasse, Kristen Wiig, …

Sortie en France le 31 mars 2010.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines